Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Economie circulaire : Artesa (Bruz-35) lève 1 M€ pour transformer les déchets de chantiers en éco-matériaux

Véronique Maignant, le 02.05.2018

Nen 2010 pour fédérer l’ensemble des activités  de ses  filiales (Idra Environnement, Solvalor, Idra Bio, BIE), toutes dédiées à l’environnement et l’économie circulaire, le groupe Artesa a réalisé en avril 2018 une nouvelle levée de fonds d’un million d’euros auprès de plusieurs investisseurs, dont Bretagne Participations et  Business Angels.

Artesa

L’histoire d’Artesa démarre en 2000, à Bruz en Ille et-Vilaine, lorsque trois ingénieurs spécialistes en environnement fondent Idra environnement,  une société innovante dédiée au traitement et au recyclage complet des terres et sédiments issus des travaux d'aménagement ou de dragage. Leur objectif est de réduire au maximum les volumes de déchets de chantiers mis en enfouissement en favorisant le recyclage. Mettant à disposition de ses clients un bureau d'études et des centrales mobiles d'intervention sur site, le groupe conçoit et réalise également des stations d'épuration des eaux usées pour les collectivités et les industriels.

Création de Solvalor  Seine, la 1ère plateforme fluvio maritime

En 2013, le groupe présidé par Fabrice Béraud convainc Bpifrance de lui apporter 800 000 euros afin de renforcer ses fonds propres et appuyer une nouvelle phase de son développement. A Rouen la  1ère plateforme fluvio-maritime française de traitement fixe des terres de chantiers voit ainsi le jour. Baptisée Solvalor Seine, elle propose une alternative écologique à l’enfouissement traditionnel de ce type de déchets. Une première étape consiste à éliminer les métaux, les plastiques, les plâtres, les macro-déchets des terres de déconstruction, après quoi, elles sont criblées sous eau pour en extraire les cailloux, les sables, les granulats… Ces matériaux de « 2nde vie » répondent à une nouvelle logique de marché des industriels du BTP à la recherche de matériaux moins coûteux.

 

2018, nouvelle étape pour sa filiale Solvalor

Après avoir intégré en 2015 et pour deux ans l’accélérateur Bpifrance Excellence, Artesa annonce aujourd’hui réaliser une nouvelle levée de fonds d’un million d’euros  pour développer plus largement en France ses plates-formes de traitement des terres, des sédiments et déblais de chantiers. Artesa s’appuie une nouvelle fois sur sa filiale Solvador et ses plates-formes de dépollution qui aujourd’hui permettent de traiter et de transformer les déchets de chantiers en éco-matériaux pour les cimenteries et les spécialistes du terrassement. La technique d’Artesa reste basée sur la séparation des particules polluées et des particules sableuses et granulaires, ces dernières faisant l’objet d’une valorisation. Avec cette technologie, Artesa permet aussi aux entreprises du bâtiment de se soustraire à l’augmentation des taxes sur les activités polluantes. Artesa prévoit ainsi d’exploiter trois nouvelles plates-formes de dépollution en 2018. L’entreprise qui compte actuellement 70 salariés pour un chiffre d’affaires de 24 M€ a pour objectif d’atteindre 35 M€ d’ici trois ans.

 

Lire aussi 


L'évènement

Acquérez les fondamentaux de la création ou de la reprise d'entreprise

5 jours pour entreprendre

Vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise ? Cette formation certifiante de cinq journées, proposée à la CCI-Morlaix, du 1er au 5 avril, vous permettra d'acquérir les fondamentaux nécessaires à sa réussite.