Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Bretagne. Le commerce maritime décarboné a le vent en poupe

Maude Duval, le 26.08.2020

Le jeu de mots est certes facile mais tellement vrai ! Dans le Finistère, deux projets de voiliers-cargos ont attiré les feux des médias cet été. Un à Morlaix, l'autre à Douarnenez. Le premier Grain de Sail, du nom de l'entreprise chocolaterie-torréfacteur qui l'utilisera, vient d'être mis à l'eau, quand le second Twot va entrer en construction pour le compte d'un célèbre chocolatier français. Les deux vont voguer pour développer une économie (plus) durable, fiable et efficace.

Le premier voilier-cargo Grain de Sail a été mis à l'eau
Grain de Sail

Les mâts et les bômes ont été installés la semaine dernière. Bientôt paré de ses voiles, le premier voilier-cargo Grain de Sail prépare son voyage inaugural, courant septembre, pour une transatlantique direction New York puis la République Dominicaine, les cales chargées de vin bio français à l'aller et de cacao torréfié et du café vert au retour.

C'est la concrétisation du projet et de la raison d'être de la maison mère, la chocolaterie Grain de Sail, installée à Morlaix. Torréfacteur depuis 7 ans, chocolatier bio depuis quatre ans, Grain de Sail connait une croissance exponentielle depuis. Présent dans plus de 600 points de vente sur le Grand-Ouest, l'entreprise morlaisienne a pu alors développer le deuxième axe de son projet : la construction de voiliers-cargos à son nom pour devenir armateur d'une flotte de voiliers à charge battant pavillon français.

Le début de la grande aventure Grain de Sail

Avec la mise à l'eau du premier voilier-cargo Grain de Sail, Jacques Barreau, cofondateur de l'entreprise, reconnait que l'étape marque "le début d'une grande aventure !".

Chaque année, le voilier cargo réalisera deux boucles transatlantiques d'environ 3 mois chacune : une au printemps, l'autre à l'automne. Le premier départ est prévu courant septembre 2020, depuis le port de Saint-Malo, port d'attache des bateaux Grain de Sail. "Le tirant d'eau à Morlaix n'étant pas assez important, notre voilier cargo part de Saint-Malo où il est chargé de 18 000 bouteilles de vins biologiques français, rigoureusement sélectionnés", explique le dirigeant. Après environ 3 semaines de mer, le voilier accostera New-York pour décharger ses cales, reprendre la mer pour une escale à Puerto Plata en République Dominicaine, récupérer cacao et café avant de faire route vers son port d'attache. La boucle est bouclée.

  >> Lire aussi : Grain de Sail à Morlaix : « Ici, le management est collectif : à plusieurs, on limite les erreurs ! »

Le chocolatier Cémoi a choisi Towt 

Le second projet est porté par l'entreprise Towt pour Transoceanic wind transport. Installée à Douarnenez, port d'écrin des bateaux à voile, l'entreprise transporte des marchandises choisies sous le label Anémos, premier label français de transport à la voile, et à bord vieux gréements qui traversent l'Atlantique, la Manche et le golfe de Gascogne. Depuis quelques années, ses cofondateurs, Guillaume Le Grand et Diana Mesa, travaillent à l'élaboration d'une flotte de voiliers-cargos modernes, classe Phénix.

Cet été, le projet a franchi une nouvelle étape. Le chocolatier Cémoi s'est en effet rapproché de la flotte finistérienne pour transporter bientôt ses cacaos par voiliers. L'entreprise familiale française inaugurera donc les futurs voiliers-cargos Towt. "Les premières mises à l'eau sont prévues dès 2022, et les transports monteront en puissance jusqu'à atteindre 4 navires en 2025. A terme, 12 000 tonnes de cacao Cémoi au départ de la Côte d'Ivoire arriveront par voilier au port du Havre", précisent les partenaires.

Construire un monde plus durable

« Lorsque Cémoi s’est intéressé à nos navires, j’ai tout de suite compris que c’était pour les bonnes raisons : réduire de façon pratique, efficace et réelle son empreinte carbone en offrant un vrai surplus d’âme, de valeurs, à un produit qui vient nécessairement de loin. Faire d’une solution logistique (drastiquement) décarbonée un levier commercial et de valorisation d’un produit de grande qualité, c’est certainement la façon la plus efficace qu’une entreprise peut décider de prendre les mesures nécessaires - et urgentes - pour construire un monde plus durable. En remplissant les navires sur le long terme et en faisant de nos navires un élément de sa stratégie, Cémoi nous offre un soutien hyper-concret et solide : nous ne l’oublierons pas », souligne Guillaume Le Grand, président co-fondateur de Towt.

Lire aussi

Transport maritime décarboné. Blue Schooner Company met le cap sur Lorient


L'évènement

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

Le 19 novembre 2020, partout en France, l’opération DUODAY permettra la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivités ou associations. Pour participer, c'est ici.