Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Pour Carabreizh (56), le réseau Produit en Bretagne est un accélérateur de business

Maude Duval, le 25.01.2023

Le réseau professionnel Produit en Bretagne a 30 ans et organise pour l'occasion son Tro Breizh en visitant plusieurs de ses adhérents. A Landévant (56), escale gourmande chez Carabreizh, le fabricant de caramel au beurre salé transformée en pâte, barre, bonbons et autres "lichouseries". "Adhérer à Produit en Bretagne a été une reconnaissance, un passeport pour développer notre activité sur le continent", salue le Bellilois et fondateur de Carabreizh, Christophe Niceron.

DR

Dur dur de ne pas succomber à l'appel des sucreries qui débordent de gourmandise sur les étals du chaleureux magasin d'usine Carabreizh, situé en bord de voie express à Landévant. Caramels, bonbons, biscuits, tout est fabriqué sur place, ou à quelques miles d'ici, à Belle-Ile en mer.

Le caramel, la recette du succès

L'aventure a démarré sur l'île qu'on appelle aussi "la bien nommée". Et c’est justement sous ce nom que Myriam et Christophe Niceron ouvrent en 1997 leur biscuiterie artisanale. "On a commencé dans un garage pour ensuite développer une unité de production dans la zone d'activité de Bordilla", raconte Christophe Niceron, replongé dans ses souvenirs. Le couple démarre avec les biscuits et gâteaux bretons "fourrés à la crème de pruneaux". Vendues sur le marché quotidien de Palais, leurs gourmandises ravissent les papilles et très vite, les entrepreneurs sont rattrapés par l'envie d'innover. "Nous avons été les premiers à remplacer la crème de pruneaux par celle au caramel." Carton plein ! Les gourmands se passent le mot et la production croit au rythme soutenu des commandes. "On s'est alors mis à fabriquer notre propre caramel, selon une recette spécifique élaborée sans glucose." L'entreprise se dote d'une confiserie baptisée Carabreizh. Rapidement, le succès pousse Myriam et Christophe Niceron à regarder plus loin que la digue de Palais, et à commencer d'exporter sur le continent. En prenant le large, Carabreizh prend son envol.

Le passeport Produit en Bretagne

2007 : les entrepreneurs insulaires décident "d'aller vendre nos pots sur le continent". Ils trouvent un entrepôt du côté de Landévant. "2007, c'est aussi l'année où on décide de candidater à Produit en Bretagne. Cette adhésion a été comme un passeport pour nous, l'approbation de la qualité de nos produits et l'encouragement à booster notre activité. En une année, la production a augmenté de 20% et notre usine de Belle-Ile, dont la capacité maximale est de 18kg de caramel par jour, est vite arrivée à saturation", sourit Christophe Niceron. En 2016, l'usine flambant neuve de Landévant (3400 m²) hisse la production à 1 tonne/jour et l'effectif de la PME à 45 personnes (15 à Belle-Ile et 30 à Landévant).

Aujourd'hui, Carabreizh fabrique 600 tonnes de caramel par an diffusées en majeure partie via la vente directe (30%) -l'entreprise a aménagé un magasin d'usine et un parcours de découverte qui accueillent chaque année quelque 17 000 visiteurs -, puis sur le réseau GMS du Grand Ouest (25%), directement aux industriels de l'agroalimentaire (20%), à façon (15%) et enfin à destination de la restauration hors foyer (10%) - ce sont les petites barres de caramel posées au bord des tasses ou distribuées jusqu'à l'année dernière sur les vols Business Class de Air France.

"Tenir et espérer être encore là en 2023 !"

Cette année, avec les hausses spectaculaires des coûts des matières premières et de l'énergie, l'entreprise morbihannaise ne projette pas les 10 à 20% d'augmentation régulière de son chiffre d'affaires - Carabreizh réalise en moyenne 6 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel. "La tonne de beurre et de sucre ont été multiplié par deux depuis octobre 2022, nos factures de gaz et d'électricité par trois ! En bons insulaires que nous sommes, nous préférons appliquer la prudence et n'élaborer comme projet pour cette année que le fait de tenir et d'être encore là en 2023 !", lâche Christophe Niceron. Les innovations ont été remisées dans les cartons, en attendant des lendemains plus sereins. "Pour l'instant, les volumes de vente restent stables, mais d'ici mars-avril, nous serons obligés de répercuter ces hausses de charges sur nos prix de vente qui devraient alors progresser d'au moins 10%", projette le dirigeant aguerri. Wait and see.

Découvrir Carabreizh
 

PRODUIT EN BRETAGNE en 30 années d'existence, c'est :

. La première marque régionale française 
. Une raison d'être : le consommer local, ou locavore, favorise l'emploi régional et soutient l'activité des entreprises locales
. 494 entreprises adhérentes dont 32% agroalimentaire, 10% distribution, 8% culture et tourisme, 50% services et industries (hors IAA)
. 110 000 salarié(e)s représenté(e)s
. 60% des entreprises adhérentes ont moins de 50 salariés
. 4000 produits porteurs du logo jaune et bleu
. 933 millions d'euros de chiffre d'affaires généré 
. Un label "RSE Breatgne 26000" pour promouvoir l'achat local et responsable
. "C'est aussi dans la période que nous traversons, une réelle arme "anti-crise" pour les entreprises adhérentes. L'étude Nielsen que nous avons commandée en 2022 démontre que les ventes des produits portant le logo continuent à progresser en 2022, même en bio. Quand on parle aujourd'hui d'achat de proximité, de souveraineté alimentaire, de réindustrialisation et de relocalisation, les fondateurs de Produit en Bretagne avaient vu juste il y a 30 ans", souligne Jean Coisnon, président du réseau breton.


L'évènement

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Pour leur 17e édition, les Trophées bretons du développement durable changent de nom et deviennent les Trophées bretons des transitions. Organisé depuis 2005 par l'Etat, l'ADEME en Bretagne et la Région Bretagne, ce concours régional récompense les porteurs d'actions innovantes et pérennes en faveur du développement durable.
Associations, établissements d’enseignement, acteurs publics ou encore entreprises ont ainsi jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier.
Les candidatures sont simples et rapides sur la page www.tropheesdd.bzh/candidatez/