Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Le Groupe Bodemer investit 3,5 M€ à Bruz (35) dans un centre de reconditionnement de véhicules d'occasion

Véronique Maignant, le 24.02.2020

C’est à Bruz au sud-ouest de Rennes que Bodemer présidé par Alain Daher depuis Saint-Brieuc va installer, sur 6 600 m², un nouveau centre de préparation de véhicules d’occasion. Celui-ci opérera pour les 35 sites de distribution automobiles du groupe implantés en Bretagne et Normandie. 18 000 véhicules devraient être remis en état chaque année. Une vaste campagne de recrutement démarre.

Directeur commercial du groupe Bodemer, Laurent Payrat prend les commandes de ce nouveau site de reconditionnement de VO

« 20 jours, devra être le délai maximum entre l'entrée du VO sur parc et la mise à disposition commerciale. 100% des véhicules d’occasion à particuliers devront être « prêts à partir » dans les concessions, commente Alain daher, Président du Groupe Bodemer . Il a  confié ce projet d'envergure à Laurent Payrat, Directeur Général de l'usine de remarketing VO. L’objectif principal est de raccourcir les délais de préparation et de développer la satisfaction clients. En effet, la maîtrise des flux financiers et la réduction des délais de rotation conduisent nombre de distributeurs à internaliser la préparation des VO. Le remarketing industrialise désormais ses process et repense sa logistique.

 

110 personnes à terme, à Bruz

Le démarrage de l'exploitation sur l’ancien site de 6 600 m² de  la société Sogebois de Bruz est prévu au plus tard le 1er juillet 2020. D'ici là, une grande campagne de recrutement est lancée en interne et en externe afin de constituer l’équipe d’environ 110 personnes à terme, qui fonctionnera en mode 3 x 8. « Nous avons besoin de logisticiens transport, d'experts devis remise en état, de mécaniciens, carrossiers, peintres, magasiniers ... pour assurer la remise en état des 18 000 véhicules que nous prévoyons de traiter annuellement", précise Laurent Payrat. Concernant les salariés des équipes de VO actuellement en postes dans les concessions, ils pourront soit rejoindre l'usine de Bruz s'ils en ont la possibilité ou se verront proposer des solutions en interne, il n'y aura aucune suppression de postes. Cet investissement de 3,5 millions d’euros s’inscrit dans la logique d'industrialisation, d'innovation et de développement de la qualité de service entrepris par le Groupe Bodemer depuis trois ans.

Groupe Bodemer : la 4ème génération arrive aux commandes