Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Le covoiturage en Bretagne : bilans et perspectives

Bretagne économique, le 23.09.2009

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis 1975, la distance domicile/travail a doublé, 83% des déplacements de personnes se font en voiture. Le secteur des transports consomment 37% de l’énergie finale en Bretagne. Le Finistère est le 1er département breton à avoir initié une politique globale de covoiturage. Le site www.covoiturage-finistere.fr compte 4 945 inscrits à ce jour. En Ille-et-Vilaine, le site www.covoiturage.asso.fr a fédéré plus de 200 entreprises dans cette démarche avec 8 094 personnes inscrites. Le site www.ticoto.fr, lancé en 2006 à l’initiative du Conseil Général des Côtes d’Armor, comptabilise 67% des mises en relation et 2 005 comptes sont ouverts au 1er septembre. Dans le Morbihan, www.covoiturage.morbihan.fr, ouvert en 2007, compte aujourd'hui 10 189 inscrits.

Depuis de nombreuses années, l’état, l’Ademe et la Région Bretagne, dans le cadre du plan éco-énergie Bretagne, mènent une politique de déplacements durables pour diminuer la part de la voiture individuelle et encourager, entre autres solutions, le covoiturage. Les avantages sont nombreux, tant pour les entreprises (diminution des accidents du travail) que pour les salariés (économie et convivialité) et les collectivités (réduction du trafic urbain). De nombreuses initiatives ont ainsi vu le jour à l’échelle départementale. Il convient aujourd’hui de conforter l’existence de ces outils de covoiturage et les rendre encore plus efficaces. Pour ce faire, les différents acteurs ont en perspectives la création de passerelles entre les différents sites et la création d’un portail régional du covoiturage.

Taille du texte

L'évènement

Les mercredi 6 et jeudi 7 septembre, à Quimper, auront lieu les Blue Deiz. Cette académie de la Blue Economy en Cornouaille se tiendra à la CCIMBO, à l’Ecole de Management Bretagne Atlantique (EMBA) et aux Halles de Quimper. Au programme, des conférences, des workshop et des tables rondes, en présence de Gunter Pauli (Fondation Zeri).

Recommandations