Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : les CCI de Bretagne et Pays de la Loire attendent que l’Etat respecte ses engagements

Bretagne économique, le 17.07.2015

Alors que le gouvernement s’était engagé à attendre la décision du tribunal administratif, plus rien ne s’oppose au lancement du transfert en dehors d’une occupation illégale d’un territoire par des zadistes qui doivent désormais être évacués. « Nous attendons de l’État qu’il respecte ses engagements. Le Premier ministre et le Président de la République ont annoncé qu’ils lanceraient le chantier à la fin des recours. Nous y sommes », soulignent Bruno HUG DE LARAUZE, Président de la CCI Pays de la Loire et Alain DAHER, Président de la CCI Bretagne. « Alors que l’État veut relancer l’emploi, il serait incompréhensible qu’il attende davantage pour lancer un projet qui va générer 5,4 millions d’heures de travail et 3000 emplois sur la durée du chantier. Attendre davantage alors que l’aéroport actuel ne peut s’étendre pour des raisons environnementales autour du lac de grand-Lieu, zone Natura 2000, serait un coup fatal porté au développement du Grand Ouest après l’abandon de l’A831 ».

Alors que plus de 150 recours ont été rejetés par les différentes juridictions, il est temps désormais que l’État de droit reprenne place aux portes de Nantes et qu’on prépare l’avenir de la Bretagne et des Pays de la Loire qui accueilleront 1,5 million d’habitants supplémentaires d’ici 2040 » concluent Bruno HUG DE LARAUZE et Alain DAHER.