Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Breizh Rebond. Un nouveau fonds de 50 M€ destiné aux PME bretonnes fragilisées par la crise

Véronique Maignant, le 26.01.2021

Plus endettées, moins rentables, certaines PME bretonnes se retrouvent fragilisées par la crise du Covid-19. Doté de 50 millions d’euros, le fonds Breizh Rebond a vocation à les aider à passer ce cap difficile et faire évoluer leur modèle économique. Il s’adresse aux entreprises qui comptent entre 50 et 500 salariés et réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros.

Loig Chesnais-Girard, Jean-Pierre Denis et Xavier lépine ont officiellement lancé Breizh Rebond ce mardi 26 janvier

« L’ambition avec Breizh Rebond est de préparer la sortie de crise des entreprises en les aidant à rendre leur modèle économique plus performant et durable. Il s’agit aussi de les aider à se développer localement et maintenir les centres de décision en Bretagne, indique Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne. La collectivité régionale est à l’initiative avec le Groupe Arkea de ce nouveau dispositif. Il se veut « complémentaire et additionnel des fonds déjà existants ». Chacun des deux partenaires l’a abondé à hauteur de 20 millions d’euros. Les trois autres grandes banques de la place, Crédit Agricole, Banque Populaire Grand Ouest et Caisse d’Epargne Bretagne Pays de Loire ont contribué ensemble à hauteur de 10 millions d’euros et BIB (Bretons Investissons en Bretagne) Participations? à hauteur de 0,5 million d’euros.

« Ce fonds n’a jamais été aussi essentiel pour aborder les transitions auxquelles sont confrontées les PME. Ces besoins n’étaient pas couverts jusqu’à présent, les fonds classiques ne s’intéressant que très rarement aux PME fragilisées, souligne Jean-Pierre Denis, Président d’Arkea. Par ailleurs il n’existe pas de fonds de retournement en Bretagne. Breizh Rebond est donc une solution complémentaire à laquelle on croit beaucoup. La cible, ce sont bien les PME en situation de fragilité. »

Entre 1 à 6 millions d’euros par entreprise

Opérationnel depuis le 1er janvier 2021, Breizh Rebond est piloté par Xavier Lépine. Il a donc vocation à financer l’entreprise à un moment où les partenaires habituels ne peuvent pas intervenir, soit par de la dette classique, soit par des obligations de type mezzanine qui présentent l’avantage pour le dirigeant et les actionnaires d’être non dilutives (c’est-à-dire qu’elles n’ouvrent pas le capital à de nouveaux investisseurs mais viennent alimenter la trésorerie de l’entreprise) ou encore en renforçant les fonds propres dans une logique minoritaire mais possiblement majoritaire. « Nous investirons entre 1 et 6 millions d’euros par entreprise, souligne Xavier Lépine. L’idée de ce fonds est de soutenir entre 15 et 20 PME et constitue un portefeuille diversifié. Nous avons commencé à regarder certains dossiers. Nous sommes dans une logique de place et d’outil mutualisé aussi, nous allons travailler en lien avec tous les acteurs de la banque et du capital investissement en Bretagne. »  

Partenaire de Breizh Rebond, le Crédit Agricole, par la voix de Jean-Yves Carillet, directeur général de la Caisse d’Ille-et-Vilaine s’est voulu rassurant sur l’impact de la crise. « La situation des entreprises, dans l’ensemble reste saine. Je suis très confiant dans la sortie de crise. Breizh Rebond est une belle complémentarité avec ce qui qui existe déjà. Au Crédit Agricole, nous croyons beaucoup au partenariat public/privé pour relever les défis auxquels sont confrontées les entreprises. »

Plus d'informations sur Breizh Rebond