Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Le Groupe Renault cherche un repreneur pour son site industriel de Caudan

, le 12.03.2021

Après 8 mois d'une revue stratégique pour la Fonderie de Bretagne située à Caudan, le Groupe Renault a décidé de mettre en vente ce site morbihannais. Annoncée ce 11 mars lors d'un CSE extraordinaire, cette conclusion sonne comme une "trahison" pour les représentants syndicaux, la CGT en tête. Les élus locaux demandent à être reçus par le ministre de l'économie.

La Fonderie de Bretagne est en vente. Ainsi en a décidé le Groupe Renault, propriétaire de ce site de production, qui engage donc les démarches pour rechercher un repreneur pour son site de Caudan (Morbihan), où 350 personnes travaillent.

"A la suite de l’annonce du plan d’économies en mai 2020, le Groupe Renault avait missionné un cabinet d’experts indépendant afin de compléter l’analyse stratégique et d’identifier de nouvelles opportunités. Avec les évolutions de l’automobile vers des véhicules plus légers, la concentration des acteurs dans le secteur des fonderies et le déploiement du plan d’économie du groupe, la diversification est la solution la mieux adaptée pour poursuivre la transformation du site de Caudan et y développer une activité pérenne. Le Groupe Renault s’engage à poursuivre le dialogue avec les partenaires sociaux et les acteurs du territoire pour mener un processus rigoureux d’identification d’un repreneur qui soit le plus à même d’assurer la pérennisation des activités et des emplois sur le site de Caudan", explique le Groupe Renault dans un communiqué publié hier.

Le Groupe Renault avait repris l'ex-SBFM en 2009, alors qu'il était un des principaux clients de cette fonderie déjà dédiée à l'industrie automobile. Les actuelles difficultés du site de Caudan ont éclaté en mai 2020, à l'issue du premier confnement, via un débrayage massif des salariés pour dénoncer l'annonce, par la presse nationale, de la volonté du propriétaire de fermer ce site. Depuis, les élus locaux sont mobilisés et oeuvrent à la continuité de production industrielle.

Les élus locaux en mode offensifs

D'une même voix, Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, Fabrice Loher, président de Lorient Agglomération et Fabrice Vély, maire de Caudan, réagissent à cette décision et demandent à être reçu au plus vite par Bruno Le Maire, ministre de l'économie. La bataille est relancée.

"Renault vient d’annoncer ce jeudi 11 mars la cession des Fonderies de Bretagne. Le groupe s’est gardé de tout échange avec les élus locaux sur cette décision alors que nous attendions que nous soient présentées les options sur la table pour l’avenir du site. Nous exigeons notamment que Lorient Agglomération soit destinataire de l’étude qui sous-tend la décision de cession, comme de l'autre étude réalisée à la demande des organisations syndicales. Nous redisons, au nom de Lorient Agglomération, que notre priorité est la préservation du site industriel de Kerpont et des emplois liés à l’activité de la fonderie", cosignent Fabrice Loher et Fabrice Vély.

Sous la plume du président de la Région, le trio ajoute :

« Comme nous nous sommes battus pour empêcher cette fermeture, nous nous battrons pour que cette usine emblématique pour notre territoire ait un avenir. Renault nous doit la transparence sur les raisons objectives de sa décision et surtout des engagements pour l’avenir du site et de ses salariés. Renault ne peut pas abandonner Fonderie de Bretagne comme cela. D’autres pistes sont possibles en synergie avec le groupe et nous demandons qu’elles soient toutes étudiées avant que cette décision ne soit appliquée.

Nous demandons, avec l’ensemble des élus locaux, à être reçus au plus vite par le Ministre de l’économie Bruno Le Maire. Nous serons offensifs pour assurer l’avenir de la Fonderie de Bretagne et de tous  ses salariés. C’est une question industrielle, d’emplois et de souveraineté. »


L'évènement

Comment les soft skills boostent la performance des entreprises ?

Comment les soft skills boostent la performance des entreprises ?
Design & Soft Skills : une journée pour réfléchir et exercer sa curiosité au service du projet d'entreprise ! Cet atelier collectif est conçu et animé par l'agence d'accompagnement au changement Super Super. Il est proposé dans le cadre du projet européen User-Factor, piloté par CCI Innovation Bretagne. Cet atelier a lieu le 27 mai à Brest. Pour y participer, il suffit de s'inscrire.