Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Cathrine Mouraud a créé Modern Concept il y a une dizaine d'années. Depuis janvier 2018, sa fille , Dorothée travaille à ses côtés
V.Maignant
Cathrine Mouraud a créé Modern Concept il y a une dizaine d'années. Depuis janvier 2018, sa fille , Dorothée travaille à ses côtés

Modern Concept : de plus en plus tendances, ses constructions en conteneurs attirent les TPE-PME de l'Ouest

Véronique Maignant, le 08.10.2018

Bureau, restaurant, école, boutique, atelier, les constructions en conteneur de Modern Concept attirent une clientèle de professionnels. De l’achat des conteneurs à la livraison de la construction, Catherine Mouraud pilote chaque projet en lien avec des architectes et artisans locaux. Installée à Bains-sur-Oust près de Redon, l’entreprise bénéficie depuis 10 ans d’une notoriété grandissante. Les particuliers commencent à la solliciter. Mais là n’est pas sa priorité.

Son siège social construit en 2010 avec quatre grands conteneurs sur l’axe Rennes Redon fut « une façon de se faire la main et maîtriser la technique », indique Catherine Mouraud, fondatrice de Modern Concept. Avant de créer son entreprise, elle a exercé 30 ans dans l’industrie et la métallurgie. « En 2008, les prix des logements étaient à leur plus haut niveau. Pour les étudiants, c’était un vrai défi de trouver une location à un prix abordable. C’est ainsi que l’idée m’est venue de proposer des constructions en conteneurs maritimes ». Le principe est de réutiliser les contenants qui ne sont plus utiles pour les transformer en de nouveaux logements. Ce concept novateur, est apparu aux Pays-Bas au début des années 2000. Il s’est depuis répandu dans d’autres pays (Australie, Allemagne…) car il s’inscrit dans une logique de recyclage des matériaux et de transformation des ressources disponibles.

 

Réduction des prix et des délais de livraison

Finalement, chez Modern Concept, ce sont les professionnels qui se sont d’abord intéressés à ces constructions d’un nouveau genre. « Elles n’ont rien à voir avec un bungalow ou un Algeco, assure Catherine Mouraud. Ce sont de vrais constructions qui intègrent un ou plusieurs conteneurs alliés à d’autres matériaux : béton, verre, ossature bois, etc ». La préparation du terrain et la maçonnerie se font en même temps que le second œuvre, puisque les containers sont transformés et aménagés en atelier. « C’est ce qui nous permet d’avoir des délais de livraison deux fois moins longs qu’une construction traditionnelle. Comptez en moyenne 6 mois au lieu de 12. De la même manière, leur prix est en moyenne réduit de 15 % ». Fin prêts, les conteneurs sont livrés sur le terrain, ils sont posés et fixés, seuls quelques finitions et raccordements restent à faire sur place.

 

 

Des usages divers et variés

« J’achète mes conteneurs auprès de compagnies maritimes basées au Havre. Ce sont tous des conteneurs 1er voyage en provenance d’Asie, Vietnam et Chine principalement. Ils sont donc quasi neufs », précise Catherine Mouraud. De deux tailles, 20 pieds (6mx2,45) et 40 pieds (12m x 2,45), ils sont transformés en commerces, bureaux, salles de classe ou de réunion. Les conteneurs peuvent se superposer, se juxtaposer s’aménager au gré des envies architecturales et des besoins des clients. « Chaque projet est unique. Nous avons réalisé une école à Angers d’une surface de 550 m². En ce moment, nous travaillons à la réalisation d’un ensemble de bureaux intégrant 8 conteneurs, avec en façade à l’étage, une terrasse accessible. L’ensemble (en photo) représente une surface de 210 m².  Je réponds en priorité aux projets situés dans un rayon de 200 km autour de Redon ».

 

Des modèles standards  

Depuis 2015, Modern Concept propose des constructions standards sur la base d’un conteneur. « Nos "ateliers bureaux"  entièrement équipés (toilette, lavabo, poste de travail) répondent par exemple aux besoins des travailleurs indépendants qui souhaitent mettre une frontière entre leur vie privée et leur vie professionnelle ». D’un montant de 24 000 euros, ils s’installent très facilement dans un jardin. « L’avantage est qu’il n’y a pas besoin de déposer un permis de construire, une simple déclaration de travaux suffit ». Ces modèles se déclinent aussi en stand pour les salons professionnels, ou en chambre d’hôte chez les particuliers.  En parallèle, Catherine Mouraud a développé une activité de négoce et de location de conteneurs pour des besoins de stockage. Toute cette énergie déployée est aujourd’hui payante. Face à la demande croissante, la dirigeante vient de recruter sa fille, Dorothée, pour la seconder.

 

 

L’emploi local, une priorité

Catherine Mouraud travaille exclusivement avec des entreprises locales,  Mecatlas pour des travaux de métallerie dans ses ateliers et des artisans du bassin de Redon pour la réalisation de travaux d’aménagement intérieur (électricité, chauffage, plomberie, isolation, etc). « Un projet qui me tient particulièrement à cœur serait la réalisation d’un village d’entreprises sur le Pays de Redon. Il rassemblerait sur un seul terrain plusieurs ateliers bureaux et un espace de vie commun pour des travailleurs indépendants ». Le projet intéresse certains élus mais aujourd’hui rien n’est signé. Membre associée à la CCI Ille-et-Vilaine ainsi qu’au club d’entreprises de Redon, engagée dans la plateforme d’initiative locale, Catherine Mouraud participe activement au développement économique de son territoire. Sa motivation : favoriser et maintenir à tout prix l’emploi local.  

 

Modern Concept 

Recommandations