Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Rennes : le nouveau commandement militaire de la cyberdéfense va accueillir jusqu’à 400 cybercombattants

Véronique Maignant, le 04.10.2019

La Ministre des Armées, Florence Parly, a inauguré ce jeudi 3 octobre à Rennes, le commandement militaire de la cyberdéfense (Comcyber). Il s’agit du premier bâtiment entièrement dédié à la conduite de ses opérations dans le cyberespace.

Florence Parly, Ministre des Armées en visite à Rennes ce jeudi 3 octobre
Ministère des Armées

Priorité absolue du ministère des Armées, la cyberdéfense se renforce à Rennes. Florence Parly en visite dans la capitale bretonne pour inaugurer le commandement de la cyberdéfense (Comcyber) a indiqué que la Bretagne avait vocation à devenir une « cyber vallée européenne ».

Ce bâtiment de 11.000 m² va accueillir jusqu'à 400 cybercombattants. Le choix de la ville bretonne s'explique par le pole d’excellence cyber créé en partenariat avec la région en 2014. Près de 70 entreprises du secteur de la cybersécurité y sont installées.

Face à la multiplication des menaces dans le cyberespace, devenu un lieu de confrontation à part entière, la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 prévoit le recrutement par les armées de 1 000 cybercombattants supplémentaires pour atteindre un effectif de 4 000 personnes d'ici sept ans. Quelque 1,6 milliard d'euros seront consacrés sur la période dans le cyber.

Une Cyber défense Factory

La ministre a, dans la foulée, inauguré à Rennes la Cyberdéfense Factory, une antenne bretonne de l'Innovation Défense Lab, qui aura vocation à accueillir des startups, des PME et des chercheurs pour travailler en étroite relation avec des experts de la Direction générale de l'armement sur des sujets de cybersécurité. La Ministre des Armées a, par ailleurs, signé une convention de partenariat entre les Armées et la société d'investissement ACE Management, qui va accompagner les entreprises qui travaillent dans la sécurité numérique et qui pourraient bénéficier de financements via un fonds de 80 millions d'euros entièrement dédié à la cybersécurité.

Cybersécurité : la Bretagne entend mieux faire face aux attaques