Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Tilly-Sabco réduit sa production de 40%

Bretagne économique, le 30.08.2013

Selon le dernier communiqué de presse de Tilly-Sabco (29), 2ème acteur de poulet export européen, deux événements affectent l’activité de la filière poulet grand export, la mise à zéro des restitutions et l’effondrement des marchés.
En effet, les rapports des services des Douanes montrent que la valorisation des poulets sur le marché du Moyen Orient a baissé de 411 euros / tonne de poulet, entre la moyenne des cours du 1er semestre 2013 et les cours actuels. Ainsi, sur la base de 20 000 tonnes exportées mensuellement, la filière poulet grand export enregistre chaque mois un manque à gagner de 8 millions d’euros .
Les cours de la tonne de poulets commercialisés sur le Moyen-Orient ne permettent donc plus aujourd’hui de couvrir les coûts variables de production de la filière .
Dans ce cadre, l'entreprise finistéienne se voit dans l’obligation de réduire son volume de production de - 40 % et pour limiter les pertes d’exploitation de l’entreprise et préserver ses équilibres financiers

« Maintenir les volumes de production serait suicidaire économiquement, à la fois parce que l’effet volume amplifie les pertes, le prix de vente ne couvrant pas les charges variables, et parce que le maintien d’une offre abondante sur un marché saturé provoquerait de nouvelles baisses tarifaires et amplifierait nos pertes » précise Daniel Sauvaget, P-Dg de Tilly-Sabco.


Des négociations sont en cours avec les représentants du personnel de Tilly-Sabco et la direction pour adapter l’organisation du travail à ces niveaux d’activité. Un Comité d’Entreprise s’est réuni, jeudi 29 septembre, au cours duquel des propositions ont été faites. D’ores et déjà, les emplois d’intérimaires et en CDD ne seront pas reconduits. Mardi 3 septembre, après des négociations avec


les partenaires sociaux, un nouveau Comité d’Entreprise arrêtera une nouvelle organisation avec le souci de préserver au mieux les intérêts des salariés en CDI.



Recommandations