Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Sabella : Benoît Bazire, nouvel homme fort de la société quimpéroise experte en hydrolienne

Véronique Maignant, le 23.07.2019

Benoît Bazire succède à Jean-François Daviau au poste de président du conseil d’administration de Sabella. Société d’ingénierie basée à Quimper, Sabella conçoit et développe des hydroliennes depuis 10 ans. Fanch Le Bris, Directeur Général depuis 2014, a été confirmé à son poste avec des pouvoirs étendus.

Benoît Bazire succède à Jean-François Daviau au poste de président du conseil d’administration de Sabella. S

Si Sabella s’est illustrée en 2008 en immergeant la première hydrolienne en France dans le Sud du Finistère à l’embouchure de l’Odet, c’est en 2015 que la société met à l’eau la première hydrolienne raccordée au réseau. Fortement soutenue par les Investissements d’Avenir, le Feder de la Région Bretagne et les collectivités territoriales, Sabella doit désormais décrocher des contrats commerciaux pour poursuivre son développement. Pour cette nouvelle phase, la société s’est dotée d’un conseil d’administration à la gouvernance duale : Benoît Bazire en a été nommé Président et Fanch Le Bris demeure à son poste de Directeur Général avec des pouvoirs étendus.
 

Un président issu du monde de l’armement

Benoît Bazire est ingénieur du Génie Maritime. Après avoir commencé sa carrière à la DCAN de Brest, renommé depuis Naval Group, en tant qu’ingénieur chargé des Armes et Équipements en indisponibilité à l’Île Longue, il a rejoint les services centraux à la direction des affaires internationales. Après avoir exercé au service du cabinet du Ministre, il a poursuivi sa mission en tant que directeur de cabinet du Délégué Général pour l’Armement. Benoît Bazire a ensuite été Directeur Général des services de la Région Picardie avant de rejoindre l’industrie où il a passé vingt ans, d’abord chez Thomson-CSF devenu depuis Thales, occupant différents postes, dans l’armement terrestre, les radars aéroportés, puis dans le domaine de l’optronique. Ce dernier domaine l’a conduit à développer, avec un fonds d’investissement britannique, un réseau de sociétés d’optique professionnelle.

De 2010 à 2014, Benoît Bazire a ensuite exercé le mandat de PDG d’Areva TA (aujourd’hui Technicatome), société qui conçoit, réalise et entretient les chaufferies nucléaires des bâtiments de la Marine nationale. Il a ensuite créé une société de conseil, Caleti, et exécute à ce titre des missions d’études, participe en tant qu’administrateur indépendant ou Président du conseil à la direction de sociétés industrielles ou d’ingénierie. Dès lors, il consacre la plus grande partie de son temps à Sabella.

 

Nouvelle levée de fonds en septembre 2019


Sabella devrait bientôt recueillir le fruit de ses efforts par l’obtention de contrats industriels et commerciaux – tel celui qu’elle a conclu avec Akuo au printemps dernier, dans le cadre du projet PHARES de distribution d’électricité à l’île d’Ouessant. Une nouvelle levée de fonds, d’un montant de 1 760 K€, lui a permis d’accueillir un nouvel investisseur à côté de ses actionnaires actuels. Cette augmentation de capital permettra d’accélérer le développement de l’entreprise. De plus, afin d’associer d’autres partenaires bretons à son développement commercial et industriel, Sabella procèdera à une levée de fonds complémentaire début septembre via la plateforme bretonne de financement participatif Gwenneg.

Sabella 

www.gwenneg.bzh/fr/sabella


L'évènement

Pourquoi, comment et quand intégrer le design dans un projet santé ?

Le 27 septembre à Rennes : Pourquoi, comment et quand intégrer le design dans un projet santé ?

Cet atelier, co-organisé avec ID2Santé, est proposé dans le cadre du projet européen User-Factor, piloté par CCI Innovation Bretagne. Il s'adresse à toutes les PME relevant du secteur de la santé. De 9 h à 12 h 30, le 27 septembre, les participants pourront écouter les témoignages d'Acetiam & Icilaba Création ou encore de Live Out / Leano Design. Des rendez-vous B To B sont également proposés. Lieu : Design Lab Bretagne à l'Eclozer à Rennes. Atelier gratuit sur inscription.