Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Fonderie de Bretagne (56). Les élus du territoire entendus par le ministère de l'économie

, le 14.04.2021

Alors que le député morbihannais Jean-Michel Jacques rencontrera demain les responsables du groupe Renault, les élus du territoire ont pu échanger ce mardi avec Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’industrie auprès de Bruno Le Maire, ministre de l’économie, des finances et de la relance au sujet de la situation de Fonderie de Bretagne.

"Nous avons pu rappeler à l’Etat actionnaire du groupe Renault sa responsabilité pour l’avenir de Fonderie de Bretagne, du site et de ses emplois et fait part de la colère des élus, comme des organisations syndicales et des salariés, sur l’attitude de Renault qui a précipité son annonce de cession alors que la revue stratégique n’était pas achevée. Nous avons également défendu le caractère stratégique de l’activité de Fonderie de Bretagne dans la filière automobile et la nécessité d’investir à la fois pour conforter l’activité de production de pièces en fonte et pour s’inscrire dans le processus de conversion de l’automobile vers l’électrique", expliquent dans leur communiqué Fabrice Loher, président de Lorient Agglomération et Fabrice Vély, maire de Caudan.

Lors de cet entretien, ces élus locaux étaient accompagnés Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, Jean-Michel Jacques, député du Morbihan et Jacques Le Nay, sénateur du Morbihan.

La tenue d'un comité stratégique de filière sur les fonderies françaises

"Madame Agnès Pannier-Runacher a fortement souligné l’importance du site de Fonderie de Bretagne pour le territoire du Pays de Lorient et confirmé la volonté du gouvernement d’exiger du groupe Renault qu’il assume ses responsabilités économique et sociale vis-à-vis du territoire comme des salariés, afin d’assurer sur le long terme un projet industriel crédible et compétitif. La ministre a confirmé la tenue d’un comité stratégique de filière sur les fonderies françaises, avec les donneurs d’ordre et les sous-traitants. Elle a également accepté de faire expertiser les écarts de rentabilité constatés entre les études Advancy et Secafi. Elle a rappelé que l’ensemble des dispositifs d’Etat sont à disposition pour solidifier le projet de relance de l’activité de Fonderie de Bretagne : fonds de Territoires d’Industrie, plan de relance notamment."

Des entretiens réguliers avec le ministère

Cet échange entre élus locaux et la ministre s'est soldé sur l'installation d’autres échanges du même type à rythme régulier. "Nous sommes plus que jamais déterminés à obtenir des engagements fermes de l’Etat et de Renault pour donner un avenir à Fonderie de Bretagne dont les salariés ont démontré la capacité à être performante et compétitive."

Du côté des salariés, une délégation sera pour sa part reçu par les conseillers d'Agnès Pannier-Rucher mercredi prochain, le 21 avril.

Le 11 mars dernier, le groupe Renault a annoncé avoir décidé mettre en vente le site industriel morbihannais. 350 personnes y travaillent.


L'évènement

L'Open de l'International revient le 5 juillet , pour une édition on line

L'Open de l'International revient le 5 juillet , pour une édition on line

Le 5 juillet 2021, 150 prestataires étrangers agréés Bretagne Commerce International (BCI) résidant dans 70 pays différents seront à la  disposition des entreprises bretonnes pour les rencontrer en entretiens B2B, trouver de nouvelles opportunités de marchés à l’international, échanger sur des projets ou missions en cours sur les 5 continents…Informations et inscriptions.