Accueil > Portraits > La Cartonnerie de Maurepas,

 


La Cartonnerie de Maurepas, de l’emballage à l’ameublement écologique

Publication : 08-09-2011

Créée dans les années 50 dans le quartier de Maurepas à Rennes, cette PME a intégré le Groupe Smurfit Kappa en 1994, après être passée entre les mains de Saint-Gobain de 1990 à 1993. Spécialisée à l’origine dans la fourniture de boîtes d’archives et de rangement, elle propose aujourd’hui plus de 1 200 références à des clients essentiellement régionaux.

Spécialisée dans la conception, la fabrication et la transformation d’emballages en carton ondulé, en petites et moyennes séries, la Cartonnerie de Maurepas, basée à La Mézière près de Rennes, emploie 40 salariés. « Nous fabriquons tous types d’emballages multi- matériaux composés principalement de cartons, de bois ou matières plastiques, explique Philippe de Boisgrollier, directeur de la SARL depuis 2007. Avant la crise, l’industrie et les équipementiers automobiles représentaient presque trois quarts de notre clientèle. Notre CA a commencé à baisser en 2008 pour atteindre son plus bas niveau en 2009 avec 4,8 millions d’euros au lieu des 6,2 enregistrés en 2007. En 2010, l’activité est repartie et nous avons réalisé un CA d’environ 5,9 millions d’euros. Cependant, nous n’avons pas encore retrouvé les volumes ni la sérénité d’avant crise. » Aujourd’hui l’automobile ne représente plus que la moitié du marché de la Cartonnerie de Maurepas, les autres industries, 35 %, et la PLV, 15 %. « Cette dernière est porteuse pour notre image car dans ce domaine, nous travaillons sur AO avec un certain nombre d’agences parisiennes sur des projets de totems, présentoirs ou autre supports d’aide à la vente en carton. Ce sont des projets où la créativité est primordiale ! Ils nous ont permis à plusieurs reprises de remporter des prix nationaux et d’être ainsi remarqués. »

Des emballages sur mesure

« Le carton voyage mal, poursuit Philippe de Boisgrollier, car il est très volumineux et sans valeur ajoutée. » Ces caractéristiques entraînent la Cartonnerie de Maurepas à limiter son champ d’action à l’échelle régionale, dans un rayon de 250 km. Malgré son appartenance au Groupe Smurfit Kappa, leader mondial de l’emballage carton, la Cartonnerie de Maurepas est gérée comme une PME avec sa propre direction, ses services administratifs et financiers, sa force commerciale (6 personnes) et son bureau d’études. « Nous travaillons toujours en flux tendus, avec un minimum de stocks pour des commandes variant entre 50 et 20 000 pièces livrées en moyenne sous 10 jours. » Vingt personnes travaillent dans l’atelier de 6 000 m² (dont 2 000 m² sont réservés au stockage des différents cartons) à la fabrication des emballages, réalisés sur mesure pour chaque client. La cartonnerie se fournit en carton auprès des plaquistes régionaux. La force de la Cartonnerie de Maurepas est outre sa réactivité, sa capacité à gérer une multitude de références, plus de 2 000 en tout. Elle est certifiée ISO 9001 depuis 1997

Le carton c’est écologique

Le carton ondulé est composé à 80 % de papier recyclé et 20 % de fibres neuves pour des raisons de résistance. En 2 ans, son prix à doublé pour passer de 300 euros la tonne à 540 euros. « Nous avons dû augmenter le prix de nos emballages de 25 %, souligne Philippe de Boisgrollier. Avec la flambée du prix des matières premières, on nous achète, aujourd’hui, notre tonne de vieux papiers 160 euros." L’emballage représente en moyenne 5 % de la valeur du produit. La Cartonnerie de Maurepas conseille ses clients de manière à optimiser leurs emballages et éviter tout surcoût. « Le carton est à la mode car il est recyclable, biodégradable et fait donc référence à des valeurs écologiques. Pour autant et nous l’avons constaté avec Grégory Parsy, le designer avec qui nous avons travaillé dernièrement à la réalisation de meubles en carton très novateurs (voir photo), cette matière plaît mais a du mal à trouver des débouchés car son prix de revient reste trop élevé. » Pour assurer son développement, la PME doit plus que jamais rester proche de ses clients.

Véronique Maignant
N° 208 juin-juillet-août 2011




Autres Portraits

A Dinard, les Alizés (35), un hôtel dans le vent

Depuis 2007, année de reprise de cet établissement de 20 chambres, Fabrice Morin et son épouse font preuve d’inventivité pour s’adapter aux souhaits de leur clientèle et capter de nouveaux (...)

En savoir plus

Rattrapée par les Chinois, Mobiltron se spécialise dans l’E-logistique et la (...)

La diversification est en marche Mobiltron est née en décembre 2002 de la reconversion industrielle du site de Mitsubishi Electric basé à Etrelles (35). Choisi à l’époque par les Japonais, pour mener (...)

En savoir plus

Atria Le Gall (Plérin-22) se lance dans la conception de maisons tout (...)

Spécialiste des grandes tours (usines avec silos), Atria Le Gall se lance dans la conception de maisons tout acier. A fin 2013, son CA atteindra 3 millions (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits