Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
DR
Kevin Le Texier, dirigeant d'Ergotech à Plescop (56)

Portée par le made in France, Ergotech vise les 7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2025

Maude Duval, le 30.11.2022

Comme depuis deux éditions qu'il y participe, Kevin Le Texier rentre boosté du Salon du Made in France, organisé fin novembre Porte de Versailles à Paris. Les contacts ont été fructueux et les projets concrets : le fabricant sur-mesure de matériel et d'équipements ergonomiques, qui a créé il y a deux ans un atelier textile au sein de son entreprise, rentre avec des perspectives et des engagements encourageants pour la pérennité de ses activités. Développement et recrutements sont à la clé.

2023 sera une année charnière dans l'évolution d'Ergotech, fabricant morbihannais d'équipements de santé, de bien-être et de prévention. Créée en 2012 par Kevin Le Texier, la PME s'est fait un nom et une réputation dans l'univers de la prévention-santé : ses matériels et équipements conçus sur-mesure, à partir d'approvisionnements majoritairement français sinon européens, sont distribués sur l'ensemble du territoire national, sur prescription des médecins du travail, de mutuelles et autres organismes dédiés à la prévention dans le monde du travail. "Nous travaillons exclusivement à partir de situations, auxquelles nous apportons des solutions adaptées. Certaines sont ensuite développées en série, comme notre gamme de fauteuils ergonomiques lancée en 2017", explique Kevin Le Texier, actionnaire solitaire d'Ergotech. 

Une levée de fonds en cours

En 2023, le dirigeant ouvrira son capital aux investisseurs qui répondent favorablement à la levée de fonds d’1,5 million d’euros qu’il est en train d’opérer. Business Angels, pool bancaire et Bpifrance sont pressentis pour abonder à ce tour de table. En ligne de mire : l’accélération de l’activité d’Ergotech en recrutant des ingénieurs dédiés à l’innovation et de nouveaux conseillers en prescription afin de renforcer l’équipe commerciale à l’échelle nationale. « L’évolution démographique conjuguée à la propension de la prévention de nos gestes et postures en milieux professionnel et domestiques portent le marché de l’ergonomie vers la croissance. En tant que fabricant français et spécialisé dans le sur-mesure, nous avons notre part à prendre et à développer », sourit Kevin Le Texier qui gravite depuis plus de dix ans dans ce secteur d’activité. Ergotech propose quelque 200 références.

En bouclant son chiffre d’affaires à plus d’un million d’euros en 2021, le dirigeant escompte en réaliser 7 d’ici à 2025. « L’innovation est notre principal levier de croissance, et elle sera alimentée par une équipe de R&D intégrée. Je souhaite également investir dans la communication marketing et déployer un maillage commercial national », déroule le dirigeant qui pourra s’adonner entièrement au développement stratégique de ses activités.

Atelier de confection textile ajouté

Car depuis deux ans, Kevin Le Texier manage également un atelier textile qu’il a installé dans le bâtiment d’Ergotech, sis à Plescop. Cet atelier est également voué à s’étoffer afin de répondre aux marchés engagés. « Tout a démarré avec la crise sanitaire et la pénurie de masques. Nous avons commencé à en fabriquer, en réinvestissant nos marges dans l’achat de nouvelles machines. Nous avons réussi à produire jusqu’à 80 000 masques par mois, puis nous faire repérer par des prescripteurs textiles pour qui nous travaillons à façon. » L’atelier morbihannais assure également la confection des culottes menstruelles de La Minette lingerie, « une entreprise voisine avec laquelle nous partageons les valeurs du made in France et de l’écoresponsabilité », souligne Kevin Le Texier qui a recruté Laurène Protain, experte en optimisation industrielle et communication, pour coordonner cet atelier de confection, baptisé Galaad.

Promis à de belles perspectives de développement dès 2023, et de nouveaux recrutements pour atteindre une soixantaine de couturiers et couturières, l’atelier Galaad devrait quitter le local d’Ergotech pour habiter un autre local et devenir une société à part entière. « A l’issue de la levée de fonds, je vais créer une holding qui abritera les deux entités commerciales, à savoir Ergotech et Atelier Galaad », explique Kevin Le Texier qui en deviendra le président.

La force du sur-mesure

Agé de 33 ans, le jeune dirigeant affiche une expérience aguerrie dans l'adaptation des équipements ergonomiques et leur fabrication industrielle. "J'ai découvert ce secteur d'activité lors d'un stage de six mois que j'exerçais dans le cadre de mes études, en commerce international. J'ai alors dû développer un matériel spécifique qui réponde au mal de dos, c'est comme cela que j'ai appris à travailler sur-mesure, à partir de situations précises", explique Kevin Le Texier qui a gardé cette valeur ajoutée au sein de son entreprise. "Le sur-mesure est le propre de l'ergonomie et notre force face à une concurrence importée et en série", souligne le chef d'entreprise qui a définitivement opté pour l'adaptabilité et la durabilité de ces produits #madeinfrance.

Découvrir Ergotech

L'évènement

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Pour leur 17e édition, les Trophées bretons du développement durable changent de nom et deviennent les Trophées bretons des transitions. Organisé depuis 2005 par l'Etat, l'ADEME en Bretagne et la Région Bretagne, ce concours régional récompense les porteurs d'actions innovantes et pérennes en faveur du développement durable.
Associations, établissements d’enseignement, acteurs publics ou encore entreprises ont ainsi jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier.
Les candidatures sont simples et rapides sur la page www.tropheesdd.bzh/candidatez/