Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Région Bretagne : 1 Md € sur cinq ans pour accélérer le déploiement de la fibre

Véronique Maignant, le 10.01.2019

A l’occasion de la cérémonie des voeux à la presse, Loïg Chesnais-Girard, Président de la région Bretagne, a évoqué un certain nombre de sujets parmi lesquels celui de l’accessibilité numérique. La deuxième phase du projet Bretagne Très Haut Débit (2019-2023) est sur les rails. A la clé : le raccordement à la fibre optique de 400 000 nouveaux locaux (foyers, entreprises et services publics) financés à hauteur d’1 milliard d’euros par la Région et les 59 EPCI bretons.

A l’occasion de la cérémonie des voeux à la presse, Loïg Chesnais-Girard, Président de la région Bretagne, a évoqué un certain nombre de sujets parmi lesquels celui de l’accessibilité numérique
V. Maignant

« Nous sommes dans une période de risque de décrochage démocratique, a d’emblée souligné le Président de la Région en réaction à l’actualité sociale omniprésente depuis quelques semaines. Il est essentiel de passer à une confrontation d’idées dans le cadre d’un débat serein. C’est d’ailleurs ce que nous avons initié dès 2014, ici en Bretagne, avec la mise en place de la Conférence sociale régionale, expérimentale et innovante dans sa méthode de travail car elle donne une large place aux partenaires sociaux. Elle se réunira deuxième quinzaine de janvier avec, s’ils le souhaitent, des représentants des Gilets jaunes. Les réflexions autour des choix économiques et de la fiscalité ne doivent pas être escamotés. Ils sont extrêmement liés, même si en matière fiscale la Région ne dispose que d’un seul et unique levier, celui des cartes grises ». Pour mémoire, cette instance régionale de dialogue social associe l’Etat, le Conseil régional et des représentants des partenaires sociaux ainsi que 8 organisations syndicales et patronales représentées au CESER et aux Conseils généraux. La conférence sociale régionale a vu le jour suite à la crise des « Bonnets rouges » survenue suite à la mise en place de l’écotaxe.

 

Une nouvelle consultation sur la base d'un marché "Conception réalisation"

Parmi les principaux sujets évoqués hier soir, celui de l’accessibilité a donné lieu à de nombreuses questions de la part des journalistes présents. Loïg Chesnais-Girard a réexprimé sa volonté de signer le pacte d’accessibilité (développement des aéroports bretons, travaux permettant de relier la pointe bretonne à Paris en trois heures de temps, trains bolides, RN 164) promis par le gouvernement d’ici l’été prochain. Sur ce sujet, il indique que « les échanges avec la Ministre des transports Elisabeth Borne sont très bons ». En attendant cette prochaine échéance, il a tenu a rappelé tout l’enjeu du déploiement de la fibre partout en Bretagne, en termes de mobilité et d’accessibilité. Des moyens importants vont y être consacrés sur les 5 ans à venir : 1 milliard d’euros ou presque réparti entre la Région (800 K€) et les 59 EPCI (178 K €). « Aujourd’hui, il s’agit d’accélérer le déploiement de la fibre sur tout le territoire. Nous avons pris du retard lors de la 1ère phase (2014-2018) reconnait-il. Les bureaux d’études et les entreprises étaient sous-dimensionnés pour faire les travaux dans les temps impartis. Le découpage des lots tel qu’il a été fait lors du premier appel d’offres n’est plus adapté. A l’occasion de cette seconde phase nous changeons de modèle. Nous venons de lancer une nouvelle consultation sur la base d’un « marché de conception réalisation ». Orange mais aussi Bouygues Telecom sont montés à bord de cette nouvelle « autoroute » (la Région est propriétaire du réseau. Le cap des 35 000 abonnés à la fibre vient d’être passé. 70 000 prises ont été construites à ce jour, l'objectif est d'atteindre le nombre de 120 000 d'ici la fin de l'année 2019. « On constate déjà que l’impact immobilier est fort dans les communes qui ont été câblées », indique le Président de la Région.

 

Le projet « Bretagne très haut débit » vise à desservir toute la région pour 2030. Il lui faut amener la fibre jusqu’à 1,2 million d’adresses, construire autant de prises. Le syndicat mixte Mégalis Bretagne se charge de cette opération qui représente 90 % du territoire breton pour 60 % de la population. Le coût prévisionnel global est de 2 milliards d'euros, répartis en trois phases (coût d'une prise en phase initiale : 2 000 €) et financés par la Région Bretagne, les Départements, ainsi que l’État et l’Union Européenne.

 

Lire aussi : Fibre optique : la Bretagne accélère son déploiement sur l’ensemble du territoire

 


L'évènement

Inscrivez-vous à la 7ème cérémonie des Oscars des entreprises, le 22 mars prochain

Inscrivez-vous à la 7ème cérémonie des Oscars des entreprises, le 22 mars prochain

Lors de cette nouvelle édition, 5 entreprises se verront remettre un prix soulignant leur réussite, leur esprit d’initiative et leur implication dans le développement de leur territoire. Rendez-vous à la Passerelle à Saint-Brieuc, le 22 mars à partir de 18h30.