Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Agriloops (35) poursuit ses ambitions et prépare une seconde levée de fonds

Véronique Maignant, le 13.01.2021

Après avoir commercialisé, de manière confidentielle, ses premières gambas et ses premiers légumes en fin d’année 2020, le rennais Agriloops prépare l’étape suivante : la construction de « Mangrove 1 », une première ferme aquacole qui devrait produire 20 tonnes de gambas et 40 tonnes de légumes par an, d’ici 2022.

Romain Vandame et Jérémie Cognard, co-fondateurs d'Agriloops à Rennes, en 2016

« Notre ligne directive reste inchangée, même si du fait du Covid et du confinement, nous avons pris un peu de retard », indique Jérémie Cognard, Directeur général et co-fondateur avec Romain Vandame d’Agriloops. L’entreprise a vu le jour en 2016 à Rennes, à l’Agrocampus, d’où sont issus les deux ingénieurs. « Notre premier marché vise la production des gambas, ici en Bretagne, en vue d’offrir une alternative à la production asiatique qui aujourd’hui inonde le marché français. L’impact environnemental n’est plus acceptable, d’autant que la France en consomme 120000 tonnes par an, et se situe à la deuxième place des pays consommateurs, après l’Espagne. »

 

Après avoir réussi à développer la technique de l’aquaponie -une solution hors sol, qui récupère les effluents des gambas en fertilisant l’eau réutilisée pour cultiver des légumes- les deux ingénieurs opèrent, en février 2019, une première levée de fonds d’1,4 million d’euros. Ils sont conseillés entre autres par Hubert et Alexis Angot, les deux co-fondateurs de la start-up Ynsect  spécialisée dans l'élevage d'insectes et membres du comité stratégique d'Agriloops.  Dans la foulée, ils lancent leur première ferme pilote. « Une des spécificités d’Agriloops réside dans la maitrise de l’aquaponie, pour la première fois en milieu salée. L’objectif était de montrer que ça marchait et que nous maîtrisions les procédés tant sur la partie aquacole que végétale. »

 

"Nous sommes à la recherche d’1,5 ha de terrain"

Pari réussi : fin 2020, Agriloops commercialise, sur le bassin rennais, ses premières gambas et ses premiers légumes (mesclun, basilic, chou). « A chaque pêche, il s’agit encore de quelques kilos. Nous avons démarché les chefs, les responsables de petites surfaces, les grossistes, etc. »  Si la commercialisation est restée confidentielle, les retours sont largement positifs.

« Avec la Covid 19, nous avons pris du retard dans notre projet. Nous continuons d’expérimenter tout en préparant une seconde levée de fonds. » Il s’agit en effet pour les deux fondateurs de passer à l’étape suivante, à savoir la construction de "Mangrove 1", une ferme capable de produire 20 tonnes de gambas et 40 tonnes de légumes par an, d’ici 2022. « Nous sommes à la recherche d’1,5 ha de terrain en Ille-et-Vilaine. Nous étudions plusieurs pistes. » Concernant le modèle économique, Jérémie Cognard précise : « Nous sommes sur un produit premium avec des qualités gustative et nutritionnelle incomparables. Nous avons l’avantage d’être local mais notre main-d’œuvre coûtera nécessairement plus cher. Avec Mangrove 1, notre objectif est de passer de 9 personnes aujourd’hui à une vingtaine d’ici fin 2021. »

À l’heure où le bio a le vent en poupe, les deux ingénieurs songent aussi à obtenir un label en agriculture durable, avec « pourquoi pas la certification Haute valeur environnementale (HVE) ou le label d’aquaculture durable ASC ».

Plus d'informations sur Agriloops


L'évènement

29 octobre 2021 : les Premières Rencontres professionnelles Culture & Economie de La Gacilly

29 octobre 2021 : les Premières Rencontres professionnelles Culture & Economie de La Gacilly

La Culture et le Tourisme sont des atouts évidents pour la Bretagne. Partant de ce constat, le réseau Produit en Bretagne propose une journée de réflexion et d'actions en proposant les Premières Rencontres professionnelles Culture & Economie  qui se tiendront ce vendredi 29 octobre à La Gacilly.

La journée sera constituée de 2 tables rondes le matin, animées par Cécile Peltier, et de 4 ateliers participatifs l’après-midi, et rassemblera des professionnels de la culture et du tourisme en Bretagne, des élus, des journalistes, et des entreprises du territoire.

Recommandations