Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Fonderie de Bretagne. Les élus morbihannais s'opposent à la fermeture de l'usine Renault et l'écrivent au gouvernement

MD, le 28.05.2020

Ce jeudi, les élus du pays de Lorient ont reçu les représentants des salariés de la Fonderie de Bretagne, mobilisés depuis lundi dernier contre une éventuelle fermeture de leur usine à Caudan, par le groupe Renault. A l'issue de cette entrevue, les élus locaux ont signé un courrier adressé au Premier ministre et au ministre de l'économie, dans lequel ils écrivent leur opposition à la fermeture de ce site et décrivent le scénario attendu en cette période de post-crise.

Président de Lorient Agglomération, Norbert Métairie avait déjà manifesté son opposition à une éventuelle fermeture de la Fonderie de Bretagne à Caudan, comme le laissent envisager des révélations rapportées dans la presse. Mobilisé sur ce dossier et entouré de l'ensemble des élus du territoire (députés, sénateurs, élus Région), le maire de Lorient a donc reçu ce jeudi matin les représentants des salariés de la Fonderie pour qu'ils puissent "défendre leur travail et leur outil", a rapporté Maël Le Gof, délégué syndical de la Fonderie.

"A la veille des annonces auxquelles le groupe Renault doit procéder, portant sur son nouveau plan stratégique, et les conséquences qu’elles pourraient entrainer sur le maintien au sein du groupe de certains de ses sites et des emplois qui y sont liés, nous souhaitons vous réaffirmer notre totale opposition à une éventuelle décision de fermeture du site de la Fonderie de Bretagne de Caudan", écrivent les élus morbihannais, en introduction d'un courrier cosigné qu'ils ont adressé ce jour au gouvernement.

"incompréhensible et inacceptable".

Rappelant l'effort que l'Etat va consentir aux acteurs de la filière automobile en France, lourdement touchés par la crise économique liée à la propagation du Covid-19, pour les aider à relancer leur activité, les élus locaux accepteraient d'autant moins l'éviction de la Fonderie de Bretagne du giron du groupe Renault dans ce contexte. 

"La Région Bretagne, le Département du Morbihan et Lorient Agglomération, aux côtés de l’Etat, ont (eux aussi) consenti à deux reprises un soutien financier significatif (au groupe Renault) depuis la reprise du site par l’industriel en 2009, à hauteur de 8,2 millions d’euros, pour moderniser cet outil industriel (la Fonderie de Breatgne, ndlr), assurer sa compétitivité et sa pérennité, et participer de ce fait au maintien de l’emploi sur notre territoire", rappellent-ils.

L'éventualité de la fermeture de l'usine serait donc pour eux totalement "incompréhensible et inacceptable".

Travailler en synergie

Et les élus de proposer leur scénario au gouvernement et à la direction de Renault : "un site neuf, aux capacités de production importante et aux savoir-faire avérés, concentre tous les ingrédients pour parvenir à l’équilibre financier, si tant est que le groupe Renault lui donne les moyens d’y parvenir. D’autres pistes peuvent être étudiées pour améliorer sa compétitivité, en travaillant notamment à la mise en œuvre de synergies avec d’autres sites français du groupe Renault. Pour construire ce nouvel avenir, il est donc essentiel que le site de Caudan reste arrimé au groupe Renault."

Demain, vendredi, la direction du groupe Renault doit présenter son nouveau plan stratégique et le plan d'économies lié. Le front de mobilisation morbihannais devrait alors (et enfin) être fixé sur l'avenir du site de Caudan.


L'évènement

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

Comment anticiper la récession de l’économie en essayant de comprendre des problèmes et des situations qui ne manqueront pas de se poser à notre économie dans les prochaines semaines voire dans les prochains mois?

Pour répondre à cette question et aux difficultées dans lesquelles les TPE/PME du territoire sont confrontées, la CPME 56 organise une réunion sur le contexte économique post-covid qui a mis les entreprises à l’arrêt et provoqué des problèmes économiques et sociaux qui ont surgi et qui ne manqueront pas de se développer avec une acuité violente.

Lundi 5 octobre 2020 à 18h45 au Palais des congrès de Lorient
Participation gratuite / Inscription en ligne