Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Rénovation et décoration : croissance non-stop pour l’entreprise Dejoie à Pleslin-Trigavou (22) qui passe le cap des 30 salariés

Véronique Maignant, le 16.05.2018

Implantée à Pleslin-Trigavou, l’entreprise familiale Dejoie n’en finit plus de  grossir et de recruter. Comptant aujourd’hui 30 salariés pour un chiffre d’affaires de 2,15 millions d’euros, elle est spécialisée dans les domaines de la peinture, du ravalement et du revêtement de sols. Ses initiatives en matière de développement durable, de formation et d’intéressement contribuent à sa croissance régulière.

Edouard et Vincent Dejoie , cogérants de l'entreprise éponyme créée en 1985 à Pleslin-Trigavou dans les Côtes d'Armor

Présent dans l’entreprise depuis 16 ans, Edouard Dejoie a rejoint son père, Vincent Dejoie, à la Direction  en 2013. Cette année-là, la PME inaugurait des locaux flambants neufs de 900 m² au Parc d'activités de la Grignardais. « Nous étions 19 salariés à l’époque. Cinq ans après nous sommes trente. Nous venons de livrer le plus gros chantier jamais réalisé par l’entreprise, en Basse-Normandie, pour un montant de 240 000 euros », souligne fièrement le co-gérant.

 

Culture de l'apprentissage 

Ce développement constant depuis la création de l’entreprise en 1985 ne semble pas prêt de s’arrêter. Pour faire face à une surcharge de travail constatée depuis ce début de l’année, la PME recrutera début juin un conducteur de travaux chantier issu de l’équipe en place. « Nous faisons monter en compétence quelqu’un en interne pour nous seconder moi et mon père. L’entreprise grossissant nous devons nous structurer. Si le seuil des 20 salariés a été difficile à passer, aujourd’hui, nous aurions tout intérêt à nous rapprocher des 40 ». Pour ce faire l’entreprise dispose en permanence d’un vivier de 4 à 5 apprentis en peinture, placo sol, etc, de la première à la cinquième année (Brevet Professionnel). « Nous les formons à nos techniques et à notre culture d’entreprise. Si tout se passe bien et qu’ils le souhaitent nous les embauchons à l’issue de leur formation».

 

Une clientèle fidèle

Spécialisée dans les domaines de la peinture, du ravalement et du revêtement de sols, béton ciré ou encore isolation extérieure, l’entreprise Dejoie travaille uniquement pour les marchés privés, architectes et particuliers essentiellement. « Nous faisons du très haut de gamme comme la maison de Raymond Domenech et Estelle Denis dont nous avons entièrement repeint les murs intérieurs mais aussi du moyen de gamme. En matière de rénovation, nos clients sont amenés à nous rappeler tous les 10 ans et à nous recommander, dans la mesure où le travail est bien fait ». Ses clients justement couvrent une zone géographique allant de Saint-Cast-Le-Guildo (22) à Cancale (35). « Cependant, nous intervenons aussi à Rennes, à Saint-Brieuc à la demande de certains clients ». En fait la zone de chalandise de la PME ne cesse de s’étendre.
 

 

Une démarche durable résolument  ancrée dans l’entreprise

Membre du Club des Entreprises du Pays de Rance (CEPR) depuis 2007, Dejoie ouvrira ses portes, le 5 juin prochain, dans le cadre de « la tournée durable » organisée par le réseau. Il faut dire que ses initiatives dans ce domaine ne manquent pas. « Il y a cinq ans, poursuit Edouard Dejoie nous avons été une des toutes premières entreprises en France à nous équiper d’un véhicule utilitaire électrique ». Aujourd’hui sur la quinzaine de véhicules que compte l’entreprise trois sont électriques. « Dès qu’il existera sur le marché, un modèle capable de tracter nos centaines de m² d’échafaudages, nous nous équiperons». L’entreprise a également investi dans deux machines  à nettoyer les brosses et rouleaux,  limitant ainsi tous les rejets polluants. Elle  recycle aussi ses peintures, décapages et autres solvants auprès de Chimirec qui intervient deux fois par an pour enlever tous les bidons. Il en est de même pour l’ensemble de ses papiers et cartons. « C’est une démarche écologique qui participe à notre bien-être et celui de nos enfants ». Depuis 12 ans, l’entreprise utilise à 97% des peintures acryliques, à l’eau sans odeur : « Une petite révolution à l’époque ! »


Taille du texte

L'évènement

Les centres de formations linguistiques du Finistère ouvrent leurs portes

Centre formation langues

Le 5 ou le 8 septembre, rendez-vous à Morlaix, Brest ou Quimper pour découvrir les méthodes d'enseignement et les outils pédagogiques des centres d'études des langues de la CCIMBO. Il y en a forcément un près de votre entreprise !

Recommandations