Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Sica Saint-Pol-de-Léon (29). En 2020, le chiffre d’affaires progresse une nouvelle fois pour atteindre 225 M€

Véronique Maignant, le 20.04.2021

La Sica de Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère dresse un bilan plutôt positif de l’année écoulée. En progression de 2%, le chiffre d’affaires 2020 s’élève à 225 millions d’euros dont plus de 80 % issus de l’activité légumière. Certes, ce n’est pas la hausse de 14% enregistrée entre 2019 et 2020, mais dans le contexte sanitaire que nous avons connu, la coopérative a su tirer son épingle du jeu. Autres fait marquants de cette année 2020 : la mise en service progressive de la plateforme de Vilar Gren et la tendance forte d’un retour à la consommation de produits locaux.

de gauche à droite :  Thomas Quillevéré, secrétaire général, Marc Kerangueven, président, et Olivier Sinquin, directeur.

Les 185 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés par la branche légumes, en très légère progression versus 2019 sont dus pour partie à l’effet du 1er confinement marqué par une forte volonté de consommer français.  C’est particulièrement vrai pour les produits  « historiques » de la gamme tels que le chou-fleur, l’artichaut et l’endive. « 2021 s’annonce être dans la continuité avec un chiffre d’affaires en progression à fin mars et une percée confirmée de l’échalote et de la gamme Bio, souligne l’entreprise. Le nombre de producteurs engagés en agriculture biologique poursuit sa d’ailleurs progression avec 49 producteurs certifiés en 2020 et 69 en 2021.

 

L’horticulture en croissance de 7%

En horticulture, le chiffre d’affaires s’élève à 40 millions d’euros, en croissance de 7% par rapport à  2020 et ce malgré l’arrêt quasi-total de l’activité pendant le premier confinement. « La fermeture des jardineries a été partiellement compensée par le boom du e-commerce et par le soutien de la Grande Distribution Alimentaire à la filière horticole. Mais surtout, la demande a explosé après le confinement engendrant un report de saison sur mai, juin et juillet ». En 2021 la tendance se poursuit avec une progression intéressante des activités en plantes fleuries et pépinières.

 

Développement des circuits courts

Depuis 2020, les adhérents peuvent vendre en circuit court, directement à la ferme. Une adaptation du modèle coopératif qui résulte de la demande des producteurs d’avoir davantage de liens avec le consommateur. De la même manière, la Sica s’attaque à la reconquête des rayons bretons pour répondre à l’intérêt croissant d’une provenance locale. De même, la coopérative travaille sur la réduction des emballages en réponse à la loi Agec, même si 80 % des légumes sont commercialisés en vrac. Par ailleurs via la mise en service de sa plateforme de Vilar Gren, la coopérative qui centralise désormais 80% de l’offre sur un seul site entend réduire les coûts logistiques, (-47% de camions sur les routes départementales), et les émissions de CO2 (-20% d’émissions).

 

« Après Vilar Gren, outil indispensable à notre compétitivité, la SICA se fixe comme priorité la pérennité des installations et le renouvellement des générations, souligne Marc Kerangueven, Président de la SICA de Saint Pol de Léon. Il est vrai qu’avec 56% des exploitations de la coopérative qui ont un dirigeant de plus de 50 ans en 2021, le renouvellement des générations est un enjeu stratégique pour maintenir l’activité agricole sur le territoire.  

 

Chiffres clés

800 producteurs / 596 exploitations

203 000 tonnes de légumes / 10 000 références en horticulture d’ornement

130 salariés au sein de la coopérative / 120 ETP dans les stations de conditionnement / 3 000 UTH dans les exploitations

225 millions d’euros de chiffre d’affaires en 202


L'évènement

Open de l'International : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi 2 juillet

Open de l'International  : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi  2 juillet

Le 5 juillet 2021, 150 prestataires étrangers agréés Bretagne Commerce International (BCI) résidant dans 70 pays différents seront à la  disposition des entreprises bretonnes pour les rencontrer en entretiens B2B, trouver de nouvelles opportunités de marchés à l’international, échanger sur des projets ou missions en cours sur les 5 continents…Informations et inscriptions.

 

Recommandations