Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Côtes d’Armor : portée par une croissance à 2 chiffres, Terre & Soleil s’attache à réduire son empreinte carbone

Véronique Maignant, le 12.06.2019

Avec un chiffre d’affaires qui atteint les 3,8 millions d’euros, la biscuiterie  Terre & Soleil à Yffiniac (22) s’attaque aux économies d’énergie avec le concours de la CCI des Côtes d’Armor. Objectif : réduire de 10% à 25% sa facture énergétique.

Solene Le pecheur et Franck Meuriot, respectivement , Responsable Qualité Sécurité Environnement  et Directeur général chez  Brieuc

Depuis son rachat par Armorique Développement et Pierre Collet en 2012, suivi de son déménagement en 2014 à Yffiniac dans un atelier boutique de 1 800 m² en bordure de la voie express, la biscuiterie Terre & Soleil  enregistre une croissance annuelle de 10%. Répertoriés au plan national dans les enseignes bio (Biocoop, Naturalia, La Vie Claire…), sa gamme historique de produits bio Graine d'Envie représente aujourd’hui 25 % du chiffre d'affaires. En 2018 celui-ci a atteint 3,8 millions d'euros pour un effectif de 45 personnes (ETP). Depuis 2014, la PME a développé sa gamme de gâteaux, biscuits et spécialités bretonnes (cookies, galettes…) ainsi que celle de ses caramels (bonbons, coulis, pâte à tartiner) sous l'étiquette Biscuiterie de Saint-Brieuc. Enfin, environ 5% du chiffre d’affaires de l’entreprise relève de l’activité confiturerie.

 

Trois réseaux de distribution

« Nous écoulons nos produits via trois réseaux de distribution, explique Franck Meuriot, Directeur général. Si un quart du chiffre d’affaires relève de nos ventes dans les réseaux spécialisés bio, la GMS régionale, avec une présence dans quasiment toutes les enseignes, absorbe désormais 30% de notre activité, sous la marque Brieuc. Notre réseau de boutiques participe, quant à lui, à hauteur de 20% du CA ».  Le reste, soit environ un quart, se répartit entre des marques distributeurs et des ventes aux industriels. « C’est par exemple le cas pour notre caramel qui entre dans la composition des crêpes fourrées de certains fabricants bretons. »  La biscuiterie Brieuc dispose de 2 boutiques permanentes à Yffiniac et Saint-Brieuc et quatre autres boutiques saisonnières (ouvertes de mars à octobre) sur la côte, à Pléneuf-Val-André, Saint-Cast- Le-Guildo, Dinard et Saint-Malo. « A moyen terme, nous pourrions envisager d’autres points de vente.»

 

Innovation produits

Pour faire sa place sur le marché breton de la GMS, la PME a depuis peu renforcé son équipe de commerciaux. Ils sont désormais trois à représenter la marque Brieuc. « L’obtention par Produit en Bretagne du prix de la meilleure nouveauté 2018 pour nos Cooki’ZH Raisins Chocolat a dopé nos ventes sur l’exercice précédent. Pour autant, à mi-juin 2019, nous sommes sur le même trend que l’année dernière et ce quel que soit le segment. » Sous la houlette de Pierre Collet, directeur industriel en charge de la R&D, l’entreprise sort en moyenne entre 3 et 5 nouvelles références par an. « Depuis le début de l’année, nous avons commercialisé une meringue, un macaron ainsi qu’une galette de Sarrazin destinée au réseau bio et distribuée sous notre marque Graine d’envie. » La refonte du site Internet, il y a trois mois, doit aussi à terme doper le chiffre d’affaires. « Aujourd’hui, c’est surtout un moyen de garder le contact avec les clients des boutiques et ceux qui visitent l’atelier de fabrication. » L’an dernier, plus de 2 000 personnes ont approché les tourniquets de caramel au beurre salé et les tapis roulants de kouign amann dans l’atelier d’Yffiniac.

 

RSE et développement durable

Depuis peu,Terre & Soleil a fait de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et du développement durable, les piliers de son développement. Aux yeux de ses dirigeants, ils s’imposent comme un mode de gouvernance incontournable et vertueux.  Un tel engagement passe par des mesures concrètes. C’est ainsi que courant 2018, Solene Lepecheur, Responsable Qualité Sécurité Environnement s’est rapproché de la CCI des Côtes d’Armor.  Avec le soutien méthodologique de Florence Daoux, conseillère entreprise, elle a réalisé un diagnostic Energie. « Dans un premier temps, il a fallu recenser tous les radiateurs, postes informatiques, sources d’éclairage, moteurs machines…jusqu’à la flotte de véhicules. Nous avons également fourni à la CCI toutes nos factures énergétiques. » Le bilan s’est révélé plutôt positif puisque dès la construction du bâtiment en 2014, les dirigeants ont pris en compte un grand nombre de règles environnementales :  isolation renforcée, gestion de la chaleur ou du froid, type de fenêtre et leur inclinaison, positionnement en fonction du terrain, proximité avec les infrastructures existantes, etc.

 

Un guide de sensibilisation aux bonnes pratiques

« Malgré tout, nous devons encore gagner entre 15 à 20% sur notre facture énergétique, poursuit Solene Lepecheur. Pour ce faire, nous avons engagé une démarche offensive. » Concrètement, cela se traduit par le remplacement de toutes les ampoules par des éclairages Led, l’installation de buses de filtre sur tous les robinets, une formation à l’éco-conduite, bref tout une série de mesures peu couteuses, faciles à mettre en œuvre et à terme très efficaces. « Depuis 6 mois, nous avons également attribué une carte carburant à chaque véhicule de société afin de mesurer la consommation de gasoil. Cela va de pair avec l’éco-conduite. » Même s’il est encore un peu tôt pour mesurer les résultats, Solene Lepecheur dispose aujourd’hui d’un outil de travail et d’un plan d’action délivré par la CCI des Côtes d’Armor. Désormais, elle sensibilise au quotidien le personnel pour qu’ensemble, ils atteignent les objectifs fixés. « Nous avons rédigé un guide des bonnes pratiques avec des exemples très concrets des retombées financières qu’entraînent certains gestes au quotidien. Je peux vous dire que ça porte ses fruits en interne, mais aussi en externe, au domicile de chacun ». Comme quoi le développement durable c’est l’affaire de tous, au quotidien, au travail comme à la maison !

CCI Côtes d'Armor : Performance Energie 

Biscuiterie Terre & Soleil 

 


 

 


L'évènement

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Municipales 2020 : la CCI Ille-et-Vilaine lance une enquête sur les attentes des chefs d’entreprise

Quelles sont les attentes et besoins des chefs d’entreprise et des commerçants pour le développement de leur activité ? Comment améliorer au quotidien la prise en compte de leurs préoccupations par les instances locales ? Pour participer à l’enquête, c’est ici.