Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

ECOD'O. La ministre Emmanuelle Wargon convoque un groupe de travail national sur les process de réutilisation des eaux usées traitées (REUT)

Maude Duval, le 21.02.2020

Dernière halte de son déplacement en Bretagne : le Morbihan et la visite de l'entreprise Diana Pet Food, à Elven. Dans cette usine de fabrication d'aliments pour chiens et chats, Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat chargée de la transition écologique, s'est attardée sur les solutions mises en place ou projetées d'économies d'eau. L'occasion pour elle de découvrir le dispositif Ecod'o, programme d'actions départemental pour économiser l'eau dans les entreprises. Intéressée par cette initiative locale, la ministre a souhaité organiser un groupe de travail national pour étudier et faciliter les process de réutilisation des eaux usées traitées, parfois freinés par des noeuds réglementaires. 

Emmanuelle Wargon a terminé son tour de Bretagne avec la visite de l'entreprise Dianapetfood, à Elven
Arnaud Hellegouarc'h

C'est un sujet central, qui peut rapidement devenir limitant pour le développement des entreprises et de l'ensemble des activités économiques : l'eau, l'accès à la ressource et sa disponibilité en quantité. Dans un contexte d'adaptation aux changements climatiques, les enjeux sont importants. C'est pourquoi, le Préfet du Morbihan a initié en novembre dernier un programme départemental baptisé ECOD'O et porté par un partenariat hybride d'acteurs publics et privés. Piloté par la CCI du Morbihan, il vise à sensibiliser les entreprises, dans un premier temps les industriels et les professionnels du tourisme, à une juste utilisation de la ressource eau en privilégiant la réduction des consommations. Ce programme s'adresse à un panel de 60 entreprises qui seront sélectionnées à la clotûre de l'appel à candidatures ouvert jusqu'au 31 mars. Parmi elles, 30 seront retenues pour leurs réalisations exemplaires qui seront reportées dans un guide des bonnes pratiques, 30 autres seront accompagnées via un diagnostic "Eau" pour appliquer des solutions adaptées à leur activité. 

Une diminution de 4% par an

Diana Pet Food a candidaté. L'entreprise est engagée dans une démarche d'amélioration continue de ses économies d'eau. Elle vise une réduction de 4% par an de sa consommation annuelle, évaluée à 85 000 m3 en 2019. "Notre marge de manoeuvre se focalise sur le nettoyage de nos bacs, de nos installations industrielles et de nos chenils. C'est là que nous pouvons diminuer significativement nos consommations en réduisant les fréquences de lavage et en installant de nouveaux équipements moins gourmand en eau", explique Audrey Benatek, responsable de l'excellence opérationnelle au sein de l'entreprise. Ainsi, le lavage des bacs dans lesquels sont récéptionnées les matières premières (foies et abats d'animaux) va passer du tout main au tout machine afin d'économiser la quantité d'eau utilisée. Aux chenils, l'installation d'abreuvoirs automatiques et le nettoyage des locaux en moyenne pression plutôt que haute a permis d'enregistrer une baisse de 30% de la consommation sur ce secteur.

En 2020, l'entreprise qui réunit plusieurs unités sur Elven (centre de recherche, usine, tour de séchage, chenils...) prévoit l'intégration d'un système informatique (GTC) pour piloter en temps réel la consommation d'eau. "D'autres solutions sont à l'étude, comme la capacité à utiliser l'eau en boucle fermée sur les équipements de chauffe ou de refroidissement, par exemple", ajoute Bertrand de Launay, président de Diana Pet Food, pour qui la responsabilité sociétale de l'entreprise, ou RSE, est une caractéristique intrinsèque liée au développement du groupe.

Travailler sur les solutions REUT

Convaincue par la politique RSE du dirigeant morbihannais, Emmanuelle Wargon s'est montrée particulièrement intéressée par le projet ECOD'O. "C'est une belle initiative collective et solidaire à l'échelle du département pour organiser à froid et progressivement des solutions d'économie d'eau. Elle montre également que nous sommes très en retard en France sur les process de réutilisation des eaux usées traitées (REUT), dû aussi à des blocages réglementaires. Je souhaite donc constituer un groupe de travail national avec les représentants d'ECOD'O et les ministères de l'écologie et de la santé afin d'étudier ce sujet en particulier. Ce genre de programme local nous challenge positivement : nous allons nous inspirer d'ECOD'O pour l'étendre au niveau national car d'autres régions, si ce ne sont toutes, connaissent des tensions avec la ressource eau", a conclu la ministre au terme de sa visite d'entreprise et de son déplacement de 2 jours en Bretagne. 

 

Lire aussi sur ECOD'O

Présentation complète du programme ECOD'O

Ecod'o veut favoriser les économies d'eau dans les entreprises morbihannaises