Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
L'entreprise Foil and Co est lauréate du plan France Relance.
Sylvie Beekandt
L'entreprise Foil and Co est lauréate du plan France Relance.

France Relance. Dans le Finistère, Foil and Co double son activité en moins d'une année

Maude Duval, le 22.03.2021

Pour certains, les effets de la crise sont de véritables opportunités au développement. La startup Foil&Co est de ceux-là. Spécialisée dans la fabrication de foils pour sports nautiques, l’entreprise finistérienne surfe sur l’engouement de ces activités extérieures et sa capacité à maîtriser toute la chaine de production. Résultat : elle décolle très rapidement.

"En 2019, on a cru qu'on ne passerait pas l'année", se souvient Tanguy Le Bihan, fondateur et co-dirigeant de la startup finistérienne Foil&Co. En ce premier trimestre 2021, la jeune pousse se retrouve à l'étroit dans ses murs et ne cesse de recruter pour absorber sa croissance exponentielle. Entre ces deux marqueurs temporels, 2020 et sa crise internationale. "On a ressenti les effets dès la sortie du premier confinement avec un engouement majeur pour les sports de plein air", rapporte le dirigeant. Le site marchand développé entre-temps, a rapporté 30% de l'activité globale dès sa première année de mise en ligne. "En 2020, on a fait 1,2 million de chiffre d'affaires, soit le même qu'en 2019 mais en 7 mois au lieu de 12 !" En 2021, le prévisionnel table sur 2,5 millions d'euros.

En recrutement continu

Installée au Tréhou, à l'ouest des Monts d'Arrée, Foil&Co maîtrise la chaine complète de production de foils, du prototypage à la vente. Maison mère de quatre marques et sous-traitante pour d'autres, elle conçoit, crée, assemble et vend des foils pour wind, surf, sup et wing. L'avènement de ces pratiques puis leur explosion en 2020 ont profité à la startup dont l'activité a doublé pour atteindre une production de 200 foils par mois. "J'ai recruté 4 personnes ces quinze derniers jours. Nous finirons à 30 d'ici la fin de l'année", escompte celui qui a démarré l'aventure en 2016 avec Thierry Pen, directeur opérationnel et Julien Le Bihan, responsable de production.

Architecte naval de profession, Tanguy Le Bihan a vu venir "l'élan du foil" dans les sports et loisirs nautiques, une vague qu'il n'a pas voulu manquer et sur laquelle il a voulu surfer en imposant plusieurs principes qui sont devenus les valeurs de son entreprise : intégrer le bureau d'études pour piloter la recherche et le développement, relocaliser toutes les étapes de fabrication, maîtriser la chaine complète de production, gérer la logistique, la vente et l'export, soutenir et développer l'emploi local. Faire du "made in France" une évidence. "C'était une première et réelle difficulté quand on sait que la majorité des foils est fabriquée à l'étranger et en Asie principalement."

Activité dopée par la crise

Chez Foil&Co, la matière première - des rouleaux de fibres de carbone pré-imprégnées - vient d'Europe. "Notre boulot, c'est de façonner le carbone, comme on fait de la pâtisserie." Les découpes sont optimisées pour réduire le taux de déchets (il est descendu à 5% contre 30 auparavant grâce à la valorisation des chutes), les moules en alu sont fabriqués sur place par des machines le plus souvent élaborées par les ingénieurs-mécaniciens de l'entreprise. Du "made in Breizh" de A à Z. "Notre qualité, c'est de savoir tout faire et de nous adapter à toutes les demandes", souligne Tanguy Le Bihan, avec d'autant plus de détermination que cette réactivité a été testée et approuvée tout au long de cette année passée. "La crise a compliqué les approvisionnements avec la Chine notamment. Elle a donc renforcé notre visibilité et dopé notre activité", conclut le dirigeant et pratiquant expert de sports nautiques avant d'ajouter : "A qualité équivalente, nos produits sont moins chers que ceux fabriqués en Chine." CQFD

Lauréate du Plan de Relance Territoire Industrie

Pour absorber cette croissance galopante, répondre à l'explosion du Wingsurf (nouvelle pratique dont l'attrait est comparé à celui de la planche à voile dans les années 80'), développer leur site Internet et gagner de nouveaux marchés jusqu'à l'étranger (ils seront accompagnés pour cela par Dominique Floch, conseillère en développement international chez BCI, basée à la CCI métropolitaine Bretagne Ouest), Foil&Co a postulé au plan France Relance, territoire Industrie. Leur candidature a été retenue et la jeune entreprise s'est vue octroyer, via BPI, une subvention de plusieurs milliers d'euros pour investir dans de nouvelles machines, structurer leur entreprise (à la fois locaux et organigramme) afin de tendre vers une industrie 4.0. "On prépare l'intégration de Cobot, ces robots collaboratifs pour limiter les taches pénibles, ainsi que l'installation de boucles énergétiques pour limiter nos consommations d'énergie", explique Tanguy Le Bihan. "Nous allons également recruter un expert en marketing pour staffer l'équipe dirigeante". Objectif visé : dépasser les 10 millions d'euros de chiffre d'affaires dans les 5 ans.

Voir le site Foil and Co

L'évènement

Brexit : Quid de la conformité de vos produits ?

Brexit : Quid de la conformité de vos produits ?

Mercredi 21 avril, de 17 h à 18h 30, le WTC Bretagne et la CCI Bretagne organise un webinaire sur les impacts réglementaires et normatifs du Brexit sur les échanges commerciaux entre l'Europe et le Royaume-Uni Un focus sera fait, avec l'Adria, sur les produits agro-alimentaires. Inscrivez- vous dès aujourd'hui.