Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Immobilier d’entreprise : les foncières nationales investissent à Rennes, preuve d’une attractivité grandissante

Véronique Maignant, le 22.03.2018

Les professionnels de l’immobilier d’entreprise rennais, réunis au sein de la Fnaim*, présentaient ce jeudi 22 mars, les chiffres-clés de l’année écoulée.  2017, se révèle être une année record. La  demande placée en bureaux enregistre une hausse de 10 % en 2017 versus  2016 et  de 50 % sur les trois dernières années. Boosté par les grands projets, LGV, Couvent des Jacobins et seconde ligne de métro,  Rennes attire au-delà de frontières bretonnes.

7000 emplois créés à Rennes, 9 500 sur l’ensemble de l’agglomération , pour Gaelle Andro , 1ère Vice-Présidente de Rennes Métropole, présente à cette réunion, ces chiffres, parmi les meilleurs au niveau national en 2017 sont le résultat des chantier d’envergure engagés par la ville. « Il y a un réel effet LGV ,conforté par l’aboutissement des chantiers comme le Couvent des Jacobin, la nouvelle gare dont les travaux arrivent à leur fin et la perspective de la mise  en service de la seconde ligne de métro courant 2020. Pour autant il nous reste à co-construire une véritable stratégie d’attractivité du territoire. Rennes ne ressort pas encore concrètement comme une  destination  économique de 1er rang». De fait, au niveau national elle se situe au 7ème rang du classement national de l’immobilier d’entreprise derrière Nantes , Lyon et Bordeaux trustant les deux premières places.

 

Marché des bureaux : une hausse 10% sur un an mais surfaces inférieures à 500 m²

La demande placée en bureaux poursuit sa progression. En 2017, 110 000 m² de bureaux contre 90 000 m² en 2016, ont été loués ou vendus. Près de 38 000 m² de comptes propres  ont vu le  jour en 2017. Parmi les plus importants, on peut citer les projets des groupes Oranqe (17 000 m² à Cesson-Sévigné) et Avril (13 000 m² sur Ker Lann à Bruz), mais aussi ceux de Radiance et Vivalto. Pour le reste, l’année 2017 a enregistré  peu de transactions supérieures à 1000 m², seulement 9, contre 16 en 2015.Ce sont surtout des surfaces de 250 m², en majorité dans la seconde main qui ont attiré les entreprises. Par alleurs il s’agit d’un marché très orienté à la location.

 

EuroRennes booste le marché des bureaux 

« Les valeurs locatives sont à la hausse, souligne Hervé  Kermarrec (Kermarrec Entreprise) de la Fnaim. On a un stock d’offres qui se maintient avec quelques transactions autour d’EuroRennes à la gare qui atteignent des loyers exceptionnels de 205 €HT/m².  Elles favorisent d’ailleurs  un étalonnement des valeurs locatives sur le marché de la périphérie. Toujours dans le quartier de la gare nous avons très peu d’offres vacantes avec le risque de se retrouver rapidement en surchauffe ». Si  EuroRennes concentre la majorité de l’offre de bureaux neufs à un an, 64 % de l’offre globale dans l’agglomération  rennaise concerne du seconde main. C’est encore plus vrai dans le centre avec 91% de seconde main. Il est à noter que la seconde ligne de métro va privilégier les secteurs Ouest et Est de Rennes, ce dernier secteur connaissant déjà une forte tension. « La demande de bureaux pour 2018 est en forte hausse. Les projets de plus de 1 000 m² reviennent en force notamment de la part des administrations », conclut Hervé kermarrec

 

Marché  de l’investissement : 38 M€ investis en 2017 sur l’agglomération   

« 2017 a vu le retour des foncières  nationales se partageant des investissements tertiaires  tels que les 13 000 m² de bureaux de  l’immeuble Urban Quartz à Rennes, opérés par Perial avec un taux de rendement de 6%, souligne Laurent Giboire (Giboire Immobilier), membre de la Fnaim. De toute évidence, Rennes attire de nouveaux investisseurs nationaux, même si les groupes immobiliers régionaux sont particulièrement actifs depuis 2017. Il reste cependant dans la capitale bretonne de nombreux bureaux, avec des taux de rendements de 12%, nettement plus favorables que les placements financiers. Paradoxalement, ils ne trouvent pas preneur.  En 2018, nous allons devoir prendre en considération la rénovation des bureaux de 3ème génération et peser auprès des parlementaires pour faire évoluer sa réglementation inadaptée aux contraintes actuelles ».

Pour conclure cette présentation de l’état et des perspectives du marché rennais de l’immobilier d’entreprise, Stéphane Dauphin (Cushman & Wkefield), président de la Fnaim, s’est montré très optimiste : «Notre métropole rayonne et fait enfin parler d’elle au-delà des de nos frontières bretonnes. Les investisseurs ne s’y trompent pas et commencent à nous regarder différemment ».

* Fnaim 


L'évènement

Acquérez les fondamentaux de la création ou de la reprise d'entreprise

5 jours pour entreprendre

Vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise ? Cette formation certifiante de cinq journées, proposée à la CCI-Morlaix, du 1er au 5 avril, vous permettra d'acquérir les fondamentaux nécessaires à sa réussite.