Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Charwood Energy (56) va entrer en bourse pour accélérer dans la production d’énergie à partir de centrales de pyrogazéification

Véronique Maignant, le 16.06.2022

Charwood Energy fournit des centrales clés en main pour produire de l’énergie à partir de la biomasse et s’est diversifié dans la production d’énergie issue de la pyrogazéification. Basée à Saint-Nolff dans le Morbihan, elle annonce l’approbation de son document d’enregistrement par l’Autorité des Marchés Financiers dans le cadre de son introduction en bourse sur Euronext. Objectif :  atteindre 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2027 dont environ 60% issus de la vente d’énergie issue de la pyrogazéification.

Adrien Haller a fondé , en 2006, la société Energy &+, rebaptisée Charwood Energy

Depuis sa création par Adrien Haller en 2006, la société Energy &+, rebaptisée Charwood Energy ne cesse d’évoluer. Spécialisée dans la valorisation de la biomasse en énergie décarbonée pour les collectivités locales, les industries, les entreprises et les exploitations agricoles, l’entreprise s’est aussi lancée dans la transformation du bois en gaz de synthèse.

« Avec des objectifs de développement durable aujourd’hui devenus des impératifs, le monde doit faire face à des enjeux environnementaux cruciaux, déclare Adrien Haller. Grâce à la maîtrise de nombreuses technologies (chaufferie biomasse et réseaux de chaleur, méthanisation et pyrogazéification), nous avons en quelques années conçu et installé plus de 100 centrales à travers la France, et atteint un chiffre d’affaires de 4,6 millions d’euros en 2021. Portés par un contexte structurellement favorable, nous sommes prêts à accélérer aujourd’hui, en profitant des formidables opportunités de marché offertes par la pyrogazéification, aussi bien en tant que concepteur-constructeur de centrales de valorisation de la biomasse pour des clients tiers qu’en déployant notre activité de producteur indépendant d’énergie. Ces perspectives de croissance rapide sont au coeur de notre projet d’introduction en bourse et nous amènent à viser le cap des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2027 ».

Charwood Energy est particulièrement présent sur la phase d’ingénierie et de conception.  Capitalisant sur un outil industriel de 1 400 m², basé à Saint-Nolff dans le Morbihan, le Breton assure également la préfabrication modulaire et l’assemblage des équipements, et l’installation,  ainsi que l’exploitation et la maintenance des centrales installées. « ‘La forte croissance opérée en 2021 (+113%) se conjugue à une rentabilité de près de 23% du chiffre d’affaires total (4,6 M€) . »

Production d’énergie pour compte propre à partir de centrales de pyrogazéification

Dans les mois à venir Charwood Energy entend accélérer ses activités historiques pour compte de tiers, développées par sa filiale Energy&+. « Nous allons densifier notre maillage commercial, en nous focalisant sur les régions françaises présentant le plus fort potentiel en termes de biomasse valorisable à savoir  la Nouvelle Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes et l’Ile-de-France »

En complément, le Groupe déploie actuellement une nouvelle activité de production d’énergie pour compte propre à partir de centrales de pyrogazéification. Celle-ci est Portée par sa filiale W&nergy (60%), le fonds Eiffel Gaz Vert (30 %) et  ses actionnaires historiques,  Johes et 1M86 (10%).  « W&nergy a d’ores et déjà sécurisé une capacité d’investissement de 60 M€ pour couvrir le financement des 10 à 12 premiers projets. A titre indicatif, les centrales représenteront un investissement unitaire moyen de 5 à 6 M€ générant des revenus récurrents annuels (ARR10) de vente d’énergie de 1,5 à 2 millions d’euros. »

Avec cette stratégie offensive et capitalisant sur un carnet de commande sécurisé de 6,0 M€, dont 4,5 M€ facturables dès 2022, Adrien Haller vise un chiffre d’affaires de 7 M€ sur l’exercice. « Ces revenus sont issus uniquement de nos activités de services pour compte de clients tiers. » A l’horizon 2027, le groupe breton entend détenir « une base propriétaire installée ou en cours de construction de 50 centrales » et ainsi franchir le cap des 100 M€ de chiffre d’affaires avec une marge supérieure à 35%.

 

Energy &+ (56) déploie un premier projet de pyrogazéification en Afrique

 


L'évènement

[Save the Date] Le 18 octobre, 5e édition des rencontres de l’Achat public en Bretagne

[Save the Date] Le 18 octobre, 5e édition des rencontres de l’Achat public en Bretagne

Cette rencontre est l’occasion pour les acheteurs publics et les entreprises du territoire breton de se connaître et d’échanger autour de problématiques communes afin d’améliorer encore les
relations entre acheteurs et fournisseurs.
13H30 : Ouverture
Discours d’ouverture du préfet de la région Bretagne, Emmanuel Berthier, et allocution introductive du directeur des achats de l’État, Michel Grévoul.
14H00 : Table ronde
« Les clauses environnementales, comment et pour quoi faire ? », animée par la directrice de la PFRA de Bretagne, Rachel Pailleux, avec la participation de la cheffe du bureau des achats
responsables à la direction des achats de l’État, Malika Kessous, de Jérôme Lieurey, chef du bureau des achats et marchés publics au secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur
(SGAMI) — zone de défense Ouest, et de Madame Le Corguille, chargée de mission éco-construction à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et de du logement (DREAL) Bretagne.
14H45 : échanges entre acheteurs et entreprises exposantes sur leurs réalisations innovantes en matière de transition écologique. Une répartition en trois pôles : numérique, bâtiment et mobilité durables et un pitch
par chaque entreprise. Rendez-vous le 18 octobre au Roazhon park de Rennes à partir de 13h30. Entrée libre avec inscription préalable obligatoire.