Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Réalité augmentée : l’institut de recherche B-com intègre un groupe de travail international

Véronique Maignant, le 09.01.2018

La réalité augmentée deviendrait-elle une réalité ? La réponse est oui pour l'Institut breton de Recherche Technologique (IRT) B-com. Il vient d’intégrer un nouveau groupe de travail international sur le sujet.  L'objectif de cette initiative est de définir un cadre technologique, dédié aux usages industriels de la Réalité Augmentée (RA).

Artefacto

La réalité augmentée (RA) est la capacité de mixer en temps réel du contenu numérique spatialement recalé avec le monde réel. Automobile, médias, télécoms, santé, commerce... rares sont les domaines d’activité qui n'investissent pas aujourd’hui sur le sujet. De nombreuse start-up émergent également en Bretagne autour cette technologie à l’image de Gimbal Cube à Lannion ou e.mage in 3D dans le Finistère.  Les collaborations entre les entreprises et les fournisseurs de technologies se multiplient. A titre d’exemple,  Artefacto agence rennaise spécialisée dans la réalité augmentée a développé en 2017 de nombreuses innovations pour le secteur de l’immobilier avec des visites immersives à 360° dans les bâtiments.

Une collaboration franco-allemande renforcée

« Participer, au niveau mondial, à la structuration de nouveaux écosystèmes industriels dans les secteurs du numérique est une nécessité et une des missions clefs de B-com, souligne, Bertrand Guilbaud, directeur général de l'Institut. Le groupe de spécifications industrielles de l'ETSI* autour des technologies de réalité augmentée est le 4e groupe de normalisation que B-com a l'honneur de présider. Au sein de ces groupes, nous collaborons étroitement avec des acteurs européens de référence tels que les instituts Fraunhofer ou encore le CEA. Ces coopérations nous permettent de rivaliser directement ou indirectement avec les plus gros acteurs et ainsi de développer une économie européenne ». Parmi ses membres fondateurs, le groupe de travail autour de la réalité augmentée créé en décembre dernier, compte en effet  Fraunhofer HHI, le CEA, l'Institut Mines Telecom et B-com. Etaient également présents lors de la première réunion Siemens, Bosch, Technicolor ou encore Orange.

L'objectif d’une telle initiative est de définir un cadre technologique, dédié aux usages industriels de la RA, en s'appuyant sur les standards existants et en se focalisant sur les besoins d'interopérabilité des industriels. Ce cadre bénéficiera donc à la fois aux fournisseurs de technologie mais aussi aux utilisateurs finaux. « Si les applications en réalité augmentée sont multiples, les compétences et les savoir-faire sur la place européenne le sont également. Il s'agit d'industries naissantes, les écosystèmes industriels ne sont donc pas encore en place. C'est aujourd'hui qu'il nous faut les bâtir pour libérer les potentiels dans tous les domaines et permettre la naissance d'une industrie européenne forte », conclut Bertrand Guilbaud.

 

*Organisme de normalisation européen du domaine des télécommunications


Taille du texte

L'évènement

Du 25 au 26 septembre, la CCI 22 fait sa tournée à Saint-Brieuc

Du 25 au 26 septembre, la CCI 22 fait sa tournée à Saint-Brieuc

Sur ces 2 jours, des conseillers rencontreront les commerçants du centre-ville pour effectuer un diagnostic en temps réel de leur commerce.