Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

PMEx (35) booste l’actionnariat salarié et de proximité des PME via une solution de bourse individuelle inédite en France

Véronique Maignant, le 19.05.2021

Comment renforcer ses fonds propres quand on est une PME ou une ETI non cotée en bourse, sans faire entrer un fonds d’investissement dans son capital ? PMEx, incubée à Rennes depuis trois ans au sein du Poool, lance une solution de liquidité totalement inédite permettant à ces entreprises d’acheter et vendre des actions sans être en Bourse, d’organiser l’entrée ou la sortie des actionnaires minoritaires ou encore mettre en place un actionnariat salarié en direct. Opérationnelle depuis mai 2021, la plateforme a bénéficié du soutien du programme européen EIT Digital à hauteur de 755 000 K€. Elle commence à se déployer en Bretagne.

Frédéric Huignard, cofondateur avec Isabelle Aprile et Johann Barbier de PMEx à Rennes

Il existe 140 000 PME ou ETI en France mais seulement 1% d’entre elles sont cotées en bourse. Le manque de liquidité de ces entreprises est un problème récurrent qui n’a fait que s’accentuer avec la crise du Covid. « Plus que jamais, elles vont avoir besoin de financements pour se relancer, explique Frédéric Huignard, cofondateur avec Isabelle Aprile et Johann Barbier de PMEx à Rennes. Certes, il existe le crowdfunding mais cette solution est souvent utilisée pour des petits projets. Quant aux fonds d’investissements, ils peuvent avoir des exigences (retour sur investissement, sortie au bout de quelques années…) qui ne correspondent pas toujours aux attentes de chefs d’entreprise. Partant de ce constat, nous avons imaginé notre plateforme comme une solution de bourse individuelle. Elle s’adresse aux PME et ETI non cotées, réalisant entre un et plusieurs centaines millions d’euros de chiffre d’affaires, à la recherche de nouveaux fonds.  Nous sommes soutenus par de nombreux acteurs dont Bercy qui regarde avec attention notre développement. » Les créateurs de PMEx sont des professionnels aguerris, chacun dans leur domaine, à savoir l’ingénierie et la communication financière pour les deux premiers, la cybersécurité et la cryptologie pour le troisième. Leur projet a été sélectionné par EIT Digital, le bras armé de l’Europe pour la transformation numérique des entreprises.

 

Comment ça marche ?

La plateforme développée en mode Saas est automatisée et personnalisable selon les besoins du chef d’entreprise. « Il a entièrement la main pour lancer ses sessions de bourse, accepter ou refuser les actionnaires et diffuser de l’information. » Jusqu’en 2022, la plateforme est réservée à l’actionnariat fermé : fondateurs, actionnaires minoritaires, business angels, salariés… Elle leur permet de s’acheter ou se vendre facilement des actions, en direct, sans intermédiaire.  Pour ce faire une valorisation de l’entreprise est réalisée pour fixer un prix de l’action. « Cette opération peut être effectuée par nos experts ou ceux de l’entreprise. On part de ce prix indicatif pour lancer la première session. »

 

Une solution assortie de nombreux conseils

« Une fois la « valo » fixée, l’entreprise ouvre un compte sur notre plateforme. Les acheteurs et les vendeurs approvisionnent leur compte et positionnent leurs offres de prix et de volume », poursuit Frédéric Huignard. Durant le temps de la session autrement appelée « trading event », la plateforme simule les négociations entre les acheteurs et les vendeurs.  A la fin de l’évènement, des algorithmes confrontent tous les ordres d’achat et finalisent les transactions. « Fréquence, durée des sessions, invités, nombre de titres maximum autorisés à l’achat, à la vente, écart de prix maximum…Nous conseillons l’entreprise à tous les stades de l’opération y compris en matière de communication financière. Tout le back office est digitalisé, de l’envoi des invitations aux participants, au reporting quotidien du carnet d’ordre et le registre des titres, jusqu’à l’édition des ordres de mouvement et transferts des fonds liés aux transactions. » La fiscalité est identique à tout placement en actions avec logement possible en PEA.

 

Un forfait selon le CA de l’entreprise

Le modèle économique de PMEx repose sur un forfait d’accès à la plateforme et un abonnement mensuel. « Le forfait varie selon le CA de l’entreprise, précise Frédéric Huignard. Nous avons quatre tranches. La première se situe entre 1 et 10 millions d’euros. Avec notre solution, les dirigeants organisent la liquidité de leur capital entre actionnaires existants. Ils peuvent ouvrir facilement leur capital à leurs salariés, bien sûr en modifiant un peu leur gouvernance de manière à les associer »

 

2022 : élargir la communauté d’investisseurs

Fin 2021, PMEx table sur l’adhésion d’une petite dizaine d’entreprise. « Nous sommes en période de lancement il faut d’abord bien installer notre solution. La prochaine étape, en 2022, consistera à élargir notre communauté d’investisseurs en proposant notre solution à l’actionnariat de proximité. L’idée est de privilégier le circuit court, l’investissement utile à savoir que des particuliers puissent investir dans une PME ou une ETI installée sur leur territoire. La communauté de communes de Vitré est intéressée pout tester notre solution. » Fin 2025, la sart-up bretonne table sur un objectif de 500 PME et ETI et plus 10 millions d’euros de CA.

 

Aujourd’hui, PMEx n’a pas de concurrence frontale. Elle est la seule en Europe continentale à proposer une solution de place intégrée sur le non coté. « Pourtant, des solutions digitales comparables existent aux Etats-Unis et en Angleterre et rencontrent un vif succès. C’est pourquoi nous bénéficions de nombreux soutiens à commencer par l’Europe, via EIT Digital et le Poool à Rennes. »

Découvrir PMEx - Contact : Frederic.huignard@pmex.io

 

 


L'évènement

Open de l'International : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi 2 juillet

Open de l'International  : Les inscriptions se poursuivent jusqu’au vendredi  2 juillet

Le 5 juillet 2021, 150 prestataires étrangers agréés Bretagne Commerce International (BCI) résidant dans 70 pays différents seront à la  disposition des entreprises bretonnes pour les rencontrer en entretiens B2B, trouver de nouvelles opportunités de marchés à l’international, échanger sur des projets ou missions en cours sur les 5 continents…Informations et inscriptions.

 

Recommandations