Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Agroalimentaire : A Brie (35), Soreal voit son CA progresser de 13%, au Caire, la hausse atteint 80%

Véronique Maignant, le 28.04.2019

A Brie près de Rennes, Soreal a fabriqué 10 000 tonnes de produits en 2018, des sauces destinées au marché des professionnels de la restauration, ainsi qu’à la distribution alimentaire et à l’industrie agroalimentaire. Avec ses autres sites de production à Alicante en Espagne, en partenariat avec la société Aliminter et au Caire en Egypte, Soreal Mena, le chiffre d’affaires du Groupe a atteint, en 2018, près de 30 millions d’euros.

Gilles Bocabeille, Président fondateur de Soreal, entreprise implantée à Brie (35) mais aussi en Espagne et en Egypte
V.Maignant

« Les 50% de part à l’export sont encore devant nous reconnaît Gilles Bocabeille, Président fondateur de Soreal, mais aujourd’hui, l’entreprise est dimensionnée pour atteindre cet objectif. Nos capacités de production s’élèvent à 17 000 tonnes ».  De fait, entre 2017 et 2018, le spécialiste des sauces sur mesure a investi 6 millions d’euros dans l’agrandissement de son site breton et l’acquisition de nouveaux équipements. L’outil de production, qui intègre les derniers standards industriels de l’agroalimentaire s’étend désormais sur 9 000 m². A cela s’ajoute une surface de stockage de 2 500 m² louée aux Transports Bertin (35).

 

Principaux clients : Industriels et chaînes de restauration 

Résultat, le chiffre d’affaires de Soreal à Brie a bondi de 13 % en 2018 pour s’établir à 25 millions d’euros dont 17% à l’export. Une centaine de personnes en CDI y sont employées. « On monte à 125 en saison, précise Gille Bocabeille. Nous avons recruté entre 15 à 20 personnes en deux ans, des conducteurs de ligne, des techniciens de maintenance, des préparateurs de commande, des opérateurs de production… toutes sortes de métiers qui demandent un effort de formation de plus en plus important du fait de la technologie embarquée sur les nouvelles lignes ».

Les équipes se relaient en 3X8 sur les 14 lignes de conditionnement et les 4 lignes de production que compte désormais Soreal. Le Groupe compte quatre marques à son actif  : Ilou destiné au marché de la restauration indépendante, Sonjal Casing, au marché de la saucisserie moderne ou encore SoSlice, créée en 2015 et dédié au marché du burger. By Soreal reste la marque phare du Groupe. Elle concentre 63% de ses ventes, réalisés auprès des industriels ou chaînes de restauration, parmi lesquels, Burger king, Brioche Dorée, Mix Buffet, Planet Sushi, Sushi Shop, etc.  

 

 « Aujourd’hui c’est tout, sauf mayonnaise et ketchup »

 « Force est de constater que la vie d’un produit ne cesse de se raccourcir, poursuit le dirigeant, 10 à 15 % de nos recettes disparaissent chaque année. Nous devons donc en réinventer. Aujourd’hui c’est tout, sauf mayonnaise et ketchup. Chaque année, nous traitons environ 300 dossiers de création, c’est-à-dire pour lesquels, il y a un brief. Avec Soslice, lancée en 2015 et destinée aux burgers, nous avons réalisé un vrai travail de rupture technologique ».

 Aujourd’hui, les recettes de Soreal doivent répondre aux attentes fortes en termes de naturalité, avec des mayonnaises bio ou vegan, de valeurs nutritionnelles ou encore de goûts inspirés de l’étranger, avec des sauces spangzhou par exemple. « 95% de nos entrants sont végétaux et notre sourcing est régional chaque fois que cela est possible. C’est particulièrement vrai pour les matières laitières présentes dans nos sauces. Nous développons de plus en plus les sauces cuisinées prêtes à l’emploi, sans œufs sans conservateur et vendues avec le Clean label ». L'autre axe de R&D sur lequel Soreal porte ses efforts est l’emballage. « Nous avons réduit de 40% les matières non recyclables. Nos emballages sont de plus en plus décarbonés et proposés en mono-dose ». Au final, 5% du chiffre d’affaires annuel sont absorbés par la R&D.

 

Soreal compte quelque 500 clients répartis sur une zone de 25 pays. L’Europe et le Moyen Orient avec son usine au Caire, créée en joint venture, représentent ses principales cibles. « L’Asie et les Etats-Unis sont trop loin. Notre avenir n’est pas en Europe mais en Afrique. Soreal Mena au Caire a fabriqué 3 000 tonnes de produits en 2018, son chiffre d’affaires est en hausse de 80%. Nos ventes à l’export cumulées à celles réalisées à l’international représentent désormais plus de 25% de notre CA ». Une part qui ne cesse de progresser d’année en année, gage de croissance et d’indépendance.   

Site web : Soreal

Industrie agroalimentaire : le secteur tient la corde des investissements


L'évènement

Challenge national du commerce et des services 2020 : les inscriptions ont démarré

Organisé par CCI France et le réseau des Chambres de commerce et d’industrie en partenariat avec la Fondation d’entreprise MMA des entrepreneurs du futur, ce Challenge permet aux entreprises participantes de bénéficier de retombées en matière de communication et de valoriser leur société. Informations et inscriptions

Recommandations