Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

PMEx. La fintech bretonne lève 1 M€ après un 1er tour de table

Véronique Maignant, le 30.09.2021

Private Market Exchange (PMEx), fintech bretonne créée en 2020, a développé une solution de liquidité permettant aux entreprises* d’acheter et vendre des actions sans être en Bourse. Elle annonce la finalisation de son premier tour de table auprès de plusieurs Business Angels à hauteur de 1 million d’euros et le recrutement d’une vingtaine de personnes à Rennes dans les 2 ans.

Frédéric Huignard, fondateur et CEO de PMEx à Rennes

Incubée pendant trois ans au sein du Poool à Rennes, PMEx a développé une solution de liquidité permettant aux entreprises* d’acheter et vendre des actions sans être en Bourse, d’organiser l’entrée ou la sortie des actionnaires minoritaires ou encore mettre en place un actionnariat salarié en direct. Opérationnelle depuis mai 2021, la plateforme a bénéficié du soutien du programme européen EIT Digital à hauteur de 755 000 K€. « Cette première levée de fonds basée sur une valorisation de 1 M€, vise à financer le business développement de PMEx et l’industrialisation de la première version de la plateforme. Le succès de cette 1ère opération s’inscrit dans un plan global de financement incluant notamment une seconde tranche en Seed dans les prochains mois », indique Frédéric Huignard, co-fondateur et Président.

 

Une solution qui organise la liquidité des titres non cotés

Sur la plateforme, les transactions se font de gré à gré, chacune étant unique entre un acheteur et un vendeur. La Fintech, aujourd’hui basée à Vitré en Ille-et-Vilaine, ambitionne de faire émerger un nouveau modèle économique basé sur un capitalisme collaboratif et participatif, via un circuit court de financement. « PMEx est le point de rencontre entre les vendeurs/acheteurs et les entreprises non cotées. On permet aux actionnaires existants de sortir au gré de leurs besoins de liquidité. Mais la grande force de notre solution est notre back office et le gain de temps qu’il offre à nos clients dirigeants dans la gestion administrative de leur actionnariat. Nous avons porté une attention toute particulière à la sécurité et à la traçabilité des opérations. La solution, entièrement numérisée, est très simple à utiliser, tant pour le dirigeant que pour l’actionnaire ».

 

Une vingtaine de recrutement d’ici 2 ans

Aujourd’hui, la start-up entame la commercialisation de la 1ère version de sa solution en Bretagne avant de la déployer dans toute la France, notamment à travers des prescripteurs d’envergure nationale. De nouvelles innovations d’usage verront le jour courant 2022 qui devraient déboucher sur une deuxième version de la plateforme.

Elle permettra notamment aux sociétés non cotées d’ouvrir leur capital à des actionnaires de proximité ciblés par le dirigeant. « La montée en puissance sur les aspects techniques, commerciaux et réglementaires nous conduit à envisager le recrutement d’une vingtaine de personnes à Rennes dans les 2 ans qui viennent et la préparation d’une opération financière d’envergure d’ici à début 2023 », conclut Frédéric Huignard.

 

Lire aussi : PMEx (35) booste l’actionnariat salarié et de proximité des PME via une solution de bourse individuelle inédite en France


*PMEx se positionne comme un outil de déploiement de la Loi PACTE à destination de 3 catégories d’entreprises :

  • • Les PME/ETI non cotées avec actionnariat salarié en direct (hors FCPE) ou souhaitant le mettre en place ;
  • • Les PME/ETI à capital familial ;
  • • Les PME/ETI souhaitant faciliter la sortie d’actionnaires existants.

 


Recommandations