Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

A peine inaugurée et déjà honorée : l'entreprise Terremo'logic reçoit le trophée national de la bioéconomie

Maude Duval, le 17.10.2022

Du deux en un : en même temps qu'ils recevaient le Trophée de la bioéconomie des mains du secrétaire général de la préfecture du Morbihan, Florence et Paul-Gilles Chedaleux inauguraient leur entreprise familiale Terremo'logic ou la valorisation des coquilles d'œufs en amendement calcaire pour les sols et en additif naturel pour la plasturgie. D'autres débouchés sont à l'étude au sein de leur laboratoire installé dans la ferme familiale, là où il y a quelques années, le couple d'agriculteurs a décidé de reconvertir leur exploitation laitière en bio-industrie. Rencontre.

DR

Le ciel gris n'entachera pas le large sourire qui illumine les visages de Florence et de Paul-Gilles. Réunis sous le hangar de la ferme, la famille, les amis et les partenaires de leur folle aventure entrepreneuriale sont là pour célébrer la naissance officielle de Terremo'logic et par la même occasion, la remise, par les officiels, du Trophée de la bioéconomie décerné par le ministère de l'agriculture.

Une solution locale

L'émotion est palpable, notamment lorsque Paul-Gilles revient sur ces de basculement et de tâtonnement quand l'agriculteur de Lizio décide, en 2017, de stopper l'exploitation laitière pour se lancer à plein temps dans la valorisation des coquilles d'œufs. Une idée un peu folle germée quelques années plus tôt, en 2003 exactement quand les autorités ont interdit, pour raisons sanitaires, l'épandage du calcaire issu des élevages avicoles. "On recevait les coquilles d'œufs de la casserie voisine, la PEP à Ploërmel. C'était une solution locale et efficace pour modérer le PH nos terres plutôt acides par ici. Avec Florence, on a donc cherché une alternative à cette interdiction, et on a commencé à chauffer les coquilles, dans le four de la cuisine, pour élaborer un procédé d'hygiénisation", se rappelle à ses bons souvenirs Paul-Gilles. Les essais techniques cahotent jusqu'en 2015, jusqu'à poser le bon process qui neutralise toute présence de salmonelle et garantit un amendement sain et naturel. "En 2016, nous avons passé le cap de l'industrialisation en installant une chaudière à bois pour alimenter le four dédié. Cette chaudière ne fonctionne qu'avec du bois d'opportunité, récupéré après des tailles et broyages environnants", précise Paul-Gilles afin de souligner les valeurs écoresponsables et locales de son entreprise.

Des diversifications vers la plasturgie

En mars 2018, Florence et Paul-Gilles investissent 800 000 euros dans ce projet et décrochent leur sésame : l'autorisation de mise sur le marché de la solution calcaire qu'ils obtiennent après méthanisation. Ils sont accompagnés par l'Ademe et la région Bretagne. "On sautait dans l'inconnu !", reconnait encore Paul-Gilles. Les premiers contrats de commercialisation sont signés dès l'automne, avec la coopérative agricole Cecab, devenue Eureden, qui écoule la totalité du stock auprès des agriculteurs adhérents et voisins. En 2020, l'entreprise Terremo'logic obtient le label bio et l'autorisation de vente auprès des particuliers en proposant des conditionnements destinés aux jardineries. "Aujourd'hui, nous souhaitons diversifier nos débouchés en travaillant, notamment, avec l'industrie de la plasturgie", explique Paul-Gilles en présentant une collaboration récente établie avec l'industriel Elixance, à Elven. "Nous souhaitons également approcher le secteur de la cosmétique afin de valoriser la membrane des coquilles, riche entre autres en collagène."

Répondre à toutes les demandes

Avec 6000 tonnes de coquilles traitées cette année, Terremo'Logic ne peut répondre à l'ensemble des demandes entrantes, et envisage l'installation d'une seconde ligne pour y parvenir. "Notre volonté première est d'évoluer dans un modèle durable." La persévérance et l'abnégation dont ont fait preuve Florence et Paul-Gilles Chedaleux en témoignent, et ont été saluées lors de cette inauguration, simple et conviviale.

Découvrir Terremo'logic


L'évènement

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Trophées bretons des transitions. Les entreprises ont jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier

Pour leur 17e édition, les Trophées bretons du développement durable changent de nom et deviennent les Trophées bretons des transitions. Organisé depuis 2005 par l'Etat, l'ADEME en Bretagne et la Région Bretagne, ce concours régional récompense les porteurs d'actions innovantes et pérennes en faveur du développement durable.
Associations, établissements d’enseignement, acteurs publics ou encore entreprises ont ainsi jusqu’au dimanche 19 mars 2023 pour déposer leur dossier.
Les candidatures sont simples et rapides sur la page www.tropheesdd.bzh/candidatez/