Accès par territoire
Newsletters
Menu principal
Pierre Durrman est à la tête d’une équipe de 32 collaborateurs répartis entre Durrmann Podo-Orthèse à Plérin, entreprise familiale reprise en 2021 et quatre sociétés à Brest dont Upster, une marque de chaussures haut de gamme
Pierre Durrman est à la tête d’une équipe de 32 collaborateurs répartis entre Durrmann Podo-Orthèse à Plérin, entreprise familiale reprise en 2021 et quatre sociétés à Brest dont Upster, une marque de chaussures haut de gamme

Pierre Durrmann innove dans la chaussure de ville et de sécurité avec un prototype tout en silicone, fruit d'une R&D de 2 ans

Véronique Maignant, le 10.10.2022

Dans la famille Durrmann, on est dans la chaussure depuis 1822, « avec plus ou moins de réussite selon les générations », rapporte Pierre Durrmann. L’homme est à la tête d’une équipe de 32 collaborateurs répartis entre Durrmann Podo-Orthèse à Plérin (22), entreprise familiale reprise en 2021 et quatre sociétés à Brest dont Upster, une marque de chaussures haut de gamme. Après deux années de R&D, le chef d’entreprise et deux de ses associés lancent une chaussure de sécurité totalement innovante, en silicone, étanche et imputrescible qui protège et évite toute déviation orthopédique. Le premier prototype sera dévoilé au congrès international de l’orthopédie à Cologne, ces 13 et 14 octobre.

 « J’ai grandi dans l’atelier de mon père, au milieu des chaussures orthopédiques, un univers qui mélange le manuel et le paramédical. La tradition familiale a fini par me rattraper », explique Pierre Durrmann. Avant de reprendre, en 2021, l’entreprise familiale de fabrication de chaussures orthopédiques créée par son père en 1985, il a souhaité mener sa propre barque. Il passe son diplôme de podo-orthésiste en 2008 qu'il complète en 2012 par un diplôme universitaire de spécialisation sur le Pied Diabétique à l'Université Pierre et Marie Curie à Paris.  Entre temps, il crée le cabinet de Podo-Orthèse Brest Océane. Le contact quotidien auprès des patients lui permet de se perfectionner.

 

Cordonnier et créateur de chaussures haut de gamme

Cette trajectoire professionnelle le pousse, en 2014, à lancer deux nouvelles affaires. Tout d’abord, Podexpert.com, un site de e-commerce autour de la chaussure de confort« Nous avons mis du temps à décoller, mais cette année le chiffre d’affaires atteint 500 K€ ». Ensuite, une cordonnerie avec deux points de vente à Brest et Morlaix. « Nous nous sommes spécialisés dans la réparation de chaussures d’escalade. Nous travaillons avec des marques et des salles de sport. C’est un marché de niche car peu de professionnels maîtrisent la technique de réparation. » Plus récemment, en 2021, le podo-orthésiste, ancien dirigeant du CJD Brest a lancé Upster, une marque haut de gamme qui propose des baskets fabriquées à partir de voiles de bateaux et plusieurs modèles de chaussures de ville en cuir pour homme. « Ce qui m’intéresse dans ce métier, c’est d’innover en permanence. Avec Upster, l’approche est différente, même si l’idée reste de faire des chaussures confortables en rendant par exemple les pieds larges visuellement plus fins ». Accompagné de Caroline Corlay et de Philippe Vesin, ses deux associés, l’entrepreneur breton a écoulé un millier de paires de chaussure cette année. « Aujourd’hui, outre notre propre boutique à Brest, nous sommes distribués dans quatre points de vente. »

 

Un marché historique très dépendant de l’assurance maladie

La reprise de l’entreprise familiale basée à Saint-Brieuc est effective en avril 2021. Pour mener à bien son projet, Pierre Durrmann a fait entrer au capital deux salariés expérimentés, Jean-Marc Labbé*, et Alexandre Deniel. En 2021, Durrmann Podo-Orthèse atteignait 1,35 M€ de chiffre d’affaires « Nous serons à 1,50 M€ en 2022, grâce à la R&D. »  La nouvelle équipe a conservé l’activité historique de la réalisation de chaussures et semelles orthopédiques. « Notre savoir-faire, transmis par mes parents, est très reconnu localement. » 1 200 à 1 300 paires de chaussures orthopédiques sortent chaque année de l’atelier, mais cette activité, qui représente encore 80% du chiffre d’affaires de l’entreprise, est soumise à la réglementation de l’assurance maladie. « Nous sommes totalement dépendants de la sécurité sociale qui prend en charge, à 100 %, le remboursement de nos chaussures.  Les prix sont donc régulés et depuis 2012, il n’y a eu aucune augmentation. C’est ce qui nous pousse à innover »

