Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

En Bretagne, une centaine d'entreprises travaille pour le spatial

MD, le 12.10.2020

"L'observation du fond de la mer jusqu'à l'espace" : le thème 2020 de la Sea Tech Week va réunir chercheurs, entrepreneurs, exposants, congressistes, étudiants du monde entier (plus de 20 pays représentés), entre le 12 et le 16 octobre à Brest et sur le net. L'occasion  de mettre en avant une filière peu connue et pourtant bien installée en Bretagne : le spatial. Selon Nicolas Bellec, ingénieur à IMT Atlantique et ambassadeur du Centre National d'Etudes Spatiales en Bretagne, plus de cent entreprises bretonnes travaillent, tout ou partie, pour cette économie.

DR

La 12e édition de la Sea Tech Week® aura lieu du 12 au 16 octobre dans un format inédit. Organisé par Brest métropole et le campus de la mer, en partenariat avec le Technopôle Brest-Iroise, l'événement d'envergure internationale rassemble tous les deux ans plus d’un millier de participants (entreprises, centres et laboratoires de recherche, étudiants…). 

Cette année, pour des raisons sanitaires évidentes et contraignantes, le rendez-vous s'est réinventé dans une formule virtuelle avec pour thème « L’observation du fond des océans jusqu’au spatial ».

La filière spatiale est bien représentée en Bretagne 

Ce thème permettra de mettre en avant de nombreux acteurs, locaux, nationaux, internationaux. La Bretagne n'est pas en reste avec plus de cent entreprises et entités qui travaillent tout ou partie pour cette filière liée au spatial : "que ce soit des laboratoires et centres de recherche (l’Ifremer, l’Université de Bretagne Occidentale, IMT Atlantique, entre autres), mais aussi des entreprises comme CLS, Collecte Localisation Satellites, leader mondial du développement de solutions spatiales, l'économie bretonne est bien représentée dans ce domaine d'activité", souligne Nicolas Bellec, ambassadeur du Centre national d'études spatiales au sein du Technopôle Brest Iroise. ", souligne le chercheur.

L'écosystème est diversifié. "La Bretagne spatiale héberge majoritairement des entreprises de R&D et d’ingénierie, mais également à 20% d’industries", résume Nicolas Bellec, dans une récente étude dédiée à cartographier l’écosystème des technologies spatiales et de leurs applications (informatique, réseaux, photonique) en Bretagne. "Le domaine spatial est très ouvert, il rassemble des pure-player comme des entreprises déjà bien ancrées dans d'autres secteurs, anciennes entreprises saisissant le potentiel du spatial pour développer leurs marchés d'application comme jeunes start-up."  

Plus de la moitié des entreprises concernées sont des PME

Hormis les centres de recherche, rares sont les entreprises bretonnes qui travaillent exclusivement dans le spatial. Les entreprises concernées, des PME pour plus de la moitié, ont une activité connectée à plusieurs marchés, dont le spatial. "On constate une part du chiffre d'affaires spatial peu importante dans ces entreprises, évaluée le plus souvent à -10% malgré le fait que l'aéronautique soit souvent nommé dans les marchés d'application", éclaire Nicolas Bellec, également directeur opérationnel de Bretagne Télédétection (BreTel), groupement régional qui oeuvre au développement du spatial et de ses applications en Bretagne*.

Conquérir de nouveaux marchés

Pour autant, "tous les segments de la chaine de valeur spatiale sont présents sur le territoire", confirme le chercheur. Il est vrai que le secteur est stratégique et qu'il irrigue désormais des pans entiers de l'économie : "qu’il s’agisse de données d’observation de la Terre, de données de positionnement ou de données de communication (contenus numériques), les données spatiales constituent une ressource essentielle pour conquérir de nouveaux marchés."

En Bretagne, les passerelles économiques et technologiques entre le spatial et le maritime sont aussi nombreuses que fructueuses, et font avancer les deux activités de façon évident et pertinente. D'où ma raison d'être de la thématique 2020 de la Sea Tech Week® : l'observation du fond de la mer jusqu'à l'espace.

>>> A lire aussi : Lorient. Avel Robotics créé des pièces carbone haute performance en série

*A cet effet, une convention de partenariat entre le CNES et la Région Bretagne a été signée en 2019 actant une réelle volonté de structurer, valoriser l’activité et créer un environnement favorable au développement des technologies spatiales et de leurs applications.

Voir le programme de la Sea Tech Week 2020


L'évènement

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

Le 19 novembre 2020, partout en France, l’opération DUODAY permettra la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivités ou associations. Pour participer, c'est ici.

Recommandations