Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


CCI Bretagne : transition énergétique et écotaxe des sujets d’avenir débattus en AG à Saint-Malo

Bretagne économique, le 18.06.2014

C’est dans un climat apaisé que l’assemblée générale de la CCI Bretagne s’est tenue ce matin à Saint-Malo. Les élus, chefs d’entreprise présents ont débattu sur des sujets majeurs pour le développement économique du territoire. En matière de transition énergétique, la CCI Bretagne considère que « c’est maintenant qu’il faut y aller ! » Pour relever ce défi, elle vient d’entériner avec le Conseil régional une convention pour la mise en place d’une société de tiers financement. Celle-ci vise dans un premier temps à recenser l’ensemble des projets connus et/ou portés par les entreprises et les collectivités territoriales en vue d’établir une cartographie régionale. Les projets sélectionnés seront ensuite accompagnés juridiquement et financièrement (dispositifs de droit commun, tiers financement / tiers investissement, fonds de garantie).Ils feront également l’objet d’une évaluation technique de manière à identifier les compétences nécessaires à leur réalisation. a mise en œuvre rapide d’un recensement et d’une analyse des projets connus et/ou portés par les entreprises ou collectivités relevant de la transition énergétique. « A terme, il s’agit de donner du travail aux entreprises du territoire, mais aussi de former les TPE/PME et leurs salariés à des techniques nouvelles, » a souligné AlainDaher, le Président de la CCI Bretagne

Contre l’Ecotaxe


Alors que deux scénarios sont envisagés pour la mise en place de l’écotaxe, les élus de la CCI Bretagne ont rappelé leur ferme opposition à tout nouveau dispositif qui entamerait la compétitivité des entreprises bretonnes. Ils soutiennent en cela le collectif des acteurs économiques bretons , porté par le Medef Bretagne opposé depuis le début à l’écotaxe : « Si, dans un premier temps, nous avons accepté certains aménagements, c’est parce que nos interlocuteurs au gouvernement nous ont clairement fait comprendre que l’abandon de ce projet n’était pas une option. Nous avons dû rechercher des compromis, mais notre position a toujours été de considérer l’écotaxe comme une taxe de trop, proposée au pire moment. »


Recommandations