Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Vincent Campion avec les représentantes de l’Agglomération de Saint-Malo lors de l'inauguration du Wastebox , un compacteur de déchets ménagés enterré
Manuel Clauzier
Vincent Campion avec les représentantes de l’Agglomération de Saint-Malo lors de l'inauguration du Wastebox , un compacteur de déchets ménagés enterré

V3C Environnement à Saint-Malo : les projets se multiplient, son compacteur d’ordures ménagères intéresse l’Arabie Saoudite et le Canada

Véronique Maignant, le 14.09.2018

Les projets vont bon train pour le malouin V3C Environnement, spécialisé dans la collecte de déchets. Il s’apprête à inaugurer son nouveau siège social sur le Parc Technopolitain Atalante. Son produit phare, un compacteur de déchets ménagers enterré, conçu pour l’Agglomération de Saint-Malo est une innovation mondiale qui aujourd’hui s’exporte. Repérée par le Ministère de la Transition Ecologique, la PME participe ce mois-ci au concours national Prix Entreprises & Environnement (PEE).

« Le Prix Crisalide éco-activités organisé par la CCI Ille-et-Vilaine et obtenu en 2016, avait déjà bien boosté notre notoriété, souligne Vincent Campion, fondateur de V3C Environnement en 2009. Notre participation au PEE, un concours à visée européenne, où on retrouve tous les grands noms du secteur de l’énergie, prouve une nouvelle fois que notre compacteur répond à un véritable besoin des métropoles et agglomérations. Je pense que c’est son système d’optimisation du circuit de collecte des ordures ménagères qui a retenu l’attention du jury. Il permet des rotations beaucoup plus espacées, une par semaine au lieu d’une par jour. Les nuisances en CO2 sont de fait réduites, sans compter que toutes ses structures sont en acier et donc entièrement recyclables. C’est un produit 100% écolo ».

Un concept breveté

Le Wastebox, nom donné à ce compacteur a nécessité plusieurs années de R&D. C’est un concept breveté, de réception, de compaction et de stockage des déchets ménagers. D'un volume allant de 15 à 20 m3, il permet de collecter jusqu'à 6 tonnes d’ordures. Cerise sur le gâteau, le Wastebox communique automatiquement et en temps réel les informations utiles (taux de remplissages, nombre de cycles...) pour organiser les collectes au bon moment. La durée d'une opération est de 5 minutes, le compacteur est ensuite vidé et nettoyé dans un centre de traitement et valorisation.

Bientôt un compacteur à hydrogène

« Nous sommes en train de mettre au point le Wasteair, un compacteur qui fonctionnera à l’hydrogène. C’est une solution d’avenir qui répond aux besoins du zéro carbone. Comme pour les vélos, ce nouveau compacteur fonctionnera avec des cartouches remplies d’hydrogène. Placé par exemple en bordure de plage, il pourrait même servir de borne de recharge pour certains moyens de transport », précise Vincent Campion. Utilisé par des voitures, des bateaux ou des trains, l’hydrogène est un vecteur d'énergie de plus en plus présenté comme un pilier de la transition énergétique mondiale.

Croissance à l’international

Avec une équipe de 4 personnes, V3C Environnement s’installe ce mois-ci dans ses nouveaux locaux de 400 m² toujours situés dans le Parc Technopolitain Atalante de Saint-Malo où il est présent depuis 2015. « L’objectif, à terme, est de rapatrier la production ici en Bretagne. Actuellement la fabrication de nos compacteurs est sous-traitée en France et en Espagne (20%) », indique le dirigeant. Si le CA avoisine aujourd’hui les 500 000 euros, il devrait tripler en 2019 au vu du carnet de commande. La Baule, des villes du sud-Ouest mais aussi Cannes ou Nice sont intéressées. « Nous avons vendu deux compacteurs à la ville de Malaga en Espagne. Nous avons un projet avec la ville de Québec au Canada qui souhaite mettre en place un prototype. Enfin, une précommande d’une quarantaine d’exemplaires avec l’Arabie Saoudite est sur les rails. Nous sommes prêts à accroître la production, d’autant que nous avons lancé un second site de sous-traitance ». Seul actionnaire de V3C Environnement, Vincent Campion n’écarte pas l’hypothèse d’une ouverture de capital, si tous ces projets étaient amenés à se concrétiser rapidement.

V3C Environnement

Taille du texte

L'évènement

Meilleure maîtrise des risques, les clés pour comprendre la révision des référentiels agro

Crises sanitaires, internationalisation des échanges, concurrence exacerbée, exigences de traçabilité, maîtrise des coûts, volatilité des goûts des consommateurs… L'Afnor Bretagne organise le mercredi 28 novembre, de 9 h à 12 h 30, à l'Agrocampus de Rennes, un colloque sur la sécurité des denrées alimentaires. Inscrivez-vous !