Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Buldi étend son réseau dans le Finistère et dans les Côtes d'Armor

MD, le 27.04.2020

Spécialisée dans la construction individuelle, la start-up Buldi ouvre son service dans deux nouveaux départements, le Finistère et les Côtes d’Armor, couvrant ainsi toute la Bretagne. Née en Morbihan, l'entreprise s'impose dans la mise en relation entre particuliers et professionnels pour la construction de maisons individuelles. Le tout, via une plateforme numérique qui apporte une réponse particulièrement adaptée en ce temps de confinement, quand les vecteurs de prospection « traditionnels » sont ralentis voire à l’arrêt.

Aude Sirvain

Buldi est une plateforme digitale qui s’adresse aux particuliers qui ont le projet de faire construire une maison. "A l’aide d’un configurateur ingénieux, elle leur permet de créer et définir en ligne leur projet maison, et de recevoir, gratuitement et sous 15 jours, des propositions personnalisées des meilleurs professionnels du réseau Buldi, situés près de chez eux. Le cœur de métier de Buldi c’est donc d’aider les particuliers et les professionnels (constructeurs, maîtres d’œuvre et architectes) à « se trouver et se rencontrer » grâce au digital", explique Nicolas Mahé, l'un des deux fondateurs de Buldi

Le flux de projets continue de progresser

Née à Vannes en 2018, lauréate de nombreux prix dont le coup de coeur du jury des Oscars du Morbihan en 2019, la plateforme Buldi n'en finit pas d'étendre sa zone d'intervention et de mise en relation. Après le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique et la Vendée, la start-up ouvre donc son service au Finistère et dans les Côtes-d’Armor.

« Nous avions signé des premiers partenariats dans le 22 et le 29 avant le confinement. Avec de nouveaux professionnels et certains de nos partenaires actuels, qui interviennent déjà sur cette zone. Au regard du contexte, nous n’étions pas certains de maintenir l’ouverture prévue fin avril, mais les professionnels ont répondu présents et le flux de projets des particuliers continue de progresser fortement. Pour les particuliers qui ont un projet de maison comme pour les professionnels de la construction, le digital s’impose comme le moyen simple de démarrer son projet, même confiné, en gardant de la proximité », précise Matthieu Merceron, co-fondateur de Buldi.

Un service gagnant-gagnant

Cette période de confinement n'empêche par les projets de construction d'avancer, dans leur partie amont, et de mobiliser les professionnels concernés. "C'est la véritable valeur ajoutée de Buldi. En plus d’aider les particuliers dans leur projet de construction, nous aidons les professionnels du bâtiment à digitaliser leur prospection et capter des clients ciblés : les dossiers qu’ils reçoivent sont aboutis et surtout personnalisés en fonction de leur profil et de leurs spécialités. Ils travaillent uniquement sur les projets qui leur correspondent. La start-up a ainsi basé son modèle sur une approche gagnant-gagnant", concluent les dirigeants.

A date, la start-up compte trois associés (Elise Albert a rejoint les co-fondateurs sur la partie marketing) et emploie une personne sur la partie communication digitale. "Nous projetons de recruter 2 ou 3 business developpeurs d'ici à la fin de l'année", annoncent les associés.

Voir le site de Buldi
Lire aussi : Buldi veut révolutionner l'approche de la construction individuelle


L'évènement

[Save the Date] Le 18 octobre, 5e édition des rencontres de l’Achat public en Bretagne

[Save the Date] Le 18 octobre, 5e édition des rencontres de l’Achat public en Bretagne

Cette rencontre est l’occasion pour les acheteurs publics et les entreprises du territoire breton de se connaître et d’échanger autour de problématiques communes afin d’améliorer encore les
relations entre acheteurs et fournisseurs.
13H30 : Ouverture
Discours d’ouverture du préfet de la région Bretagne, Emmanuel Berthier, et allocution introductive du directeur des achats de l’État, Michel Grévoul.
14H00 : Table ronde
« Les clauses environnementales, comment et pour quoi faire ? », animée par la directrice de la PFRA de Bretagne, Rachel Pailleux, avec la participation de la cheffe du bureau des achats
responsables à la direction des achats de l’État, Malika Kessous, de Jérôme Lieurey, chef du bureau des achats et marchés publics au secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur
(SGAMI) — zone de défense Ouest, et de Madame Le Corguille, chargée de mission éco-construction à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et de du logement (DREAL) Bretagne.
14H45 : échanges entre acheteurs et entreprises exposantes sur leurs réalisations innovantes en matière de transition écologique. Une répartition en trois pôles : numérique, bâtiment et mobilité durables et un pitch
par chaque entreprise. Rendez-vous le 18 octobre au Roazhon park de Rennes à partir de 13h30. Entrée libre avec inscription préalable obligatoire.