 

Innover pour se diversifier

Depuis un an, Durmann Podo-Orthèse, qui emploie une vingtaine de collaborateurs entre Brest et Plérin, s’est diversifiée dans la podologie sportive. « Dans la famille, la course à pied a toujours été très présente dans notre vie. Au point de devenir experts en analyse de la course à pied. Aujourd’hui on fabrique sur mesure des semelles orthopédiques pour prévenir ou soulager un traumatismeCette nouvelle activité génère d’ores et déjà 10 % de notre chiffre d’affaires. » Toutefois, le domaine où la PME attend de réels retours sur investissement est la chaussure de sécurité. « La plupart des modèles portées aujourd’hui, par exemple dans l’industrie agroalimentaire, sont des coques de sécurité, souvent trop grandes, à l’intérieur desquelles on glisse une semelle orthopédique. Après quelques mois d’utilisation, elles deviennent inappropriées au travail. Par ailleurs, beaucoup d'agriculteurs ne peuvent pas chausser de bottes. Il leur est très difficile voire impossible de trouver des modèles imperméables.»

 

Une chaussure de sécurité en silicone adaptée à chaque pied

Après deux années de R&D, l’équipe a mis au point un premier prototype de chaussure de sécurité en silicone, étanche et imputrescible qui protège le pied et évite toute déviation orthopédique. « 250 étapes de fabrication sont nécessaires à sa réalisation.  Nous avons réussi à surmonter d’innombrables obstacles comme celui de rendre étanche une fermeture éclair. Le process de fabrication est tellement complexe que nous n’avons pas encore besoin de déposer de brevet. »  Cette chaussure, adaptée à chaque pied, est fabriquée et assemblée en Bretagne à partir d’un scan en 3D transmis par Internet à Durrmann Podo-Orthèse. « Plus besoin d’avoir un moule du pied sur place. Le scanner et très fiable. » L’innovation est telle que la PME a été sélectionnée pour présenter ce premier prototype au congrès  international de l’orthopédie, les 14 et 15 octobre prochain, à Cologne. 

« C’est un marché de niche, mais il est national voire européen, ce qui nous ouvre de belles perspectives. Nous souhaitons conserver l’exigence de la qualité et les savoir-faire dans notre atelier à Plérin, d’autant que chacun des projets sur lesquels nous travaillons nourrit l’autre. Croyez-moi, l’aventure est grisante ! », conclut Pierre Durrmann.

Découvrir Upster

Découvir Durrmann Podo Orthèse

Le programme PLato

Désormais associé aux côtés de Pierre Durrmann, Jea-Marc Labbé a intégré un groupe Plato à Saint-Brieuc . Animé par Magali Giddio au sein de la CCI Côtes d'Armor , le  programme Plato est destiné aux dirigeants ou cadres dirigeants de TPE, PME, PMI ayant des problématiques communes. C’est un dispositif qui privilégie la proximité, les solutions pratiques, l’entraide dans les relations.

L'évènement

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et les tendances pour les véhicules d’entreprises

Le 8 décembre à Rennes. Participez à une matinée d’échanges sur la transition énergétique et  les tendances pour les véhicules d’entreprises

Entreprises, artisans, vous êtes en Ille-et-Vilaine ? Inscrivez-vous vite pour venir échanger sur les solutions de l'après diesel

Avec la présence de Régis Masera, directeur d'Arval Mobility Observatory, pour nous parler des tendances sur les véhicules d'entreprise.

 Plusieurs tables rondes vous seront proposées, pour aborder :

  • les énergies pour les véhicules et utilitaires légers ;
  • le contexte et les enjeux pour les entreprises ; des retours d'expériences d'entreprises qui sont passées à l'électrique, au GNV, à l'hydrogène.

Jeudi 8 décembre à 9:00 - 13:00 // CCI Ille-et-Vilaine, Rennes –  Programme et inscription