Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

L’écosystème digital breton et nantais selon West Web Valley

Véronique Maignant, le 08.01.2020

A la fois accélérateur de start-up et fonds d'investissement, West Web Valley vient de livrer la 4ème édition de sa carte de l'écosystème digital breton et nantais. Startups, scalesups, mais aussi entreprises en transition numérique, acteurs du financement et du coworking, de la recherche …. On y retrouve quelque 300 structures privées et publiques qui boostent la sphère digitale bretonne sur la scène nationale internationale.

 « Je viens tout juste de finaliser l'actualisation de la cartographie de l'écosystème digital breton (incluant Nantes). Et en ce moment, je peux te dire que ce plan de métro semble mieux fonctionner que celui de Paris », indique avec humour Sébastien Le Corfec, co-fondateur avec Charles Cabillic et Ronan Le Moal de West Web Valley, à l'origine de cette inititiative. A la fois accélérateur de start-up et fonds d'investissement, cette « silicon valley » bretonne, fondée en 2012, arme la région pour livrer la bataille du digital. Dotée de 35 millions d’euros, elle vise à booster financièrement entre 25 et 30 startups du Grand Ouest et d’ailleurs au cours des 7 prochaines années. West Web valley engage ses souscripteurs auprès des startups et accompagne celles-ci durablement. Ses dernières levées de fonds via des entrées au capital ont été opérées auprès de : EcoTree, (start-up brestoise spécialisée dans l’investissement forestier, elle a levé 3 millions d’euros  en 2019 après une première levéed'1,2 M€),  Inlead (la jeune pousse nantaise propose une plateforme de gestion des campagnes marketing locales. En mars 2019, elle a bouclé un second tour de table d'1,2 millions d'euros), Energenciy (basée à Rennes, la start-up développe un logiciel d’interprétation et d’analyse des données de consommation d’énergie des sites industriels. Elle a réalisé une levée de fonds de 2,7 M€) ou encore Advalo (la jeune pousse rennaise du marketing prédictif et individualisé a finalisé une première levée de fonds de 5 millions).
 

Des stratégies différentes selon les Groupes

Pour dresser ce panorama de l’écosystème digital breton et nantais, Sébastien Le Corfec et ses équipes ont fait le choix de recenser toutes le entreprises et structure dont l’activité relève directement de cette activité mais aussi celles qui ouvrent indirectement à cette dynamique. Parmi les start-up signalées sur la ligne verte, on retrouve notamment les filiales dédiées au digital créée par des Groupes: Kiwatch pour Delta Dore (35), Cptainvet pour Alcyon (44), Gourming pour Le Duff (35) ou encore HelloWork pour Le Télégramme (29). Ces filiales intègrent pour certaines un accélérateur. D’autres Groupes ont fait le choix de créer leur propre accélérateur à l‘image de Ouest-France et son OFF7 mais aussi Verlingue (29) et sa Digital Factory ou Neovia et son We Nov. On le voit les stratégies des uns et des autres divergent d’autres préférant aussi créer leur propre école de formation en digitale. Quoi qu’il en soit, à la lumière de cette carte il est intéressant de noter qu’il existe encore peu de liens entre les grands groupes, en particulier ceux issus de l’agro-alimentaire et les start-ups. Les uns et les autres cherchent encore leur modèle, mais il ne serait pas étonnant que d’ici à trois ans de nombreux rapprochements s’opèrent.

Découvrir la carte complète de l'écosystème digital breton et nantais

West Web Valley


L'évènement

14es Trophées bretons du développement durable : c’est le moment de candidater !

Les candidatures pour les Trophées bretons du développement durable sont ouvertes. Remis le 12 mai prochain à Lorient, ils récompenseront les meilleures initiatives bretonnes en faveur des transitions. Alors à vos candidatures, jusqu’au 13 mars à minuit !