Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Cybersécurité. La dynamique s’intensifie à Rennes avec 13 entreprises créées en deux ans

Véronique Maignant, le 25.11.2020

En 2020, Rennes accélère dans la cybersécurité avec 670 postes créés en 21 mois. D’abord sur le plan des activités militaires où le déploiement de la stratégie de l’État a conduit à l’installation à Rennes du Groupement de la cyberdéfense des armées et de l’ANSSI. Ensuite, sur le plan des acteurs privés :  13 entreprises nouvelles ont été créées en deux ans. A ce jour, cette filière à forte valeur ajoutée rassemble 4 160 emplois. C’est ce qui ressort de l’étude publiée par l’Audiar sur le poids de la cybersécurité à Rennes.

En 2020, Rennes accélère dans la cybersécurité avec 670 postes créés en 21 mois
MRW Zeppelline /Destination Rennes

Fin 2020, l’Ille-et-Vilaine accueille 76 établissements privés spécialistes de la cybersécurité représentant au total 3279 emplois privés. 70 % de l’emploi est concentré dans les 8 entreprises privées de plus de 100 salariés. Durant les deux dernières années, 10 nouvelles entreprises ont été créées : IpCyb, Anozrway, Wallix, MalizenSynacktiv, Glimps, Lootus, Sec-It Solutions, Wallack, Quarkslab et 3 sont en cours d’immatriculation juridique : Gatewatcher, Sahar et CyMind.

 

Des produits et solutions diversifiées

Il est difficile de dresser un portrait des spécialités précises des entreprises rennaises. Certaines sont généralistes, d’autres développent leur business à partir d’une technologie clé ou d’un service novateur. Par exemple, Acklio se dédie à la sécurisation des réseaux sur lesquels sont branchés les objets connectés. Ariadnext travaille sur l’identité numérique, la sécurisation de documents et la signature électronique. Rubycat est éditeur de logiciels spécialisés en traçabilité numérique. Shadline développe des solutions de repli numérique en cas de cyberattaque. Synacktiv réalise des tests d’intrusion et propose des recommandations...

 

Forte présence  du Ministère des Armées

La DGA-MI Bruz est depuis 2012 un centre référent en matière de cyberdéfense au sein des Armées. Son activité de cybersécurité est en croissance continue avec des perspectives de 800 cyber-experts d’ici à 2025 sont tracées. L’activité cyber-défense/sécurité représente actuellement plus d’un tiers de l’activité du centre DGA-MI de Bruz qui emploie au total 1 650 personnes en 2020.

Outre la DGA-Mi, le ministère des Armées dispose de plus de 300 spécialistes de la cybersécurité sur le site dédié du quartier Stéphant La Maltière (Saint-Jacques-de-la-Lande). Ce dernier représente un « investissement de plus de 200 millions d’euros entre 2019 et 2025, pour y construire le temple de la cyberdéfense". Deux autres bâtiments seront également construits d’ici 2025 pour accueillir le groupement de la cyberdéfense des armées. Ce groupement créé en septembre 2020 permet actuellement d’articuler les compétences de 3 unités différentes, implantées entre Rennes et Paris : le CALID, le CRPOC et le CASSI.

Par ailleurs, à Rennes, dans le quartier de la Courrouze, la montée en puissance de l’ANSSI se fera progressivement, entre 2021 et 2026, pour atteindre la cible de 200 agents.

 

6 Rennais parmi les 100 de la Cyber

Le magazine l’Usine Nouvelle a repéré 6 personnalités rennaises parmi les « 100 de la Cyber » :

Adrien Facon, Directeur recherche et innovation de Secure-IC, Rennes « prodige du quantique »,

Patrice Georget, Capitaine de la brigade numérique de la gendarmerie nationale, Rennes « à l’écoute 24h/24h »,

Jean-Louis Lanet, Responsable du laboratoire de haute sécurité (Inria), Rennes « chasseur de malware »,

Jean-Marc Jézéquel, Directeur de l’IRISA et coordinateur de la recherche du PEC, Rennes « chef d’orchestre de la cyber »,

Frédéric Cuppens, porteur de la chaire de cybersécurité des infrastructures critiques (réseaux d’énergie, process industriels, systèmes financiers...), fondée sur le campus de l’IMT Atlantique à Rennes « l’apôtre de la cyberrésilience »,

Clément Domingo, expert technique cybersécurité Sopra Steria, Rennes « champion de la faille » .

Retrouvez l'ensemble de l'Etude de l'Audiar sur la cybersécurité civile et miltaire

 


L'évènement

Pilotée par ENI Ecole Informatique, la CCIMBO de Quimper et la French Tech Brest+, Femmes et Numérique est une action construite pour informer sur les métiers du numérique, découvrir les formations existantes sur le territoire et encourager l’entrepreneuriat au féminin comme au masculin.

Cet événement se déroulera en ligne du 6 au 10 décembre et en présentiel le 7 décembre de 10h à 18h au Chapeau Rouge à Quimper.

Au Programme :
- 1 conférence plénière
- 23 ateliers en une semaine
- 25 partenaires de l'emploi
- 40 intervenant(e)s

Inscription gratuite

Recommandations