Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Eolfi lauréat de l’appel à projet pour l’île de Groix

Bretagne économique, le 17.10.2016

Lauréat de l’appel à projet de l’Ademe pour la ferme pilote de l’île de Groix, Eolfi présentait son projet au FWP Atlantic Forum (pendant la Sea Tech Week à Brest).
Mais qui est Eolfi ? Présentation avec Marc Lann, directeur Mer et relations extérieures d’Eolfi.

Qui êtes-vous ?
Nous sommes une entreprise indépendante, de 35 personnes, 25 à Paris, 5 à Marseille et 5 à Taïwan. Notre activité consiste à développer des solutions de développement durable sur mer (offshore) comme sur terre (onshore). Nous avons pris le virage de l’éolien flottant en 2012, avec le programme EolFlow, avec 70 % de nos équipes qui y travaillent.

Pourquoi avoir répondu à l’appel à projet de l’Ademe lancé le 5 août pour la ferme pilote d’éoliennes flottantes à Groix ?
La ferme de Groix nous a intéressés car les conditions océaniques, houle et profondeur, y sont représentatives à 80% de celles que l’on va retrouver ailleurs sur la planète. La possibilité d’exporter notre technologie et le fait que nous soyons aussi présents en Asie a plu à la Région Bretagne qui nous a apporté son soutien. Et le projet du port de Brest est intéressant pour nous car déjà engagé.

Quel rôle pour le port de Brest ?
Le port de Brest avec son quai renforcé et son tirant d’eau à 10 mètres minimum sera une plateforme logistique idéale pour nous. La forme de radoub n°3 nous intéresse aussi pour la construction de flotteurs. Nous sommes en discussion avec la Région, propriétaire, la CCI, gestionnaire et Damen shiprepair, l’industriel.

Quelle solutions préconisez-vous ?
Notre ferme se composera de 4 éoliennes flottantes sur 17 km2 fournissant 6MW chacune et pouvant générer l’équivalent des deux-tiers de la consommation de Lorient. Notre partenaire chinois, CGN EE, apporte la majorité des capitaux du projet d’un coût global de 200M€ mais nous gardons le leadership. 85M€ sont apportés en subventions et avance remboursable.

Qui construira ?
Notre consortium s’appuie sur DCNS pour les flotteurs avec Vinci pour la partie béton. Les turbines seront construites par General Electric (présent à Saint-Nazaire) et les opérations de maintenance seront assurées par Valemo.

Quel est le planning ?
Dans l’idéal, une mise en service en 2020. Ce projet pilote va nous permettre de vérifier nos hypothèses de prix. Notre objectif est d’atteindre 80 éoliennes en ferme commerciale. L’internationalisation de la technologie est un enjeu fort du projet.

D’autres projets en cours ?
Oui nous attendons une réponse en novembre sur une autre ferme pilote en Méditerranée.

Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017 : réservez votre jeudi 19 octobre

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour cet évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne.