Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Emploi salarié : l’industrie bretonne en repli

Véronique Maignant, le 11.10.2018

En Bretagne, après trois ans et demi de hausse, l’emploi salarié marque le pas au 2e trimestre 2018.  Ce ralentissement s’explique en grande partie par un recul dans l’industrie.  C’est ce qui ressort de la dernière enquête de conjoncture publiée ce jeudi 11 octobre par la Direction régionale de l’Insee.

 

V.Maignant

Pour la première fois depuis fin 2016, l’Insee relève un recul de l’emploi salarié dans les secteurs industriels, en Bretagne, au 2e trimestre 2018. Avec un millier d’emplois de moins qu’au 1er trimestre, la baisse s’établit à 0,6 % sur cette période et à 0,2 % sur un an. Il n’en est pas de même au niveau national. L’emploi industriel diminue à peine au 2ème trimestre (– 0,1 %) et demeure en hausse de 0,2 % sur un an. Jusqu’à présent moteur de la reprise de l’emploi industriel breton, l’industrie agroalimentaire perd 400 emplois ce trimestre. Dans la fabrication de matériels de transport, la contraction de l’emploi s’intensifie et représente 250 emplois en moins au 2ème trimestre. Au total, en un an, ce sont 400 emplois en moins pour ce sous-secteur industriel. Les autres secteurs, énergie, eau, déchets, fabrication d’autres produits industriels et d’équipements électriques, électroniques, informatiques et de machines, sont également en recul.

 

Le dynamisme de la construction neuve dope l’emploi

Fort heureusement, les emplois supplémentaires dans le tertiaire marchand hors intérim et plus encore la construction compensent les pertes d’emplois constatées dans l’industrie, mais aussi dans le tertiaire non marchand ou encore l’intérim. Au 2nd trimestre, l’emploi salarié dans la construction augmente de 200 emplois (+ 0,3 %), soit une croissance annuelle de 1 200 emplois (+ 1,7 %). Le rythme de progression en Bretagne est proche de celui de la France hors Mayotte (+ 0,4 % sur le trimestre ; + 1,9 % sur un an). Il est vrai que la construction de logements neufs est toujours dynamique. Les perspectives de construction de logements neufs restent bien orientées en Bretagne. En cumul sur un an, de juillet 2017 à juin 2018, le nombre de permis de construire délivrés dans la région s’établit à 2 900.

 

7, 5% un taux de chômage parmi les plus bas

Selon l’Insee tous les départements bretons sont concernés par le ralentissement de l’emploi salarié, mais à des degrés divers selon les secteurs. Le taux de chômage diminue légèrement ce trimestre en Bretagne où il s’établit à 7,5 % de la population active. C’est toujours et encore le 2ème plus faible taux régional après les Pays de la Loire. Enfin, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A, B ou C à Pôle emploi est quasi stable. Au final, en Bretagne, sur un an, la croissance de l’emploi salarié total reste soutenue, avec 15 700 emplois supplémentaires depuis le 2ème trimestre 2017. Le rythme de progression (+ 1,3 %) est plus élevé qu’au niveau national (+ 0,8 %). La Bretagne enregistre ainsi la 4ème plus forte hausse parmi les régions françaises, après la Guyane, la Corse et les Pays de la Loire.  

 

Lire aussi :  ​Open de l’Industrie, le 16 octobre : un tremplin pour tous les industriels bretons