Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Vannes (56). Nodus Factory lève 500 000 euros pour créer une filière de recyclage des déchets aquacoles

Maude Duval, le 26.11.2021

Spécialisée dans la création de solutions textiles dans le domaine de l’accastillage pour la voile et l’industrie, la startup Nodus Factory s'est fait un nom auprès des professionnels de la conchyliculture, notamment, en leur proposant des innovations appréciées et appliquées. La jeune entreprise souhaite aller plus loin et développer une filière de recyclage des déchets aquacoles. Elle vient de lever pour cela 500 000 euros, investis pour la moitié par le Crédit Agricole Morbihan Expansion.

Yves Laurant, dirigeant fondateur de Nodus Factory, Olivia Eidenberger, directrice de développement et Christophe Grelier, Directeur Général du Crédit Agricole du Morbihan
DR

Créée en 2015 par Yves Laurant sur la presqu'île de Rhuys, l'entreprise Nodus Factory s'est rapidement imposée dans le domaine de l'accastillage en proposant des solutions d'attaches textiles innovantes voire révolutionnaires dans la pratique des métiers aquacoles notamment. Rien que pour l'ostréiculture, l'entreprise désormais vannetaise a déposé 5 brevets et remporté le Coup de coeur du jury au dernier concours Crisalide. "Nous avons anticipé une mutation industrielle importante qui consiste à remplacer l’acier par le textile et les polymères dans de nombreux secteurs d’activités", synthétise Yves Laurant, fondateur et Pdg de Nodus Factory. 

Recycler les poches ostréicoles et les cages anti-prédateurs mytilicoles

Dopée par l'innovation - l'entreprise investit chaque année 300 000 euros dans des programmes de recherche et développement -, la société Nodus Factory fomente un projet plus ambitieux pour la branche aquacole : la création d'une filière complète de recyclage des déchets aquacoles, que sont précisément les poches ostréicoles et les cages anti-prédateurs utilisées en mytiliculture. "Habituellement, ces déchets partent à l’enfouissement. On estime à 600 tonnes, qui est une moyenne basse, la quantité de ces déchets jetés chaque année en France. Les 2/3 sont recyclables. Nous voulons donc les récupérer pour pouvoir nous en resservir à la fabrication de nouvelles poches ostréicoles et cages anti-prédateurs", schématise Yves Laurant. La boucle vertueuse de l'économie circulaire.

Pour la faire tourner, l'élément facilitateur est financier. Nodus Factory a donc opéré un tour de table et réussi à lever 500 000 euros pour compléter son capital, qui atteint désormais 893 000 euros. Sur cette levée de fonds, la moitié est abondée par la société Crédit Agricole Morbihan Expansion, l'autre moitié par les fondateurs de l'entreprise.

L'apport d'une expertise bancaire

« Apporter aux professionnels du secteur aquacole une solution concrète de traitement des déchets en fin de vie s’inscrit dans la stratégie de soutien à l’innovation engagée par le fonds Crédit Agricole Expansion, et participe à un engagement de développement durable qui nous est cher », a souligné Christophe Grelier, directeur général du Crédit Agricole du Morbihan, lors de la présentation de cette entrée au capital. "Au delà d'un complément de fonds, nous apportons également des compétences et un réseau d'experts pour accompagner Nodus Factory dans la création de cette filière et accélérer son développement."

Pour Yves Laurant, dirigeant fondateur de Nodus Factory, "c'est un rêve devenu réalité." Et un nouveau chantier sur lequel la jeune entreprise va déployer une équipe dédiée.

Développer des partenariats locaux

La filière comprend trois étapes importantes :
1/ la collecte des déchets spécifiques qui se fera en partenariat avec le réseau Adapei, actionnaire depuis le départ de Nodus Factory (l'entreprise travaille avec les ESAT pour produire ses innovations) ;

2/ le broyage des matériaux à l'état de granulés puis leur extrusion pour fabriquer de nouveaux produits finis : cette partie industrielle sera assurée par un prestataire local non encore validé. « Nous sommes en discussion avec une entreprise bretonne qui a été séduite par notre projet et nous travaillons avec elle à la mise en place d’un partenariat de production locale privilégiant les circuits courts et la valorisation de la matière première existante qui ne demande qu’à trouver une seconde vie », assure Yves Laurant ;

3/ la mise à disposition de ces produits recyclés auprès des professionnels aquacoles intéressés. Là encore, Nodus Factory compte innover : "Nous réfléchissons à la mise en place d’une offre de location pure ou de leasing du matériel, ce qui nous assurerait plusieurs cycles de recyclage."

"Notre projet est ambitieux et contribue à la réduction de l’empreinte écologique en général. En cela, il est porteur de sens et des valeurs qui animent Nodus Factory depuis sa création."

Voir le site Nodus Factory


L'évènement

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

[SAVE THE DATE] Le 10e Open de l'International, le 4 juillet 2022 à Saint-Brieuc

Pour sa 10e édition, l’OPEN de l’international, la journée d’information et de networking des entreprises bretonnes qui osent le monde, se déroulera au Palais des congrès et des expositions de Saint-Brieuc le lundi 4 juillet 2022 de 8h30 à 19h00

Recommandations