Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

EODev (35). L’expert en solutions hydrogène s’implante en Australie et sur le marché nord-américain

Véronique Maignant, le 10.12.2021

Filiale d’Energy Observer, EODev annonce la signature de deux contrats de distribution avec son partenaire canadien AKA Group pour le marché nord-américain et Blue Diamond pour le marché australien. L’expert en générateur d’électricité à hydrogène, créé à Saint-Malo en 2019, bénéficie, dans ces pays, d’un contexte gouvernemental favorable au développement de l’hydrogène et engagé au net-zéro pour 2050.

 

EODev a conçu deux groupes électro-hydrogène, dont un pour les navires.
EODev

EODev (Energy Observer Developments) est le fruit d’un retour d’expérience unique acquis à bord d’Energy Observer. Ce catamaran-laboratoire conçu par Victorien Erussard , un skipper expérimenté, devient ainsi le premier navire autonome – en énergie de bord comme en propulsion – grâce à l’hydrogène vert et un mix 100 % renouvelable. Mis à l’eau en 2017, Energy Observer multiplie avec succès les expéditions en mer. Pour donner une application industrielle concrète aux innovations testées sur l’Energy Observer, la société EODev est créée à Saint-Malo en 2019, avec à sa barre Jérémie Lagarrigue.

Depuis, l’entreprise a conçu deux groupes électro-hydrogène, dont un pour les navires. Ils fonctionnent tous deux grâce à une pile à combustible conçue par Toyota, dont le rôle est de transformer l’oxygène et l’hydrogène à l’état gazeux en électricité et chaleur, tout en ne rejetant que de l’eau. Complètement silencieux, ils n’émettent ni particules fines ou autres oxydes d’azote (NOx), contrairement aux générateurs diesel.  « Le rendement énergétique de nos groupes électro-hydrogène est de 50 %, contre environ 35 % pour ceux au diesel, expliquait récemment Jérémie Lagarrigue, directeur général.

Le générateur à hydrogène d’EODev destiné aux navires, le REXH2, fait 1 m3, pèse 400 kg et développe jusqu’à 70 kW de puissance par unité. Le générateur terrestre, GEH2, rempli un espace de 4 m2 au sol, pour un poids de 3,5 tonnes. Il peut atteindre une puissance de 100 kVA à 1 mVA. "Nous avons installé la ligne de production sur le site de notre partenaire Eneria à Montlhéry, en France, en septembre de cette année. Les premières unités de production en série de notre GEH2 deuxième génération en sortent en ce moment même, précise Stéphane Jardin, Directeur Commercial d'EODev.Et nous aurons notre premier REXH2 de série début 2022. Les perspectives d’accélération de notre rythme de production nous ont d’ores et déjà permis de réduire le coût de chaque unité produite. La même dynamique s’applique au coût de l’hydrogène qui bénéficie des investissements massifs réalisées par des financeurs privés et publics pour augmenter la production d'hydrogène vert (c'est-à-dire produit à partir de sources d'énergie renouvelable). Ce double mécanisme favorise grandement la validité économique de notre proposition. » Dès 2019, EODev a pu lever 5 millions d’euros en amorçage auprès notamment du groupe Accor et de Thélem assurances. Elle a ensuite a réuni un nouveau tour de table de 20 millions d’euros en 2020, auprès de ses partenaires historiques auxquels se sont ajoutés Toyota Motor Europe et le Groupe Monnoyeur, dont la filiale Energia fabrique les générateurs EODev sur son site de Montlhéry, en Essonne.

 

Cap sur l'Australie et le Canada

"Avec des territoires immenses, poursuit-il, un réseau électrique moins fiable que celui que nous connaissons en Europe, et une façade maritime importante, les marchés nord-américain et australien sont idéalement placés pour favoriser le déploiement des solutions EODev — et tous deux bénéficient du fort soutien de leurs gouvernements respectifs dans la mise en oeuvre de telles solutions ».

En Australie, Blue Diamond a passé une première commande de trois GEH2, qui devraient arriver en Australie d'ici mi-2022. Ils sont adaptés aux marchés de la construction et de l'exploitation minière, le coeur de métier la société australienne. Celle-ci a vu le jour en 2012 et est devenu un des principaux distributeurs d'équipements électrogènes en Australie, ainsi que pour les systèmes d'éclairage et les compresseurs d'air pour l'industrie. Blue Diamond est déjà en discussion avec certains de ses clients pour démarrer l'utilisation de GEH2® en version pilote dès l'année prochaine. « Malgré son statut de premier exportateur de charbon, l’Australie détient également le record de la transition énergétique la plus rapide au monde, via l’implantation de nouvelles sources d’énergies renouvelables. Surtout, le gouvernement a placé l’hydrogène au cœur de sa stratégie énergétique nationale et investit 1,2 milliard de dollars pour accélérer le déploiement de la molécule à grande échelle. »

De l'autre côté du globe, Aspin Kemp & Associates (AKA) est une entreprise canadienne, spécialisée dans le développement et la mise sur le marché de technologies innovantes pour la réduction des émissions nocives. Elle a passé commande pour pour trois GEH2 destinés à être utilisés sur des chantiers de construction, et deux REXH2 qui seront bientôt intégrés dans un navire.

Hydrogène. EOdev (35) fait entrer Toyota dans son capital

 

 


L'évènement

Bus Entrepreneuriat Pour Tous fait escale à Vannes, le 21 janvier

Bus Entrepreneuriat Pour Tous fait escale à Vannes, le 21 janvier

Bpifrance renforce son offre en Bretagne en inaugurant le Bus de l’Entrepreneuriat Pour Tous, un dispositif mobile dans le Finistère et le Morbihan, visant à rendre accessible l’offre d’accompagnement à la création d’entreprise dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville.

Vendredi prochain, le 21 janvier 2022, le Bus de l'entrepreneuriat pour tous fera escale à Vannes, place Henri Auffret.

10h : Présentation du dispositif par Vincent Le Brech (Bpifrance), Mohamed Azgag (Ville de Vannes), Léna Berthelot (Vannes Agglomération), Cécile Massonneau (Préfecture du Morbihan). Hafidha Ouadah (Région Normandie), Nicolas Mayer-Rossignol (Métropole Rouen Normandie) et témoignages d’entrepreneurs
10h35 : Visite du Bus