Accès par territoire
Menu principal
Votre territoire

 Installée à Rennes, Marie-Laurence Peramo a lancé son site Internet fin 2018, convaincue que l’avenir de sa boutique physique passait par une vitrine virtuelle accessible 24/24.
V.Maignant
Installée à Rennes, Marie-Laurence Peramo a lancé son site Internet fin 2018, convaincue que l’avenir de sa boutique physique passait par une vitrine virtuelle accessible 24/24.

Maison Simon à Rennes : une vitrine virtuelle indispensable au renouvellement de la clientèle

Véronique Maignant, le 26.03.2019

Spécialisée dans les arts de la table, Maison Simon est située en plein cœur du centre-ville. A sa tête depuis 1989, Marie-Laurence Peramo a lancé son site Internet fin 2018, convaincue que l’avenir de sa boutique physique passait par une vitrine virtuelle accessible 24/24. Plus de 1000 produits y sont exposés et une personne en charge du marketing digital a été recrutée. Les premières retombées se font déjà sentir.

 « Depuis sa création en 1955 par mes parents, le magasin est devenu une référence en arts de la table, à Rennes et au-delà. On y vend les plus grandes marques françaises de porcelaine, verrerie et argenterie. Comme tout le monde nous avons vécu des périodes plus moins fastes, mais en 2016, l’agrandissement et la rénovation complète de la boutique ont donné un nouveau souffle à l’équipe constituée aujourd’hui de 4 personnes », indique Marie-Laurence Peramo. Dans la foulée, elle a renouvelé sa charte graphique et son logo et permis à Maison Simon de se positionner sur le haut de gamme, en privilégiant la qualité et le savoir-faire. Arts de la table mais aussi bijoux et linge de maison sont désormais proposés dans cet espace de 150 m². Christofle, Saint-Louis, Baccarat, Lalique ou encore Bernardaud comptent parmi ses fournisseurs.

 

Un an de travail pour concevoir son site Internet

C’est aussi en 2016 que la dirigeante commence à réfléchir à sa vitrine virtuelle. Avec l’aide d’une stagiaire, elle s’est déjà lancée sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram. « J’ai pour habitude de participer aux nombreux ateliers numériques proposés par la CCI aux commerçants. La transformation digitale et l’utilisation des réseaux sociaux sont des thématiques régulièrement abordées. On y apprend beaucoup, en peu de temps. C’est indispensable de s’initier à tous ces outils pour renouveler sa clientèle ». Le démarrage du projet de site Internet a eu lieu en juillet 2017. Aidée de sa sœur, Marie-Laurence Peramo a bâti son cahier des charges, reçu 5 agences et lancé une consultation auprès de trois d’entre elles. Elle s’était fixé un budget de 6 000 euros.  « La conception d’un site web représente un travail considérable». C’est l’agence rennaise Linaïa qui a été retenue avec pour premier objectif la conception d’un site vitrine à l’image de la boutique, sobre et élégant, offrant la possibilité aux visiteurs de réserver leurs produits pour ensuite les récupérer en magasin. Le lancement officiel du site avec son millier de fiches produits référencés a eu lieu en novembre 2018, soit plus d’un an après les premières réflexions. Pour l’hébergement, Marie-Laurence Peramo a également fait le choix du local avec la asociété Icodia.

 

Booster son référencement naturel

Afin d’acquérir des clients sur la toile, Marie-Laurence Peramo a recruté son ancienne stagiaire en contrat professionnel. En charge du marketing digital, elle s’est vue confier l’animation du site et des réseaux sociaux. « Elle connait les produits et sait les mettre en valeur. C’est essentiel. Comme pour la mise en place d’un magasin, il faut régulièrement changer de vitrine ». Cela passe aussi par la mise au point d’un planning de parution des produits, la gestion d’un calendrier des évènements (soldes, Saint-Valentin, fête des mères…) et des listes de mariage. « Aujourd’hui, c’est Instagram qui génère le plus de trafic. Chaque semaine, nous devons mettre en scène au minimum trois nouveaux produits. C’est indispensable pour accroître notre référencement naturel sur Google. Le choix des mots est crucial ». C’est aussi pourquoi, Marie-Laurence Peramo a choisi un CMS comme WordPress. : « à chaque saisie il nous indique par la couleur verte ou rouge si le choix est pertinent pour un bon référencement ».

 

Nouvelle clientèle

« Les premiers retours clients sont très positifs », indique la gérante. Ils apprécient de pouvoir consulter le site avant ou après leur passage. Chaque client en magasin repart avec sa carte postale l’incitant à poursuivre sa visite sur le site. La prochaine étape sera sans doute le paiement en ligne. « Aujourd’hui, je pense que l’absence de module de paiement est un frein pour passer à l’acte d’achat, en particulier pour les clients situés hors Bretagne ». Commerçante connectée, Marie-Laurence Peramo et son équipe suivent de près les statistiques sur Google analytics. Elles ont compris tout l’intérêt qu’elles pouvaient tirer de cette seconde boutique. « Récemment, une émission de cuisine a présenté un produit que nous étions pratiquement les seuls en France à proposer. Visible sur notre site, il a déclenché le jour même un pic de visites jamais atteint ! Quand vous voyez ça, vous comprenez aisément le potentiel extraordinaire du e-commerce. Impossible aujourd’hui pour un commerçant de passer à côté, ce serait prendre le risque de disparaître ».

Ateliers numériques CCI Ille-et-Vilaine 

Maison Simon 

Dossier complet sur commerce et numérique