Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Côtes d’Armor. La "Coop des masques" produira aussi le tissu media-filtrant

Véronique Maignant, le 25.09.2020

Lancée officiellement en juillet dernier, la "Coop de masques" doit lancer sa production à Grâces dans les Côtes d'Armor, d'ici début décembre. Guy Hascoët, son président, annonce avoir obtenu les fonds nécessaires pour fabriquer, en plus des masques FFP2 et chirurgicaux, le tissu median filtrant entrant dans leur  composition.

Coop des masques

Portée par les collectivités locales, financée par des fonds publics et privés,  la Société coopérative d’intérêt collectif , "Coop des masques", vient d’être retenue par la Direction Générale des Entreprises (DGE) dans le cadre d’un Appel à manifestation d’intérêt.  “ Nous avions déposé dès juin un dossier pour revendiquer  l’ambition de produire au-delà des masques professionnels, le tissu média filtrant, souligne Guy Hascoët . Ce dernier entre dans la composition des masques certifiés et permet des performances de filtration supérieure à 95%.

Ce nouveau volet du projet entraîne des investissements de presque 4 millions deuros  de matériel, et l’aménagement spécifique d’une partie des locaux, situé à Grâces (22). Il permettra la création d’une dizaine de postes supplémentaires. Alors que les machines pour les masques sont en fabrication auprès de l’entreprise française Cera, la machine pour produire ce tissu non-tissé, sera italienne.

La future usine vise une production annuelle comprise entre 30 et 45 millions de masques. Elle devrait démarrer fin novembre, début décembre 2020. Par contre, il  faudra attendre le printemps 2021 pour que les premiers rouleaux de média-filtrant ne sortent de l’usine de Grâces.

La Coop des masques

 

 


L'évènement

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

DuoDay : accueillir une personne en situation de handicap en entreprise

Le 19 novembre 2020, partout en France, l’opération DUODAY permettra la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans de nombreuses entreprises, collectivités ou associations. Pour participer, c'est ici.

Recommandations