Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

France Relance. 31 PME industrielles bretonnes se partagent 27 M€ d’aides

Véronique Maignant, le 02.03.2021

Un premier bilan du programme France Relance initié par le Gouvernement vient de paraître. En Bretagne, il concerne, sur le volet compétitivité, 31 entreprises industrielles. Elles se sont vu attribuer, au titre de l’année 2020, 27 millions d’euros d’aides pour réaliser 115 millions d'euros d'investissements.

France Relance :  31 entreprises industrielles bretonnes bénéficiaires d’un accompagnement financier au 1er mars 2021
France Relance

Dans le secteur de l’automobile , 4 PME industrielles ( sur 7 lauréats)  sont d'ores et déjà soutenues dans leurs projets d’investissement.  Il s’agit de  Saric à Pleucadeuc (56), spécialisée dans le thermoformage, l’usinage et l’assemblage de matières plastiques qui souhaite acquérir de  nouvelles machines et agrandir ses bâtiments. Edixia à Vern-sur-Seiche(35),  spécialisée dans les équipements de contrôles visuels sur ligne de fabrication, va développer de nouveaux équipements de contrôles répondant aux besoins des lignes de fabrication de petites séries. Cooper Standard à Vitré (35), spécialisé dans la fabrication de pièces d’étanchéité en caoutchouc pour l’automobile), vise la certification ISO 50001, avec l’installation de capteur de suivi de la consommation des machines, la digitalisation du site et la modernisation de deux fours refroidisseurs d’extrusion . Cummins Filtration, grand groupe américain spécialisé dans la fabrication de système de filtration et dont la filiale à Quimper (29) emploie 395 salariés projette de moderniser ses procédés industriels et ses équipements et outils de production (nouvelle chaine haute cadence, automatisation de certains procédés d’assemblage). L’objectif visé est de mettre sur le marché des produits à forte valeur ajoutée, plus compétitifs et à fort potentiel de croissance (nouvelle gamme de filtres pour gaz de carter).

En matière d’aéronautique, 8 entreprises sont lauréates au programme France Relance mais seulement 4 ont retournées leur dossier complet. Il s’agit de Coraxes , 25 salariés à Plancoët (22) qui investit dans de nouvelles machines de production à commande numérique cinq axes, associées à des robots palettiseurs, et des coupe-fil par électro-érosion. Le projet de Socomore à Vannes et Queven (56) consiste à diversifier son activité de chimiste de l’aéronautique dans la désinfection, à relocaliser sur un site unique en France (Morbihan) toute sa production européenne notamment irlandaise. Europe 3D : cette Scop de 7 salariés à Saint-Avé (56) propose l’usinage de moules et outillages pour pièces composites et chaudronnées. Elle investit aujourd’hui dans des machines plus modernes . Enfin, Microsteel , qui emploie 83 salariés à Vern-Sur-Seiche (35) envisage de mutualiser deux sites de production et d’investir dans de nouvelles machines pour augmenter sa productivité et ses capacités de production. Une diversification vers les prothèses médicales de hanches est également prévue.

Dans le cadre du volet résilience à savoir de projets de relocalisation d’activités critiques, 2 dossiers ont été retenus en Bretagne. Il s’agit du projet Euro-CDIC porté Par Nokia à Lannion. Il vise l’établissement d’un centre européen de services pour la cybersécurité. Le second projet, intitulé Beyond 5G, est un projet collaboratif impliquant Thales, Ericsson, Eurocom et l’Institut Mines Télécom (IMT) pour proposer des solutions techniques au développement de réseaux souverains et sécurisés 5G/post 5G par le biais d’une plateforme d’expérimentation.

 

13 projets bretons financés dans le cadre de"Territoires d'industrie"

Enfin parmi les projets soutenus par le nouveau Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires doté de 400 millions d’euros d’ici à 2022, 13 sont bretons. A la différence des précédents projets, ceux des Territoires d’industrie ont été sélectionnés par un comité mixte comprenant des représentants des régions et des préfectures de région. «69% des projets lauréats sont situés dans des territoires "fragiles" : quartiers prioritaires de la politique de la ville, zones de revitalisation rurale, zones d’aide à finalité régionale, villes Action cœur de ville ».

Menuiserie de l'Atlantique (fabrication de menuiserie en PVC), 24 salariés à Landivisau (29) : investissement de 6,9 millions d'euros dans un nouveau site industriel ; création de 7 emplois ; proposition de 800 000 € de subvention acceptée par la DTI au titre de l'enveloppe de péréquation nationale.

Cristalens Industrie (70 salariés à Lannion) : projet de 850 000 € pour augmenter la capacité de production d'implants oculaires. 680 000 € de demande de subvention. Création de 11 emplois.

Energie Transfert Thermique (ETT, système de traitement de l'air et de pompes à chaleur), 268 salariés à Ploudalmézeau (29) : investissement de 1,7 millions d'euros dans des machines outils plus performantes, création de 10 emplois.

Etpack Sprinter (équipements d'emballage et de pesage), 45 salariés à Saint-Evarzec (29) : construction d'une nouvelle usine (3,8 millions d'euros d'investissement), création immédiate de 7 emplois et d'une dizaine sur 5 ans.

Bretagne Chimie Fine (BCF, acides aminés à partir de plume de canard), 154 salariés à Pleucadeuc (56) : investissement de 6,1 millions d'euros principalement dans la création d'un nouvel atelier.

Ecovrac (fabrication de citernes pour l'alimentation du bétail), 58 salariés à Saint-Caradec (22) : extension des capacités de production de citernes en aluminium pour aliments d'élevage ; création de 10 emplois. Projet de 2,4 millions d'euros dont 1,9 millions d'euros d'immobilier.

Ateliers de Vitré (Texier Maroquinerie), 103 salariés à Vitré (35) : investissement dans un parc machines récent de 1,3 millions d'euros pour augmenter les cadences de production et ainsi répondre à ses clients ; création de 10 emplois en 2020, 45 en 2021, 50 en 2022.

Mixal, 30 salariés à Rédéné (29) : nouvelle ligne de fabrication de fenêtres et de portes en bois pour 9,5 millions d'euros ; création de 20 emplois.

Bonneterie Le Minor , 28 salariés à Guidel (56) : développement d'une production textile locale, avec financement par la région de plusieurs actions de formation pour les salariés. Création de 27 emplois à terme ; rénovation du site industriel ; acquisition de machines et développement de la vente en ligne.

Il est également indiqué dans ce premier bilan de France Relance en Bretagne que 30 347 entreprises ont bénéficié d’une baisse des impôts de production à hauteur 379 millions d’euros.

Retrouvez l'ensemble des entreprises soutenues par France Relance


L'évènement

Lancement du Cluster Hydrogène en vue de former et de développer les usages H2 dans les entreprises costarmoricaines

Lancement du Cluster Hydrogène en vue de former et développer les usages H2 dans les entreprises costarmoricaines

Face à ces enjeux environnementaux et convaincue des opportunités d'une filière structurée autour de l'hydrogène sur le territoire, la CCI Côtes d'Armor lance un Cluster Hydrogène. Ouvert à toutes les entreprises du territoire désireuses d'enclencher leur transition énérgétique, cet évènement sera notamment animée par Laurent Meillaud,  journaliste automobile et spécialiste des énergies alternatives. La participation est gratuite. Néanmoins, l’inscription est obligatoire.

Recommandations