Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Naval Group signe le premier contrat de Naviris, l'entreprise franco-italienne de performance navale

, le 04.06.2020

Naviris, l'entreprise commune ou joint-venture détenue à parts égales par l'italien Fincantieri et Naval Group, a signé ce jeudi à Gennes, en Italie, son premier contrat de Recherche & Technologie avec l’OCCAr, l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement. En ligne de mire : l'optimisation des navires des deux flottes européennes. Trois sites de Naval Group seront impliqués dans ce projet, dont celui de Lorient en Morbihan.

DR

Créée en janvier 2020, l'entreprise commune Naviris est partagée entre l'italien Fincantieri et le français Naval Group, les deux leaders européens de construction navale. Avec cette alliance, qui leur apporte de nouvelles opportunités sur le marché des navires de surface, Fincantieri et Naval Group ont affirmé leur désir commun de construire un avenir d'excellence pour l'industrie de la construction navale et les marines.

La signature ce jeudi à Gennes, en Italie, d'un premier contrat de Recherche & Technologie vec l’OCCAr, l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement, pose le premier jalon de cette toute nouvelle entreprise.

Cinq projets de recherche & technologie

Ce programme de R&T comprend cinq projets, visant tous à améliorer les performances des navires de Fincantieri et de Naval Group  :

1) Navire numérique. Ce projet développera des capacités de simulation de navires de guerre tout au long de leur cycle de vie afin d'améliorer l'évaluation des performances des produits, tout en réduisant la nécessité d'essais réels, et d'optimiser l'utilisation de l'ingénierie assistée par ordinateur pour améliorer à la fois la définition de la conception (hydrodynamique, aérodynamique) et les opérations quotidiennes à bord du navire ;

2) Optimisation de la consommation d'énergie. Ce projet permettra d'identifier de nouvelles architectures et de nouveaux équipements permettant d’améliorer l'efficacité globale du réseau électrique et le suivi de la consommation électrique à bord des navires ;

3) Piles à combustible pour les navires de surface. Ce projet vise à développer un système modulaire de piles à combustible (FCS) adapté aux applications marines, capable d'être entièrement intégré à bord des navires de surface ;

4) La logistique de l'avenir. Ce projet stimulera la compétitivité de la construction navale en développant des solutions capables d'accroître l'efficacité et l'efficience de la production et de réduire les coûts tout au long du cycle de vie du produit ;

5) Gagner à la mer. Ce projet vise à développer des méthodes, des outils et des solutions d'ingénierie pour permettre aux navires de surface d'effectuer en toute sécurité des opérations quotidiennes (comme le lancement et la récupération d'unités) dans des conditions environnementales dégradées par rapport à celles rencontrées actuellement.

Le site de Lorient impliqué

Trois sites de Naval Group seront impliqués dans les projets : Nantes-Indret, Ollioules et Lorient. Pour Fincantieri, les sites de Gênes et de Trieste travailleront sur le projet.

Pierre Éric Pommellet, président-directeur général de Naval Group, a déclaré : « Je suis très fier du lancement des activités de Naviris. Grâce à la France, l’Italie et l’OCCAr, notre joint-venture est capable de lancer ce programme très ambitieux de R&T pour les trois années et demie à venir et contribuera à l’avantage technologique de long terme de nos navires. Cette dynamique soutiendra la reprise économique de nos deux pays, l'Italie et la France, au lendemain du Covid-19 et contribuera à accroître la supériorité de nos marines. Ce programme de R&T est le premier de nombreux à venir ».

 


L'évènement

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

L'Economie en question. La CPME 56 organise un débat le lundi 5 octobre à Lorient

Comment anticiper la récession de l’économie en essayant de comprendre des problèmes et des situations qui ne manqueront pas de se poser à notre économie dans les prochaines semaines voire dans les prochains mois?

Pour répondre à cette question et aux difficultées dans lesquelles les TPE/PME du territoire sont confrontées, la CPME 56 organise une réunion sur le contexte économique post-covid qui a mis les entreprises à l’arrêt et provoqué des problèmes économiques et sociaux qui ont surgi et qui ne manqueront pas de se développer avec une acuité violente.

Lundi 5 octobre 2020 à 18h45 au Palais des congrès de Lorient
Participation gratuite / Inscription en ligne