Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Michèle Kirry, nouvelle préfète de région : « Je vais devenir Bretonne »

Véronique Maignant, le 21.11.2018

D’origine bourguignonne, la nouvelle préfète de Bretagne, Michèle Kirry a fait toute sa carrière dans la haute fonction publique. Elle arrive en terre inconnue ou presque, en pleine crise des "Gilets jaunes". Si la sécurité des personnes constitue une de ses principales missions, elle entend poursuivre rapidement tout le travail engagé par son prédécesseur dans le territoire en matière d’accessibilité.

Nommée le mardi 30 octobre, par le Président de la République, en remplacement de Christophe Mirmand, parti au ministère de l’Intérieur, Michèle Kirry est arrivée en Bretagne il y a seulement deux jours, le lundi 19 novembre
V.Maignant

Nommée le mardi 30 octobre, par le Président de la République, en remplacement de Christophe Mirmand, parti au ministère de l’Intérieur, Michèle Kirry est arrivée en Bretagne il y a seulement deux jours, le lundi 19 novembre. Depuis elle a pris le temps de rencontrer les élus du département, le président du conseil départemental et la maire de Rennes. Elle devait également rencontrer ce jour, les Présidents du Conseil départemental et du conseil régional. « Je tiens à poursuivre des partenariats francs et loyaux dans le respect des spécificités du territoire. Je m’inscris dans cette relation de partenariat chère à la Bretagne". Et de poursuivre : Je suis quelqu’un de pragmatique et modeste. Je ne vais pas chercher à vous faire croire que je connais tout et que j’ai tout compris, assure Michèle Kirry. Je demande la bienveillance ».

 

Gilets jaunes : « Tout sera fait pour éviter l’usage de la force »

Cette quinquagénaire, passée par l’ENA, a gravi toutes les échelons de l’administration d’Etat, avant de devenir Préfète de la Nièvre de 2012 à 2014. Elle a ensuite exercé deux ans durant la fonction de directrice des ressources et des compétences de la police nationale (DGPN). « Avec ce qui se passe en ce moment, cette expérience peut constituer un plus. Par ailleurs, il est essentiel de comprendre que ne suis pas née Préfète de Région. J’ai des racines en terre bourguignonne et je suis fille d’agriculteur. De ce fait, je sais ce que signifie vivre éloigné de tout, d’être dépendant de son véhicule ». Aujourd’hui avec sa double casquette de préfète d’Ille-et-Vilaine et de Bretagne en charge de la zone de Défense Ouest, Michèle Kirry est en première ligne pour contenir les manifestations des « Gilets jaunes ». Elle assure la coordination de l’ensemble des forces de sécurité sur les 20 départements de l’Ouest, police et gendarmerie, ainsi que l’allocation des moyens « Tout sera fait pour éviter l’usage de la force assure-t-elle. La liberté de manifester est l’apanage des démocraties. Toutefois, la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Il existe un délit d’entrave à la circulation publique, puni d’une peine maximale de deux ans. S’il le faut, nous le mettrons en œuvre. Les commerces et l’activité économique de la Région dans son ensemble ne doivent pas pâtir de cette situation ».

 

Poursuite du pacte d’accessibilité  

Michèle Kirry entend également poursuivre dans un esprit de coopération et de partenariat avec l’ensemble des collectivités bretonnes et des ministères concernés, la mise en œuvre du pacte d’accessibilité. « RN 164, extension de l’aéroport de Rennes, approche ferroviaire avec les trains bolides pour la pointe Finistère, je m’inscris dans la continuité de ce qu’a fait mon prédécesseur. J’ai le bonheur d’arriver dans un territoire où les fractures sociales sont moins importantes qu’ailleurs où il existe des valeurs fortes. Je vais m’attacher à comprendre cette culture de partenariat. Je vais devenir bretonne ».  L’ensemble des dispositifs engagés pour favoriser l’égal accès de toutes les catégories des citoyens aux services publics seront aussi poursuivis « en tenant compte des spécificités du territoire breton, précise la Préfète. Je pense à la pêche, à l’agriculture, l’économie du numérique ou encore l’influence du Brexit. Tous les dispositifs nationaux existants (pactes métropolitains, politiques contractuelles de la ville,  Actions cœur de villes, contrat de ruralité, etc), soient environ 1 200 projets en cours, seront poursuivis pour améliorer le maillage de la Bretagne et conforter le Pacte breton. Je n’ai aucune autre ambition que de faire bien mon travail en allant à la rencontre des élus et de la population, en mobilisant tous les outils disponibles pour en faire profiter la Bretagne », conclut Michèle Kirry.

 


L'évènement

Challenge national du commerce et des services 2020 : les inscriptions ont démarré

Organisé par CCI France et le réseau des Chambres de commerce et d’industrie en partenariat avec la Fondation d’entreprise MMA des entrepreneurs du futur, ce Challenge permet aux entreprises participantes de bénéficier de retombées en matière de communication et de valoriser leur société. Informations et inscriptions