Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Immobilier : de plus en plus jeune, l’acquéreur breton emprunte en moyenne 166 K€

Véronique Maignant, le 08.01.2020

En 2019, sur le territoire breton et la Loire Atlantique, les primo-accédants représentent la majorité des acheteurs, pour s’établir à 60% de l’ensemble. Ce nombre est en hausse de 8% par rapport à 2018. Autre particularité, l’âge des acquéreurs continue de diminuer et leur emprunt moyen s’élève à 166 K€. C’est ce qu’on peut retenir de l’étude réalisée par le courtier F.L.G. Finances auprès de l’ensemble de ses clients. Une façon d’esquisser et analyser le profil de l’acquéreur immobilier breton

En 2019, le projet type en Bretagne a représenté une enveloppe globale de 187 000€, en progression de 7% si on la compare à l’année précédente. De leur côté, les acquéreurs ont emprunté en moyenne 166 000€ et leur apport personnel continue à progresser pour se situer à 21 000€.
FLG Finances

« Certains acquéreurs franchissent même les portes de nos agences dès le premier CDI en poche, parfois même sans jamais avoir été locataires, c’est du jamais vu ! » explique Christophe Grouas, Directeur Général de F.L.G. Finances*. Selon lui, la conjugaison des prix attractifs de l’immobilier dans notre région et des taux très bas explique ce résultat

C’est ainsi que l’âge moyen des acquéreurs continue de diminuer :  68% d’entre eux sont âgés de moins de 40 ans et les moins de 30 ans représentent même 34% de l’ensemble. La moyenne s’établit à 35 ans. « L’opportunité d’acheter pour les jeunes ne semble jamais avoir été aussi forte ». 

Une durée moyenne des prêts en augmentation

En 2019, le projet type en Bretagne a représenté une enveloppe globale de 187 000€, en progression de 7% si on la compare à l’année précédente. De leur côté, les acquéreurs ont emprunté en moyenne 166 000€ et leur apport personnel continue à progresser pour se situer à 21 000€. « Dans de nombreux cas, cet apport aurait pu être plus élevé encore, poursuit Christophe Grouas, mais étant donné le niveau toujours très bas des taux, il est parfois plus judicieux de conseiller à nos clients de conserver des économies disponibles pour des placements ou à titre d’épargne de précaution. » En 2019, l’augmentation des prix de l’immobilier a entraîné celle de la durée moyenne des prêts négociés par F.L.G. Finances auprès des banques pour ses clients. « Elle est de 19 ans et 10 mois, en progression de 8%, comparée à 2018. »

Le dernier point à noter dans cette étude est le revenu mensuel moyen des ménages qui ont emprunté en 2019. Il s’élève à 3 300 euros. « Il est très inférieur à la moyenne nationale. Cela montre une fois de plus que l’addition des taux bas, d’un marché de l’immobilier qui a su ne pas s’enflammer de façon déraisonnable dans notre région, permet à des acquéreurs jeunes, au début de leur vie professionnelle, de devenir propriétaire », conclut le directeur général de FLG Finances. Ces tendances devraient se confirmer en 2020.

Immobilier breton : après une année 2018 en hausse, les notaires perçoivent les premiers signes d’un ralentissement

 *F.L.G. Finances, qui appartient au Groupe Artémis courtage, compte aujourd’hui 15 agences sur l’arc atlantique et reste une filiale autonome


L'évènement

24H pour l'Emploi et la Formation, le 29 septembre à Brest Arena

Le salon 24H pour l'Emploi et la Formation s'installe à Brest le mardi 29 septembre 2020 à Brest Arena.

Ce salon permettra aux candidats de venir à la rencontre de nombreux recruteurs et de postuler à des centaines de nouvelles offres.