Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Nicolas Rault, co-dirigeant de Groupe vert à Plerin
Nicolas Rault, co-dirigeant de Groupe vert à Plerin
Nicolas Rault, co-dirigeant de Groupe vert à Plerin

Groupe Vert (22). Avec son fonds de dotation environnemental, le Breton passe à l’action en faveur des écosystèmes marins

Véronique Maignant, le 23.06.2021

Quelques mois seulement après son lancement, le fonds de dotation environnemental de Groupe Vert passe à l'action. Avec plus 100 K€ collectés à ce jour, le Breton, spécialisé dans le nettoyage professionnel écologique, s’apprête à livrer son premier bateau de dépollution. L’heureuse élue est  la CCI des Côtes-d’Armor, gestionnaire de 14 ports sur le territoire. Depuis sa création en 2009, le groupe, constitué d’une dizaine de PME se distingue par "ses orientations fortes en matière de développement durable" : recours à des produits et du matériel éco-responsable et gestion des ressources humaines. En 2020, il a enregistré une croissance de 12,5% et atteint un chiffre d’affaires de 22,9 millions d’euros.

« C’est un projet qui s’inscrit dans la continuité de nos idées en faveur d’une transition écologique et solidaire à l’échelon local, indique Nicolas Rault co-dirigeant avec Yann Lagadec de Groupe Vert à Plérin dans les Côtes d’Armor. Notre fonds rassemble tous nos clients, fournisseurs, partenaires et salariés. Les réactions sont très positives. Un certain nombre d’entre eux n’a pas de démarche RSE aboutie. En s’engageant avec nous, ils franchissent un premier pas. L’objectif est de rassembler, faire connaître notre engagement en faveur de l’environnement et aussi, afficher notre reconnaissance envers le territoire.  Pendant toute la crise sanitaire il a su nous protéger, surtout en Bretagne. C’est pourquoi notre premier projet porte sur la dépollution des côtes bretonnes. »

 

Efinor Sea Cleaner, spécialiste des bateaux dépollueurs

Lancé en février 2021, le fonds de dotation de Groupe Vert dépasse les 100 000 euros. Le plus gros don atteint 40 000 euros mais il y a aussi des montants beaucoup plus modestes, récoltés via la cagnotte Leetchi destinée au grand public. Courant mai, l’entreprise a passé commande de son premier bateau dépollueur, un investissement de 150 000 euros. C’est Efinor Sea Cleaner, une entreprise locale basée à Paimpol, qui se charge la construction. Reconnue internationalement, cette PME a développé une technologie, aujourd’hui brevetée. Elle permet la collecte de tous types de déchets flottants, qu’ils soient solides ou liquides, hydrocarbures inclus. « Dès sa réception, prévue en septembre prochain, nous livrerons ce premier bateau à la CCI, en charge de nombreux ports dans les Côtes d’Armor. Notre souhait est d’offrir un bateau à chaque territoire où nous sommes implantés. »

Ce fonds vert participe à la démarche environnementale initié par le groupe depuis sa création. « Nous privilégions les produits éco-label certifiés, 100 % biodégradables. Nous nous appuyons aussi sur toutes les innovations métier pour réduire notre impact environnemental. Par exemple, en 2020, nous avons économisé près de 432 000 litres d’eau », souligne le dirigeant.

 

Un développement qui passe par une croissance organique

Groupe Vert est constitué d'une dizaine d'entreprises indépendantes spécialisées dans le nettoyage des locaux professionnels et l'intervention ponctuelle sur les trois départements bretons : Côtes d’Armor, Finistère et Morbihan. « Ce sont des sociétés locales natives avec un rayonnement géographique très faible qui limite les déplacements de nos agents et permet de mieux les accueillirToute notre stratégie repose sur cette proximité. » Le développement du groupe passe désormais par une croissance organique avec l’ouverture de nouveaux bureaux qui réduisent encore un peu plus les secteurs. « C’est essentiel pour les collaborateurs mais aussi en terme de réactivité vis-à-vis de nos clients. » Trois ouvertures sont ainsi programmées en 2022.   La plus grosse structure, Nevtime à Lorient, réalise un chiffre d’affaires de plus de 5 millions d’euros. Les autres font entre 1 et 3 millions d’euros. Le total consolidé atteint près de 23 millions d’euros. Groupe Vert compte environ 8 500 clients issus du tertiaire, de la grande distribution, de l’industrie et de la santé.

 

Des bus de l’emploi pour recruter  

Dans le secteur de la propreté, le recrutement est depuis longtemps un enjeu majeur. L’effectif total de Groupe Vert s’élève à 1 500 personnes dont 730 ETP. « La moitié de nos agents travaillent à plein-temps. C’est essentiel de gagner correctement sa vie et de ne pas subir le temps partiel. Pour autant, si on veut des candidats, il faut aller les chercher. » En début d’année, l’entreprise a investi dans un van, « un bus de l’emploi ». Des « job-dating » sont ainsi organisés deux fois par semaine, à l’initiative de chaque agence. « Elles gèrent tour à tour leur évènement en installant le van soit sur un parking de centre commercial ou devant la mairie. Les équipes en profitent aussi pour distribuer des flyers dans les communes. De telles opérations permettent de récupérer des CV auprès de personnes qui n’auraient jamais fait le déplacement jusqu’à l’agence ».

 

Les deux associés ont aussi fait de la qualité de vie au travail, leur priorité. « On s’efforce d’optimiser le temps de travail de chacun. Chaque agent doit pouvoir aller chercher ses enfants à l’école, avoir une vie sociale. Cela passe par des heures de travail en journée. Ce dernier représente 35 % des contrats. On peut mieux faire mais il y a quelques années, cette part atteignait seulement 10%.  Dans la même veine, on a mis en place GPEC (Gestion prévisionnel de l’emploi et des compétences), en essayant de faire évoluer ceux qui présentent un fort potentiel. Le propre de notre métier reste la dimension humaine », conclut Nicolas Rault.

 

Participer au fonds de dotation de Groupe Vert : https://www.fonds-groupe-vert.com/

Faire un don sur Leetchi  : https://www.leetchi.com/c/fonds-groupe-vert

L'évènement

Le 14 septembre à Brest : comment éveiller et cultiver la curiosité dans un contexte professionnel en s’appuyant sur les outils du design ?

Le 14 septembre à Brest : comment éveiller et cultiver la curiosité dans un contexte professionnel en s’appuyant sur les outils du design ?

CCI Innovation Bretagne x Super Super ont le plaisir de vous inviter à participer à un workshop pour vivre un parcours créatif afin de découvrir comment éveiller et cultiver la curiosité dans un contexte professionnel & faire le lien avec les outils du design au service de la transformation de l'entreprise. RDV le 14/09/21 de 9h00 à 17h à The Corner à Brest. La participation est gratuite. Néanmoins, l’inscription est obligatoire.

Recommandations