Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Secob à Rennes : « L’heure n’est pas à la reprise, ni à la résignation malgré l’incertitude”

Véronique Maignant, le 24.03.2020

Aide à la mise en place du chômage partiel, décalage de paiement des cotisations sociales et impôts, conseil de gestion de la trésorerie, les sollicitations sont multiples et ont explosé depuis la semaine dernière au sein du Cabinet Secob. Implanté à Rennes, cette société de conseil, d’audit et d’expertise comptable dispose de 7 antennes réparties sur le Grand Ouest, Paris et Orléans.

Christophe Mérel, Délégué général Secob

« Le nombre d’appels téléphoniques a été multiplié par 5 s mardi dernier. Cette sur-sollication est naturelle dans ce contexte. Nos clients ont besoin de comprendre les mesures législatives d’urgence et de saisir pleinement leurs droits et ceux de leurs collaborateurs. Nous sommes là pour les orienter à prendre les meilleures décisions malgré l’évolution rapide de la situation , explique Christophe Mérel, Délégué général Secob . « A J+7 de l’application des mesures de confinement, on constate globalement une grande lucidité de nos clients qui ont pris leurs responsabilités pour d’abord préserver la santé de leurs collaborateurs. L’heure n’est pas à la reprise mais pas non plus à la résignation malgré l’incertitude. Nous les accompagnons plus que jamais dans cette crise pour qu’ils s’adaptent et qu’ils soient prêts à rebondir lorsque la vague sera derrière nous.

 

250 collaborateurs en télétravail

Secob a elle-même mis en place une organisation adaptée dans l’intérêt de ses 250 collaborateurs, aujourd’hui tous en télétravail . A ce titre, une cellule de crise de deux personnes centralise les informations, décrypte les annonces de l’exécutif et donne les directives valables pour l’interne et l’externe. Déjà rompue à certaines pratiques dématérialisées, l’équipe Secob exploite désormais pleinement des outils comme Microsoft Teams ou Skype pour les réunions internes et clients. L’usage d’applications en ligne pour collecter et centraliser les informations sur la situation (base de connaissances partagées) est également incontournable pour avoir de la cohérence dans les réponses données aux clients et surtout assurer la continuité des services.

Rennes : Secob prend pied à l’eclozr pour expérimenter l’innovation sur d’autres terrains


Recommandations