Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Bâtiment. En Bretagne l’activité résiste bien, plus d’une entreprise sur 3 est en surcharge de travail

Véronique Maignant, le 28.01.2021

En Bretagne, le niveau d’activité dans le bâtiment est resté favorable au cours des trois derniers mois de 2020. Ce constat est partagé par l’ensemble des entreprises dans les quatre départements bretons, quel que soit leur corps d’état. Les capacités de production, compte tenu des moyens humains et matériels actuels, restent largement utilisées : plus d'une entreprise sur trois est en surcharge de travail et seulement 8,6% sont en capacité d'augmenter leur production. C’est ce qui ressort de l’enquête de la Capeb*, réalisée en Bretagne entre le 6 et le 15 janvier 2021.

L’activité dans le bâtiment breton est portée par le marché de l’entretien amélioration, notamment en provenance d’une clientèle privée. En revanche, l’activité sur le marché de la construction neuve recule, aussi bien pour les logements neufs que pour les bâtiments non résidentiels. Le solde d’opinions concernant la commande publique montre un net recul sur l’ensemble de la région, notamment en Ille-et-Vilaine. Aujourd’hui, 37% des entreprises enregistrent une baisse de leur activité réalisée pour le compte d’une clientèle publique.

Cette fin d’année a bénéficié d’un effet rattrapage suite au premier confinement. Les commandes, qui sont arrivées fin août, ont contribué à un rebond de l’activité dans la deuxième partie de l’année 2020, estimée aujourd’hui à +3,5% en volume.

 

Des carnets de commandes plus ou moins bien remplis selon les métiers

Les carnets de commande restent bien garnis pour cette période de l’année, notamment pour les métiers de la couverture et de l’isolation. En revanche, le jugement porté par les entreprises d’électricité est moins favorable : près d’une entreprise sur cinq considère son carnet comme étant « inférieur à la normale pour cette période de l’année ». En moyenne, les carnets de commandes représentent 4,4 mois de travail au 4ème trimestre 2020. Par ailleurs, au dernier trimestre 2020, les prix des marchés signés augmentent légèrement par rapport aux trois mois précédents, mais moins rapidement que les coûts. Cette situation entraine une dégradation des marges pour 16% des entreprises.

 

Des effectifs stables sauf dans le Morbihan où la demande est plus forte

En moyenne régionale, l’indicateur sur l’évolution des effectifs reste relativement stable, même si le solde de réponses montre une légère tendance à la hausse dans le département du Morbihan. Les besoins de main-d’œuvre restent réels dans le secteur, 15,2% des répondants ont actuellement des offres d'emploi urgentes non pourvues, notamment pour les métiers de couvreur et d’électricien.

 

Les entreprises continuent d'investir

31,8 % des entreprises ont réalisé des investissements au cours des trois derniers mois. Cette proportion reste relativement stable à 31% pour les intentions d’investir au cours des trois prochains mois. Les capacités de production, compte tenu des moyens humains et matériels actuels, restent largement utilisées : plus d'une entreprise sur trois est en surcharge de travail et seulement 8,6% sont en capacité d'augmenter leur production.

 

Au terme de cette enquête*, les prévisions des artisans et chefs d’entreprise pour les trois prochains mois se montrent plutôt favorables. Des incertitudes existent, notamment liées à la crise sanitaire. Les artisans s’attendent à rencontrer des difficultés d’approvisionnement sur certains matériaux et équipements, conséquence d’une activité qui tourne au ralenti dans plusieurs industries, en France et en Europe. L'un des principaux sujets d’inquiétude concerne la gestion des plannings, rendue plus difficile par les confinements successifs qui ont décalé les prises de décision dans la réalisation des travaux. Le "rattrapage" de l'activité a pu se faire, mais sur une période restreinte, créant des tensions sur l’organisation. Les artisans soulignent également les difficultés de restauration des ouvriers du secteur, les tensions de main d'œuvre et la pression fiscale.

Retrouvez dans le détail l'enquête de conjoncture de la Capeb

 

 

 

*La CAPEB, Confédération de l’Artisanat et des Petites entreprises du Bâtiment, lance en Bretagne sa première enquête trimestrielle de conjoncture. Plus de 4 200 artisans et entreprises du Bâtiment ont été interrogés entre le 6 et le 15 janvier 2021, sur leur activité au cours du dernier trimestre 2020 et sur les prévisions pour les trois mois à venir.

 


L'évènement

Le 14 septembre à Brest : comment éveiller et cultiver la curiosité dans un contexte professionnel en s’appuyant sur les outils du design ?

Le 14 septembre à Brest : comment éveiller et cultiver la curiosité dans un contexte professionnel en s’appuyant sur les outils du design ?

CCI Innovation Bretagne x Super Super ont le plaisir de vous inviter à participer à un workshop pour vivre un parcours créatif afin de découvrir comment éveiller et cultiver la curiosité dans un contexte professionnel & faire le lien avec les outils du design au service de la transformation de l'entreprise. RDV le 14/09/21 de 9h00 à 17h à The Corner à Brest. La participation est gratuite. Néanmoins, l’inscription est obligatoire.